Applewin-git, le port linux d’AppleWin empaqueté pour le monde Archlinux.

Dans un article de début mai 2021, je faisais un bilan assez triste de l’émulation Apple II sous Linux.

Je concluais l’article ainsi en parlant du port effectué de main de maître par Andrea Oddetti du logiciel AppleWin :

Le port est plus que fonctionnel, dommage que la version QT – qui serait apprécier par la plupart des utilisateurs potentiels – souffre d’une telle latence. Dommage aussi qu’en mode fenêtré, les touches fléchées soient parfois non prises en compte.

Néanmoins, cela laisse un mince espoir de pouvoir se passer à terme du duo Wine et AppleWin à terme.

Le beau temps de ce mois mai – qui est franchement pourri, à peine 12° avec de la pluie – m’a donné envie de me pencher sur la possibilité d’avoir une version empaquetée de l’émulateur pour le monde Archlinuxien.

Et comme je l’avais dit :

Pour le moment, il n’y a pas de paquets sur AUR et c’est aussi bien comme cela, vu qu’il doit être bien laxatif à empaqueter comme logiciel.

Et je confirme cela. La partie la plus ennuyeuse a été de gérer les trois dépots github tiers pour qu’ils soient reconnus à la compilation. Mais j’y suis arrivé. J’ai réussi à faire fonctionner l’ensemble, aussi bien avec l’interface QT que SDL2 sous Gnome. Mes essais pour l’interface SDL2 ont échoué dans une machine virtuelle avec Xfce. Je ne sais pas pourquoi.

Mais le principal est d’avoir un port. Je l’ai donc capturé en action pour montrer qu’il y a de l’espoir pour l’émulation Apple II, même si le port QT est effroyablement lent en ce qui concerne le rendu audio via la carte Mockingboard.

Oui, le paquet n’est pas très propre, mais je ne désespère pas de faire fonctionner les sous-modules git dans la recette de compilation de l’émulateur. En tout cas, maintenant, je peux me passer du duo Wine et AppleWin pour mes besoins en émulation d’ordinosaure de la génération Apple II.

Relachons-nous un brin au niveau du string… OpenBSD pour des jeux vidéos, ça donne quoi ?

L’idée m’est venue en lisant l’article de Didier alias Iceman sur la peste technique que sont devenues les rustines. Oui, parfois mon cerveau fait des drôles de mélange. Est-ce lié au fait que j’écoute en même temps que je rédige cet article l’excellente compilation « Memento » du groupe Dead Can Dance ? Je n’en sais rien 🙂

Je dois dire que j’ai toujours eu un petit coup de coeur pour le plus sécurisé des BSD libres que l’on imaginerait plutôt en train de faire tourner un routeur ou un site web.

J’avais donc récupéré la dernière image ISO en date d’OpenBSD, la 6.9 au moment où je rédige cet article, puis je l’ai installé dans une machine virtuelle qemu. Cependant, à cause de bugs étranges de VirtManager, j’ai dû repasser par la ligne de commande et utiliser l’alias suivant pour entrer le maximum d’options :

alias kvm64-ob='qemu-system-x86_64 -enable-kvm -smp 4 -device ac97 -k fr -m 4096 -vga qxl'

Oui, c’est cryptique. Mais j’ai réussi à me débrouiller à installer Xfce, le passer partiellement en français en utilisant le wiki d’OpenBSD pour tous – j’avais oublié de modifier les réglages de root ! – et j’ai rajouté le duo dosbox en version 0.74-3 et Vice en version 3.5.

Les deux jeux que j’avais envie de tester ? Planet X3 (pour le côté MS-DOS) et Attack of the PETSCII Robots (pour le côté Commodore 64). Il faut dire qu’à l’origine les vidéos étaient à destination des groupes Facebook consacrés à Planet-X3 (qui est public) et à Attack of the PETSCII Robots (qui est privé par contre).

Continuer la lecture de « Relachons-nous un brin au niveau du string… OpenBSD pour des jeux vidéos, ça donne quoi ? »

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2015 au bout de 5 ans ? Épisode 3

Cet épisode aura été long à venir, l’épisode 2 remontant à juillet 2020. En effet, suite à une fausse manipulation, j’avais perdu les brouillons des billets pour les mois de septembre à décembre. Je vais donc faire un billet récapitulatif.

Septembre 2015

Bilan ? 5 distributions (dont un BSD), et tout le monde est encore en vie, même si la HandyLinux est devenue entre temps la DFLinux.

Continuer la lecture de « Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2015 au bout de 5 ans ? Épisode 3 »

Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 24 : Blasphemer, la wad libre pour Heretic.

Quand j’ai lancé cette série de billet en décembre 2015, j’ai pris un projet ludique emblématique, « FreeDoom ». La volonté de créer des épisodes entièrement libres pour Doom date de l’époque de la libération du code source du célèbre FPS développé par ID Software.

