Vieux geek, épisode 345 : Lindows, ou quand Linux avait une tronche à la MS-Windows…

Depuis que les distributions GNU/Linux existent, il y a toujours eu des tentatives pour proposer une ergonomie générale ressemblant à celle de MacOS – comme avec le projet PearOS que les vieux de la vieille se rappelleront ou encore ElementaryOS et CutefishOS – ou encore MS-Windows. Pour ce dernier, faire la liste serait longue et ennuyeuse.

Parmi les derniers projets dans cette catégorie, on peut citer la DGLFI Wunbuntu (la continuation de WindowsFX ?) ou encore la FreeSpire 10 proposée par PC/OpenSystems LLC.

C’est justement à cette dernière dont nous allons faire un historique rapide. Tout commence en 2002. Une entreprise du nom de Lindows Inc propose une distribution basée sur la Debian GNU/Linux de l’époque en lui mettant une interface à la Windows. Il y aura en l’espace de deux ans les versions 1.x, 2.x, 3.x et 4.x.

Microsoft voyant d’un mauvais oeil ce projet fait entendre sa voix, et les dernières versions du projet seront les 4.5 et 5.x en 2004/2005. Xandros rachetera le projet et l’abandonnera dans la foulée. Il faudra attendre 2017 pour que le projet renaissence de ses cendres avec l’intervention de PC/OpenSystems LLC qui proposera un duo Linspire (à 29,99$ la license simple en téléchargement sans support technique) et FreeSpire qui sera gratuite.

Mais revenons à Lindows. À l’époque, proposer une interface à la MS-Windows en bidouillant le KDE 3.x contemporain est une idée assez neuve. Il y avait bien eu des adaptations de fvwm pour le faire ressembler à MS-Windows 95, mais on était loin de ce que proposait Lindows.

Outre un ancêtre des « applications store » dénommé Click’n’run, on avait aussi une version revampée de la suite Mozilla, le support intégré d’Adobe Flash – et oui à l’époque Flash était incontournable – et plein de petites choses qui sont évidentes de nos jours. Cependant, il y a un hic, Lindows n’est disponible qu’en anglais.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 345 : Lindows, ou quand Linux avait une tronche à la MS-Windows… »

Pourquoi le monde des distributions GNU/Linux me laisse de plus en plus froid…

Il y a quelques années – ça y est, le vieux con parle – je suivais avec avidité l’actualité des distributions GNU/Linux, parlant parfois d’une demi-douzaine par quinzaine. Puis en 2018, j’ai eu une révélation : c’était de moins en moins intéressant à suivre.

Mis à part pour se faire des trouzaines de vues sur des vidéos sur Youtube avec un calendrier qui n’a plus changé depuis des années, quel intérêt.

On peut résumer l’actualité linux ainsi :

  1. Chaque mois d’avril et d’octobre, c’est Canonical qui fait le plein avec Ubuntu et ses saveurs officielles
  2. C’est aussi les mêmes périodes pour la sortie des deux Fedora annuelles
  3. On décale d’un ou deux mois, c’est au tour de LinuxMint d’annoncer sa nouvelle version

On pourrait parler de distributions moins grosses, mais  c’est moins porteur. En gros, si on veut faire de la vidéo à la chaîne comme on produit des saucisses, rien ne vaut les périodes avril/mai et octobre/novembre. Le reste du temps, passez votre chemin.

Puis il y a les modes qui arrivent. Dernièrement, c’était la mode des distributions déclaratives comme la NixOS. Ensuite, mis à part les forks plus ou moins rageux comme Devuan, il n’y a plus grand chose.

Avec les rolling releases, mis à part des sorties ponctuelles pour proposer des images ISO d’installation pas trop vieilles, il n’y a pas grand chose à dire.

Continuer la lecture de « Pourquoi le monde des distributions GNU/Linux me laisse de plus en plus froid… »

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce premier vendredi du mois d’avril 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans la série des BSDs libres, je demande OpenBSD qui vient de sortir en version 7.5. Plus d’information dans les copieuses notes de publication.
  • Gee qui est déjà à l’origine de l’excellent « Superflu Riteurnz » a annoncé la sortie à venir d’un petit jeu sous le nom de « Little Brats ». Il faut – sans être attrapé par la maitresse – faire un maximum de bétises…
  • Prenez une dose de PipeMania, une dose de chemin à construire, un Amstrad CPC 6128. Secouez bien le tout et vous aurez « Auto Amy », un casse-tête assez intéressant.

Côté culture ?

In Limbo renait de ses cendres pour proposer un nouvel album à prix libre, « Qu4rtus ». Si vous aimez le rock progressif franchement inspiré des années 1970, cet album vous parlera.

Pour finir, un aperçu de « Auto Amy » joué avec l’émulateur RetroVirtualMachine.

Sur ce, bon week-end

Parfois des extensions cassent avec Gnome…

…Et les mainteneurs en question ne font rien ou presque pour corriger le bug. On doit alors compter sur des forks – pour une fois qu’ils servent à autre chose que polir l’ego du forkeur / de la forkeuse ! – pour retrouver les fonctionnalités qui vont bien.

L’exemple que j’ai eu récemment, c’est celui de l’extension Openweather qui permet d’afficher dans la barre supérieure la météo en direct. On n’a pas tous accès à une fenêtre pour voir le temps qu’il fait dehors.

L’extension OpenWeather d’origine n’a plus bougé depuis fin 2023, dixit son gitlab au 31 mars 2024.

Il y a eu un premier fork proposé par Toppk qui lui aussi est à l’abandon depuis 5 mois, dixit le github dédié. C’est celui que j’ai utilisé avec Gnome 45.

Plus récemment, un nouveau fork basé sur le code proposé par Toppk a été publié, mais lui compatible avec Gnome 46. C’est celui de Penguin-Teal qui porte le nom de OpenWeather Refined et qu’on peut trouver ici pour la famille des distributions basée sur Archlinux.On peut parler d’un fork au carré… En espérant que l’on ne passe pas au fork au cube avec Gnome 47 qui sortira fin septembre 2024.

J’ai fait une petite vidéo pour montrer l’extension en action.

J’avoue que c’est une des premières fois que je vois autant de forks se succéder en si peu de temps…

Ce sont les plaisirs de l’informatique libre 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce dernier samedi du mois de mars 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Vous aimez le jazz expérimental ? Alors l’album « Commons » de Gerigk·Ianes·Mellan sera pour vous.

Pour finir, une vidéo des 16 premiers niveaux – soit les premiers 20% du jeu – du casse-tête « Gridlock » dont la difficulté devient rapidement punitive. Je m’y suis repris à 30 fois pour finir le niveau 35, et je ne souviens plus ce que j’ai fait pour résoudre le niveau.

Pour le moment, j’en suis au niveau 41, ayant fini le quatrième jour dit « challenging »… La preuve en image.

Sur ce, bon week-end

Gnome 46, une évolution presque sans casse :)

Comme tous les six mois, Gnome propose la nouvelle version de son environnement de bureau. Pour pouvoir tester un peu en avance Gnome avant qu’il n’atterisse sur les dépôts de test d’Archlinux, j’ai utilisé Qemu avec VirtualMachineManager pour me créer une machine virtuelle.

Machine virtuelle Archlinux créée avec l’installateur Archinstall. J’ai activé dans un premier temps les dépôts de test, puis le dépôt dédié à savoir Gnome-unstable. La mise à jour de l’environnement Gnome m’a annoncé l’installation de 79 paquets.

Après un redémarrage, Gnome s’est lancé sans problème. Par sécurité, je n’avais pas installé l’extension arch-update (qui est en cours de port pour Gnome 46) ni celle utilisant OpenWeather (et qui semble explosée au maximum au moment où je rédige cet article).

Comme pour Gnome 45, les nouveautés sont souvent sous le capot. Même si l’article de OMGUbuntu sur Gnome 46 liste des nouveautés, elles passeront souvent sous le radar.

Voici donc une petite vidéo de Gnome 46.

Bon courage pour trouver les différences flagrantes avec Gnome 45 😀

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce troisième samedi du mois de mars 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Vous vous souvenez des Forces de Protection (FDP) de Tubonia ? Un album dérivé de l’univers en question et intitulé « Le Soulèvement des Viouveurs » est disponible à la précommande sur Ulule. Les précommandes se termineront fin mars.

Sur ce, bon fin de week-end

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce deuxième mercredi de mars 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans le petit monde des navigateurs basés sur Webkit/Blink – tout sauf Mozilla Firefox en gros – je demande le projet Badwolf. Orienté vie privée, vous connaissez le topo. Et oui, il est disponible sur AUR 🙂
  • Dans la série « je fais mon retour en fanfare », je demande la Damn Small Linux qui revient en version 2024-rc1. Merci à Éric pour m’en avoir parlé via les commentaires.
  • La DGLFI de la semaine. La continuation de CutefishOS, une distribution avec un environnement graphique à la Mac, du nom de Ligmo OS. Merci à Éric pour m’en avoir parler en commentaire.
  • Côté rétroludique, un jeu de casse-tête nommé « Hermanos Catrat » vient de sortir pour le Commodore 64. Le but ? Récolter dans les 20 niveaux du jeu où on ne peut se déplacer de plateforme en plateforme qu’en utilisant les ponts de téléportation. Il faut vider les niveaux des trésors qu’il contient et on est limité à 250 secondes par niveau.

Côté culture ?

  • Vous vous souvenez des Forces de Protection (FDP) de Tubonia ? Un album dérivé de l’univers en question et intitulé « Le Soulèvement des Viouveurs » est disponible à la précommande sur Ulule. Les précommandes se termineront fin mars.
  • Aythis a lancé la précommande de son nouvel album qui sortira le 2 juin 2024. Il s’appelle « Celestial Exile ».

Pour finir, les trois premiers niveaux du jeu « Hermanos Catrat ». Et oui, je suis resté bloqué au troisième niveau, comme quoi c’est un casse-tête aux règles simples mais aux niveaux qui sont dignes d’une intense réflexion.

Sur ce, bonne fin de semaine !

Quel bilan après 5 ans et 3 mois d’utilisation de Peertube ?

J’ai quitté Youtube en tant que créateur en novembre 2018, migrant à l’époque sur peertube.fr puis sur Tux’n’Tube devenu par la suite Ourtube.

Ce que j’ai gagné en migrant sur l’alternative libre à Youtube ? Ne plus avoir à m’auto-censurer pour éviter de me prendre un strike. Une série de vidéos comme celles de « Clash Of Fredo » n’aurait jamais pu exister.

Pour l’auto-censure, je vous renvoie à cette vidéo du Joueur du Grenier sur la vidéo qu’il avait consacré à « Duke Nukem Forever ».

Si j’ai envie de dire des grossièretés, je peux les dire tranquillement sans crainte de me prendre un strike en travers de la tronche.

Continuer la lecture de « Quel bilan après 5 ans et 3 mois d’utilisation de Peertube ? »

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce premier mercredi de mars 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans le petit monde des BSDs libres, je demande la dernière révision en date de la branche 13 de FreeBSD alias FreeBSD 13.3.
  • Le bureau Linux bat des records. 4% en ce début mars, dixit StatCounter. On sabre le champomy ? 😀
  • Dans le genre bizarreries, je demande un projet désirant porter Nix sur FreeBSD. Son nom ? NixBSD 🙂
  • Fan de jeu d’aventure textuel ? Alors la sortie de la revision 13 du jeu « The Ghosts of Blackwood Manor » vous plaira. Il est assez costaud. J’essaye de le résoudre et je suis arrivé au deuxième jour du jeu presque par hasard… Ça pique !
  • Dans le genre « distributions de niche », je demande « Minki’s Crappy Linux » qui demande au minimum un 486DX2 66Mhz et 4 Mo de mémoire vive. Autant dire que c’est dépouillé 😉

Côté culture ?

Vous vous souvenez des Forces de Protection (FDP) de Tubonia ? Un album dérivé de l’univers en question et intitulé « Le Soulèvement des Viouveurs » est disponible à la précommande sur Ulule. Les précommandes se termineront fin mars.

Sur ce, bonne fin de semaine !