En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ du deuxième dimanche de mai 2022…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Le groupe français de folk The Orchid vient de sortir son premier album, « Les embellies ».

Sur ce, bonne fin de week-end !

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce dernier vendredi d’avril 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Fan de jeu de stratégie temps réel ? Une réécriture de Dune 2 dénommée « Dune II – The Maker » pour les ordinateurs modernes vient d’arriver en version 0.70. Intéressant, surtout si on ne retrouve pas sa copie du titre original de Westwood Studio.
  • La DGLFI de la semaine, la Rolling Rhino Remix qui veut transformer la branche de développement d’Ubuntu en une rolling release…
  • Un excellent jeu à prix libre pour Commodore 64 où l’on doit diriger un personnage avec une bande son musicale qui envoie du bois, c’est « We Are Stardust » de Megastyle.

Côté culture ?

Après l’excellent jeu vidéo, voici la bande originale du jeu, « We Are Stardust » par Lukash. Idéal si vous aimez les chiptunes et autres musiques typique des années 1980 en informatique.

Sur ce, bon week-end !

Dommage que ce soit du déjà entendu, épisode 2 : « Four Inches » de Pryzme

C’est via un article de Stéphane Gallay sur son blog que j’ai entendu parlé du premier album des français de Pryzme.

Quand j’ai lancé la lecture de l’album sur l’espace bandcamp dédié, j’ai tout de suite reconnu un style musical, celui d’un certain Steven Wilson, vous savez, le fondateur d’un petit groupe, Porcupine Tree.

L’album est très bon, les pistes entrainantes, mais cela sonne vraiment comme du Steven Wilson à ses grandes heures. À la copie, je préfère l’original 🙂

Les compositions sont propres, entrainantes, mais il manque un petit quelque chose qui pourrait éviter de donner l’impression d’écouter un groupe hommage que d’un groupe franchement indépendant.

Ce n’est que mon avis, et libre à vous dans les commentaires de me laisser votre impression.

En vrac’ de milieu de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce mercredi pluvieux d’avril 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Vous aimez le free jazz ? L’improvisation ? Alors l’album « Elastic Flame » d’Elastic Tribe est fait pour vous.

Sur ce, bonne fin de semaine !

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 45 : Le village dans les nuages.

Si on pense au duo Christophe Izard et émission pour la jeunesse, le mythique « Ile aux Enfants » (1974-1982) vient à l’esprit. Cette émission dont j’ai trop peu de souvenirs a bercé le début de mon enfance.

Mais il serait dommage de passer sous silence une émission qui lui a succédé durant 3 ans, « Le Village dans les nuages ». En parallèle avec Récré A2, cette émission a bercé la fin de mon enfance. Ici, pas de dinosaures, mais des extra-terrestres échoués suite à un incident sur un nuage magique qui héberge un village.

Entre Ding-Ding, l’ordinateur de bord, des personnages truculents, un haricot magique qui permet de monter dans le village, tout est occasion de faire des sketches. Mais ayant déjà 8 ans au début de l’émission, je me suis vite tourné vers le mythique Récré A2.

Pour finir ce court article, voici donc le générique de début de cette émission. Elle parlera sûrement plus aux enfants nés à la fin des années 1970 qu’à d’autres.

Bonne (re)découverte 😉

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 44 : Les séries à vous filer le cafard.

De mon enfance, j’ai conservé certaines séries mythiques, spécialement dans le domaine du dessin animé. Mais il y en a trois que je qualifierai de « fouteuse de cafard ». Des séries si tristes qu’on peut se réjouir d’avoir fait survivre l’espoir malgré leur visionnage.

Je vais y aller chronologiquement, et je commence avec une série arrivée en 1978 arrivée dans Récré A2, j’ai nommé Candy, « Candy Candy » en version originale. Est-il besoin de présenter ce shojo manga ? Candy est abandonné par ses parents et est recueillie en même temps que celle qu’elle considère comme sa soeur, Annie.

Ensuite, il y a eu entre autres :

  • Le départ déchirant d’Annie
  • Elle arrive dans une famille où elle est maltraitée par un frère et sa soeur
  • La mort du premier amour de Candy, Archibald dans un accident de chasse. Pour éviter de choquer les plus jeunes, la mort sera transformée en handicap à vie
  • Elle perd son deuxième amour, Terry Granchester
  • Elle prendra part au premier conflit mondial

Bref, que du très joyeux pour les 115 épisodes de la série. Allez, séquence nostalgie avec le premier générique.

Continuer la lecture de « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 44 : Les séries à vous filer le cafard. »

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en cette veille du premier tour de l’élection présidentielle 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Vous ne jurez que par Linux From Scratch ? Alors la dernière version de NuTyX en date, la 22.04.1 est pour vous.
  • Vous avez un Raspberry Pi ? La dernière version de Raspberry Pi OS, basée sur Debian Bullseyes est disponible.
  • Archlinux est votre distribution de coeur ? Dans ce cas, le projet EndeavourOS (qui propose une Archlinux assez propre) propose une mise à jour de son installateur, la version Apollo. Plus d’infos sur les notes de publication.

Côté culture ?

Le 9 avril 2022, Agnès a fêté les 10 ans de son blog, « Destination Passions ». Comme le temps passe vite.

Sur ce, bon week-end !

Vieux Geek, épisode 326 : 1996, l’année de la 3D pour les jeux sur PC.

