De la réduction de la durée de vie des noyaux Linux LTS…

Il y a quelques jours – au moment où je rédige ce billet, le 23 septembre 2023 – une annonce a été faite : les nouveaux noyaux LTS seront désormais supportés 2 ans au lieu de 6. Il y a un excellent article sur zdnet concernant ce sujet.

Loin de moi l’idée de plagier l’article, mais je vais apporter mon point de vue, celui du linuxien lambda. Au moment où je rédige cet article, voici la liste des noyaux LTS supportés, dixit kernel.org.

  • Linux 6.1.55. On le trouve dans Debian GNU/Linux 12, alias Bookworm
  • Linux 5.15.133. On le trouve dans Ubuntu 22.04.x LTS
  • Linux 5.10.197. On le trouve dans Debian GNU/Linux 11, alias Bullseye
  • Linux 5.4.257. On le trouve dans Ubuntu 20.04.x LTS
  • Linux 4.19.295. On le trouve dans Debian GNU/Linux 10, alias Buster
  • Linux 4.14.326.

La preuve en image.

Vous noterez que je ne cite aucune version de la RedHat Enterprise Linux. Et pour cause. Aucune des versions supportées n’utilise de noyau linux LTS. Cf la page anglophone de wikipedia pour plus d’informations.

Continuer la lecture de « De la réduction de la durée de vie des noyaux Linux LTS… »

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce quatrième samedi du mois de septembre 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans la série des distributions en bêta, je demande la Ubuntu 23.10 et sa dizaine de saveurs officielles.
  • La cousine d’Archlinux, j’ai nommé KaOS vient de sortir en version 23.09 avec le dernier plasma 5 en date. Plus d’informations sur les notes de publication.
  • Vous connaissez le jeu d’aventure « Fugitif » sorti en 1991 sur Amstrad CPC ? Son code source a été publié par son créateur avec pour but de faire une version remastérisée dans les mois qui viennent.
  • Vous subissez la pollution publicitaire sur Youtube malgré l’utilisation d’uBlockOrigin ? Essayez donc ce petit tutoriel pour enfin être tranquille durant la diffusion des vidéos.

Côté culture ?

Un financement participatif a été lancé pour permettre la création d’un musée du jeu vidéo. Plus d’informations sur la page KissKissBankBank du projet.

Sur ce, bon week-end !

Le passage vers une version majeure de Gnome, ça se prépare.

Gnome 45 a été annoncé le 21 septembre 2023, dixit un intéressant article sur le sujet posté sur Developpez.com.

Comme toujours, le point faible, ce sont les extensions. J’en utilise très peu en dehors de celles fournies avec Gnome pour son apparence dite « gnome classique » :

  1. L’extension gnome-shell-extension-openweather qui est désormais archivée en amont et qui ne connaitra pas de mise à jour.
  2. L’icone de notification de pamac.

En effet, des changements ont été annoncés pour Gnome 45 et les extensions que l’on peut avoir installées.

Pour la première extension, je l’ai simplement virée. J’accède aux informations météo via la fenêtre qu’on peut ouvrir en cliquant sur la date dans la barre supérieure. Un peu laxatif, mais au moins, j’ai toujours accès aux informations météo.

Pour la deuxième, il y a déjà un bug d’ouvert sur le gitlab qui héberge le code de pamac.

Grâce au groupe Facebook « Archlinux lovers », j’ai pu trouvé une extension qui remplace l’icone de notification pour les mises à jour. C’est une extension du nom de « Archlinux Update Indicator ». Merci à Neo Twenty-Nine pour l’information.

J’espère simplement que l’extension survivra à la migration vers Gnome 45 qui se fera vers la mi-octobre 2023, du moins si on se base sur les délais moyens d’arrivée d’une version majeure de Gnome.

Quoique j’ai pu voir qu’un bug a été ouvert à ce sujet, donc il suffira de croiser les doigts et d’espérer que l’adaptation du code se fera en douceur !

En vrac’ de milieu de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce troisième mercredi de septembre 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Une vieillerie de 2006, le clip vidéo de « Losing Faith » du duo Hungry Lucy. Oui, ça date, mais ça me touche toujours autant. Oui, je suis taquin 🙂

Sur ce, bonne fin de semaine !

De la « Macisation » des interfaces graphiques utilisateurs comme but ultime ?

Le Mac et les diverses versions du MacOS ont toujours été des sources d’inspiration sans fins pour les auteurs d’OS graphiques.