En 1994, Raven Software sort Heretic qui est un Doom matiné d’héroïc-Fantasy. Il y aura ensuite au fil des années Hexen (qui rajoute une dose de jeu de rôle), Hexen 2 (que j’ai adoré et qui reste un de mes FPS préférés) ou encore Quake 4 (en 2005) et Wolfestein (en 2009).

À l’image du projet FreeDoom, un projet d’abord dénommé FreeHeretic puis Blasphemer est proposé.

Continuer la lecture de « Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 24 : Blasphemer, la wad libre pour Heretic. »

L’Âne à Nath : promouvons l’artisanat !

Une fois n’est pas coutume, je voudrais faire un tout petit peu de publicité, qui ne me rapportera pas un seul centime, pour un site qui m’a enlevé récemment une sacrée épine du pied. Qui a dit cactus ? Bande de mauvaise langues !

J’avoue que j’ai toujours eu du mal avec la fête des mères pour trouver un cadeau sympathique.

Discutant avec Claude Picot, alias Clapico, ubuntero depuis l’époque lointaine de la Feisty Fawn (en clair, la ubuntu 7.04), j’ai eu l’idée salvatrice.

Claude Picot a monté avec l’aide de son épouse un site pour promouvoir une production de savon artisanaux au lait d’ânesse, situé à Sagy en Saône-et-Loire.

Pour la fête des mères, le site propose des coffrets cadeaux dédiés à la fête de mères. J’ai sauté sur l’occasion pour passer commande.

La livraison est assez rapide, 3 jours ouvrés, et les produits sont de qualité. Donc, si vous n’avez pas d’idées, vous pouvez toujours essayer l’Âne à Nath qui parle aussi de la vie de la ferme… Et j’avoue que si j’avais la possibilité, j’aurais bien adopté un lapereau rex… Car la deuxième portée est vraiment craquante !

En tout cas, j’en profite pour remercier Claude et Nathalie Picot. En espérant que cette petite publicité – qui n’est pas aussi horrible que le viol de rétine imposés de certains sites de blogueurs influents – vous fera connaître un site sympathique !

Et pour vous messieurs, l’occasion de vous faire pardonner en cas de bêtises auxprès de vos chères et tendres moitiés 🙂

Les animaux prouvent une chose : les humains se prennent la tête pour un rien :D

Ce matin, visite du Zoo de la Palmyre, près de Royan dans le département des Charentes-Maritimes.

C’est un des plus beaux zoo que je connaisse. En tout cas, il y a de quoi voir, et il faut bien compter 3 à 4 heures pour faire le tour du zoo.

Entre les visiteurs plus bêtes que les habitants du Zoo (pauvre planète !), on peut voir que les animaux du Zoo prennent la vie du bon côté.

Continuer la lecture de « Les animaux prouvent une chose : les humains se prennent la tête pour un rien 😀 »

Sur les caricatures qui enflamment la planète…

J’ai longuement hésité avant d’écrire cette note sur l’affaire des caricatures dites « de Mahomet ».

Pour les trouver, google sera un allié de taille, car je ne donnerais pas d’adresse.

J’ai pu les voir, et il semble que certaines personnes aient oubliées la signification même du terme « caricature » :

« Représentation grotesque de personnes, d’événements qu’on veut ridiculiser. Une caricature spirituelle. Les caricatures politiques. »

Et que voit-on ? Mahomet avec une bombe sur son turban. Qui dit bombe, dit attentat, et aussi attentat suicide.

On peut en déduire que les caricatures visent les kamikazes, et qui on parle de Kamikaze, c’est l’idée de l’attentat suicide qui arrive, même si à l’origine ce terme fut employé pour désigner des pilotes japonais qui se jetaient sur des navires américains vers la fin de la guerre 1939-1945.

Sauf erreur de ma part, le suicide est interdit par les 3 religions monothéistes : judaïsme, christianisme et Islam.

En effet, si on fait quelque recherche sur le suicide, on s’aperçoit qu’il est formellement interdit par le Coran…

« 29. Ô les croyants! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous.» (Coran, sourate 4:29)

De plus, qu’est-ce qui fait le plus de mal à l’une des principales religions de la planète ?

Ces dessins, ou des personnes qui se font sauter au Moyen-Orient ? Ou encore Ben Laden et ses acolytes ? Les membres de GIA durant les années 1990 ? Les attentats perprétés par Al-Qaïda ?

Le problème n’est pas la religion : c’est l’utilisation que l’on en fait. Si les caricatures ont été maladroites, elles ont eu un mérite : dénoncer un détournement des textes religieux fondateurs de l’Islam. Et rien d’autre, finalement.

L’important est de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Toutes les religions ont des extrémistes, qu’il ne faut pas confondre avec la grande majorité des croyants. Peut-on résumer les musulmans à des talibans ? Les juifs, à des Haredims ? Les chrétiens à des Pat Robertson connus pour ses éructations fanatiques ?

Sachons garder la tête froide, et cela sera déjà un énorme progrès de fait. Que les caricatures aient été une maladresse, c’est un fait. Mais les proportions que prennent cette affaire, c’est de l’or en barre pour les extrémismes de tous les mouvements religieux…

Comment passer deux jours en étant complètement knock-out…

Simple, il suffit de contracter une bonne grippe intestinale. Je viens de passer près de deux jours dans un état second. Entre les crises de nausées et de vidage rapide d’intestins, rien de tel pour se retrouver tel un zombie.

J’ai passé deux jours – enfin, je crois – entre deux crises de frissons, à écouter les podcasts de Jean-Marc Morandini (plus cela va, plus j’écoute le podcast, et moins je regarde la télé), ou encore celui des Grosses Têtes, même si je ne tire pas toute la moëlle de ses podcasts à cause de mon état de santé.

Bref, deux jours assez peu importants 🙁

20 ans déjà…

Aujourd’hui, ce 14 janvier, on fête (si on peut dire cela), le 20ième anniversaire de la mort de Daniel Balavoine, de Thierry Sabine et des autres personnes qui étaient dans l’hélicoptère qui s’est écrasé lors du Paris-Dakar 1986.

Entre autres les habituels hommages typiquement lèche-c…bottes qu’il y aura sur les chaines de télévision, comment ne pas se souvenir des gueulantes, dont celle où il affrontait le futur président François Mitterand, de ce chanteur jeune. Qui aurait fêté cette année ses… 54 ans ! 😉

Quoiqu’il faut écouter attentivement la chute de l’extrait vidéo, car il semble sur certains plans d’une étrange actualité…

Bilan de l’année 2005 et résolutions :)

La dernière semaine de chaque année est l’occasion de faire le bilan de la dite année. Je fais donc le mien, en vrac :

  • J’ai enfin eu une formation professionnelle, ce qui me manquait pour m’en sortir sur le plan du travail.
  • J’ai accompli un vieux rêve, celui d’utiliser un ordinateur Apple, et j’en retire un grand plaisir
  • J’ai pu renouer une relation avec une personne qui me tient énormement à coeur
  • J’ai pu voir les 3 premières saisons de « 24 ».
  • J’ai pu enfin lire la trilogie des Tripodes, chose que je voulais faire depuis des années
  • Je me suis initié à l’origami, avec plus ou moins de bonheur selon les modèles 😉
  • J’ai découvert Stephen Fretwell et Max Gazzè, deux artistes loin des merdes type « star’ac » ou « nouvelle star »
  • Je me suis aussi régalé avec le deuxième album de Chimène Badi et aussi avec un vieil album de Daniel Balavoine « Les aventures de Simon et Gunther »
  • J’ai modestement participé à l’aventure qui a donné naissance à Firefox 1.5 en rapportant des bogues auprès des codeurs du logiciel.

Et comme toute période de fin d’année, voici quelques résolutions que je voudrais mettre en pratique en 2006 :

  • Trouver un emploi à l’année dans mon domaine professionnel
  • Apprendre l’italien et aller à Venise.
  • Me remettre à l’allemand.
  • Prendre des cours de cuisine pour améliorer ma connaissance de l’art culinaire
  • M’acheter un iPod à disque dur d’ici noël 2006…
  • Apprendre un langage de programmation 😉
  • Diminuer ma consommation de caféine et de chocolat

Déjà si j’arrive à respecter le dernier point, je sais très très content 😉

Une trilogie à découvrir : « Les Tripodes »

Les personnes de mon age (née au début des années 1970) doivent se souvenir d’une vieille série anglaise, jadis passée dans Croque Vacances : « Les tripodes ». Bien que cette série m’ai fait cauchemardé durant de nombreux mois, j’ai effectué des recherches, et je suis tombé sur cette page en anglais.

Ayant fait des recherches sur Amazon, j’ai pu trouvé les références des 3 volumes (160 pages chacun environ) :

Bien que ce soit catalogué comme de la science fiction pour les 12 à 16 ans, cette série s’adresse à un public plus agé, surtout le tome central qui est le plus noir des trois.

Chaque volume a ses forces et ses faiblesses, mais il raconte une histoire passionnante, et dès qu’on commence un volume, on a envie de savoir comment il se finit.

Les deux derniers tomes sont assez coriaces sur le plan violence, ne serait-ce que dans le troisième tome avec la chasse à cours… Le deuxième volume est assez oppressant, surtout quand l’action se situe dans la cité des Tripodes.

Si vous aimez la science fiction, cette trilogie vaut le détour.

Le tamiflu, inutile face au virus de la grippe aviaire ?

En tout cas, il semblerait bien que le laboratoire Roche se soit fait des « couilles en or » avec un médicament apparemment inefficace. En effet, si on en croit cet article de Liberation :

« […]L’annonce intervient alors que le New England Journal of Medicine daté du 22 décembre vient de révéler qu’une équipe de scientifiques avait démontré que deux jeunes filles décédées de la grippe aviaire au Vietnam avaient montré des signes de résistance au Tamiflu.[…] »

La Télévision Suisse Romande relate une histoire similaire.

En tout cas, s’il est prouvé que le Tamiflu est inefficace contre le virus H5N1, il risque d’y avoir des ennuis pour le laboratoire Roche sur le plan judiciaire puis financier…