1996 est pour moi une année qui marque la fin de la transition des jeux en 2D vers la 3D. Sur PC, 3 titres majeurs symbolisent ce passage de relai :

  1. Duke Nukem 3D en janvier 1996, même si c’était de la 2,5D hyper avancée
  2. Quake en juin 1996, premier FPS potable en 3D complète
  3. Tomb Raider premier du nom en novembre 1996, pour un mélange d’exploration et d’aventure

Il y avait eu des précurseurs, notamment Descent en 1994 et Terminal Velocity en 1995, mais ce qui donna un coup de fouet indirectement, c’est l’arrivée de la Playstation première du nom entre décembre 1994 et septembre 1995. L’une de premières consoles qui imposa la vue en 3D pour ses jeux.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 326 : 1996, l’année de la 3D pour les jeux sur PC. »

Dommage que ce soit du déjà entendu, épisode 1 : « From the Ashes » de Lastera.

Une nouvelle série de billets, consacré à la musique. Je n’ai quasiment plus acheté de musique depuis le début de l’année 2021, étant donné que ma collection dépasse allègrement les 30 jours d’écoute en continu. Vous pouvez imaginer que j’ai plusieurs centaines de galettes plastifiées pour arriver à une telle durée 🙂

Je vais donc parler dans cette série d’albums que j’ai pu écouté et à qui il manquait un petit quelque chose pour passer à la caisse.

On commence avec le groupe Lastera et leur premier LP, « From the Ashes » des danois de Lastera.

Sorti fin janvier 2022, cet opus qui mélange le power metal et le metal symphonique bénéficie d’une réalisation très propre. Limite un peu trop.

Côté durée, on est dans les 48 minutes pour 9 pistes. Ce qui donne une moyenne de 5 à 6 minutes par piste.

Le problème est le déjà entendu. Il n’y a aucune surprise. La batterie est excitée comme il le faut, les guitares saturées, comme il le faut aussi. Il y a la classique balade avec « Larger than Life ».

Même si j’avais eu l’intention lors de la première écoute de passer à la caisse, la deuxième écoute m’a refroidi. Mais j’ai pensé que cet album pourrait intéresser certaines personnes qui lisent mon blog.

Même si je n’acheterai pas la galette plastifiée, ce groupe mérite d’être connu et de faire un deuxième album moins classique dans sa composition.

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce deuxième samedi de mars 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans le domaine des distributions GNU/Linux officiellement pour personnes débutantes, je demande la ZorinOS 16.1.
  • Votre Raspberry Pi 2/3/4 a faim de multimédia ? Alors la version 10.0.2 de LibreElec est la réponse à apporter.

Côté culture ?

  • Le groupe Cosmic Ground en attendant la parution de leur huitième album propose une compilation « decade 2012-2022 » regroupant les morceaux de choix de cette décennie d’existence.
  • Si vous aimez la folk typée britannique avec des accents « à la Beatles », alors laissez trainer une oreille sur l’album de Jeremy Dylan, « Lost in a Daydream ».

Sur ce, bon week-end !

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce premier samedi de mars 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Suite du longplay pour « Briley Witch Chronicles », avec la dixième heure de jeu… La fin est toute proche.

Sur ce, bon week-end !

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce finissant mois de février 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Une capture d’écran de Turdle qui montre le côté « pipi-caca » du vocabulaire du jeu 🙂

Côté culture ?

Rémy Delahaye alias Watchmaker vient de sortir un nouvel EP, « Lumières ».  Un article à venir dans la semaine ? Pas impossible 🙂

Suite du longplay pour « Briley Witch Chronicles », avec la sixième heure de jeu… Déjà !

Sur ce, bon week-end !

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce troisième mercredi de février 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Nouvel épisode du longplay consacré au jeu « Briley Witch Chronicles » avec la cinquième heure du jeu.

Sur ce, bonne fin de semaine !

En vrac’ de milieu de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce mercredi de février 2022, veille de mes 48 bougies.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Alwaid après son financement participatif bouclé de justesse a mis en précommande son troisième album, « Twelve Daemons » dont la date de sortie est prévue pour début juin 2022.

Pour finir ce billet, la suite du longplay consacré au jeu « Briley Witch Chronicles » avec la deuxième heure du jeu.

Sur ce, bonne fin de semaine !

Un point rapide sur mon activité d’écrivain auto-édité.

C’est un commentaire sur un article précédent qui m’a donné envie de faire cette rapide bafouille. En effet, Eric parlait du nombre d’utilisateurs de la distribution Zenwalk, je cite :

Aux dernières nouvelles on était 132 utilisateurs réguliers.

Ce qui doit correspondre à 60-70% du nombre de ventes que j’ai effectué sur tous mes livres en auto-édition, que ce soit sur Atramenta ou sur Amazon. Atramenta m’annonce que j’ai effectué une centaine de ventes en l’espace de 7 ans environ. Joie ! J’ai caviardé les sommes concernées, cela ne regarde que moi 🙂

Il est vrai que je ne fais aucune publicité – par manque de courage et pour éviter la lassitude – à mes publications.

Que ce soit mon roman de fantasy « Le Dragon et la Princesse » sorti en 2020, le recueil « Les contes de Tonton Fred », ou celui qui est mon préféré, « Allez sans rancunes ! » sorti en 2016.

Alors que le court projet M (une trentaine de pages A4 pour le moment) approche asymptomatiquement de sa fin, je pense que je le ne publierai qu’en numérique. Sans oublier un vieux projet, la suite de « Trois femmes – Marie » sorti en 2017 et dont la deuxième partie est finie à 98%, hors relecture bien entendu.

Bref, une année qui s’annonce chargée sur le plan scriptural… Du moins si j’y arrive avec mes occupations actuelles !

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer