« Tower And Dragon » 3.0, une énorme mise à jour.

J’avais déjà parlé de ce dungeon crawler en août 2023.

Depuis son développeur Jason Cook a encore travaillé sur l’optimisation du code qui tient dans les 8 Ko de la mémoire du Commodore PET 2001-8n.

Pour cette version 3.0 que vous pouvez télécharger sur le site officiel, il y a pas mal de nouveautés. Une liste non exhaustive ?

  • Désormais les ennemis sont animés. Et le boss ultime, le dragon est animé lui aussi.
  • Au niveau du monde extérieur, un village séparé a été ajouté. Et croyez-moi, vous allez adorer ce village…
  • Quelques quêtes ont été ajoutées pour prolonger la durée de vie d’une partie.
  • Si vous gagnez, vous aurez tout intérêt à remuer le ragout. Vous comprendrez en temps et en heure 🙂
  • La possibilité de jouer avec une manette de Super Nintendo avec l’adaptateur fourni à l’origine avec Attack of the PETSCII Robots qui est aussi achetable séparément chez TexElec.

J’ai eu l’honneur de faire partie des bêta-testeurs du jeu. Même si c’étaient des versions bêta, je l’ai trouvé franchement jouable, même s’il reste un bug qui ne sera sûrement corrigé que dans une révision ultérieure du jeu.

Je vous renvoie à cette vidéo que j’ai enregistré pour finir le niveau extérieur avec un passage dans le village. Elle dure une quinzaine de minutes, ce qu’il faut pour explorer complètement le niveau 0 du jeu.

Oui, on peut finir le jeu, même s’il y a des boss intermédiaires plus ou moins coriaces. Il suffit d’être stratégique et prudent. Et ne pas oublier que quand on meurt, on revient au point de départ du niveau. Ça aide parfois.

Je dois dire que je suis toujours autant bluffé par le produit fini, surtout quand on connaît les limitations techniques à respecter. Du grand art.

« Tower and Dragon », une semaine après, qu’en dire ?

Il y a une semaine – au moment où je rédige cet article, le 18 août 2023 – que je parlais pour la première fois en long, en large et en travers du dungeon crawler « Tower and Dragon ».

Comme je le disais, j’étais impressionné par le niveau de finition, surtout quand on sait quelles contraintes techniques étaient imposées.

J’en étais à l’époque du premier billet arrivé au troisième niveau de la tour, sur les quatre plus le niveau du boss final qui est impressionnant. Pour tout dire, j’ai dû m’y prendre à 3 fois pour savoir comment gérer le boss et le vaincre.

J’avais quand même atteint le niveau 9 en terme d’expérience, ce qui voulait dire vider consciencieusement chacun des niveaux intermédiaires.

Certains adversaires m’ont botté durement l’arrière-train, comme les mini-démons qui sont vraiment une plaie à vaincre.

Sans spolier le jeu, la fin est vraiment touchante. Rien que pour cela, ça récompense le fait de s’être investi jusqu’à 35 minutes par niveau pour les explorer complètement, car les passages secrets sont plutôt nombreux.

Continuer la lecture de « « Tower and Dragon », une semaine après, qu’en dire ? »

« Tower and Dragon », un excellent dungeon crawler pour le Commodore Pet.

J’ai parlé récemment de la sortie de la version 2.x de « Tower and Dragon », un dungeon crawler développé pour le Commodore Pet 2001-8n royalement équipé de 8 ko de mémoire vive.

J’ai téléchargé le jeu sur le site officiel et j’ai choisi l’image disque pour éviter d’attendre trop longtemps à chaque étape du jeu. Surtout pour charger les niveaux de la tour.

Côté niveaux ? Cinq vous attendent pour vous botter l’arrière-train. Car il faut le dire, on meurt facilement quand on commence un nouveau niveau, que ce soit celui d’introduction ou encore un des quatre de la tour.

Le jeu est bien plus développé que vous pouvez le penser. Faire tenir un jeu aussi complexe dans seulement 8 Ko de mémoire, c’est un sacré exploit. Je tire mon chapeau au développeur qui a abattu un boulot monstrueux pour y arriver.

Continuer la lecture de « « Tower and Dragon », un excellent dungeon crawler pour le Commodore Pet. »

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce premier samedi du mois de juin 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois.

Sur ce, bon week-end !

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce deuxième samedi de mars 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans le petit monde des distributions basées sur Debian, je demande la Siduction 22.1.1 qui est une base Debian unstable avec KDE, LXQt ou Xfce.
  • Dans le monde des distributions de niche, je demande la Luberri Linux, une base Ubuntu LTS qui est localisée en basque.
  • Incroyable mais vrai. Un « Dungeon Crawler » est sorti pour les Commodore PET équipés au minimum de 8 Ko de mémoire vive. Son nom ? « Tower and Dragon ».

Côté culture ?

Rien cette fois.

Sur ce, bon week-end !