D’ailleurs, quand MS-Windows 95 est sorti, Apple s’était moqué de lui en parlant d’un MacOS de la fin des années 1980. D’ailleurs, si le premier MS-Windows, celui de 1985, était basée sur des fenêtres qui ne se survolaient pas – préparant ainsi le chemin d’i3 ou de Sway – c’était pour s’éviter des ennuis judiciaires de la part de la firme à la pomme.

Microsoft passa outre les menaces avec MS-Windows 2.x qui préparait le chemin de MS-Windows 3.x, le premier ayant du succès, commercialement parlant.

Courant 2010, je parlais déjà de l’interface de MacOS comme l’alpha et l’oméga de toute interface graphique. Le tout avec deux articles qui fleurent bon les distributions de l’époque : article 1 et article 2.

Bien sûr, les articles ont vieilli mais je dois dire que je les reprendrai presque texto, modulo une ou deux modifications d’ordre grammatical, orthographique et syntaxique.

Continuer la lecture de « De la « Macisation » des interfaces graphiques utilisateurs comme but ultime ? »

Fallait que le message passe, allons-y gaiement :)

Depuis que j’ai quitté Youtube en novembre 2018 – et j’ai économisé un ulcère précoce ! – j’ai utilisé l’instance peertube.fr puis Tux’n’Tube devenue OurTube.

Je n’ai plus rien posté sur peertube.fr depuis plus d’un an pour une simple raison : je ne peux plus rien y poster, la sélection de chaîne à utiliser ne fonctionnant plus.

Et pourtant, je continue à avoir des abonnements à mes diverses chaînes sur peertube.fr… Abonnement bien inutile, étant donné que je poste désormais tout sur OurTube.

J’ai créé de nombreuses chaînes secondaires qui ont pris le relais de celles sur pertube.fr.

Donc, si vous voulez vous abonner aux chaines activement mis à jour, visez OurTube. Peertube.fr, sauf miracle ne sera plus alimentée.

Voila, c’était un petit message que je voulais faire passer, en espérant qu’il remonte jusqu’aux personnes qui se sont abonnées récemment – en vain – à mon compte sur peertube.fr.

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce troisième vendredi du mois de septembre 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Fans de Linux Mint qui ne jurent que par sa version basée sur Debian ? Soyez ravis, la beta de la LMDE 6 est officiellement disponible.
  • Le jeu d’aventure « Superflu Riteurnz » vient de subir une subtile mise à jour. Si vous avez une version précédente, vous pourrez récupérer la mise à jour sans problème.
  • Fedora est connu pour ses choix techniques parfois critiqués. Cette fois, les développeurs veulent laisser tomber la session X11 au profit de Wayland avec l’arrivée de Plasma 6 dans la Fedora 40 qui sortira courant 2024.
  • Pour les fans de dungeon crawler, « Tower and Dragon » développé pour le Commodore PET 2001-8n et plus puissants est disponible en version 2.7 avec principalement un meilleur support de l’affichage en 80 colonnes. Le tout toujours dans 8 petits Ko de mémoire vive.

Côté culture ?

Rien pour cette fois.

Pour finir, une courte vidéo sur « Tower and Dragon » en version 2.7.

Sur ce, bon week-end !

En vrac’ de milieu de semaine…

Minuscule en vrac’ en ce deuxième mercredi de septembre 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rémy Delahaye alias Watchmaker vient de sortir un nouveau titre, « Otium ».

Sur ce, bonne fin de semaine !

Il devient quoi GNU/Icecat, le Mozilla Firefox à la sauce FSF ?

Dans le petit monde des navigateurs internet, il y a deux moteurs : celui de Chromium aussi connu sous le nom de Blink et celui de Mozilla Firefox, connu sous le nom de Gecko.

Et c’est tout. Pour les serveurs web, un navigateur sera reconnu comme Google Chrome ou comme Mozilla Firefox, plus rarement comme Safari.

Que ce soit pour Brave, Chrome, Opera ou encore Vivaldi, ou le nichesque Falkon (anciennement Qupzilla) pour KDE des sites comme Whatismybrowser ou encore sur la page dédiée de chez SmallSEOTools, la réponse restera la même : Chrome. Seul Gnome Web sera reconnu comme étant Safari, vous savez le navigateur maison d’Apple.

Dans le monde mozillien, que ce soit avec Firefox ou Librewolf et Waterfox, ce sera Mozilla Firefox qui apparaîtra. Seul Seamonkey est traité comme tel. N’oublions pas de mettre un voile pudique sur Palemoon qui mélange la paranoîa de ses créateurs et la continuation de technologies obsolètes comme UXP, continuation du XUL et des greffons NPAPI abandonnés par Mozilla Firefox avec la sortie de la version 57 en novembre 2017. N’oublions pas non plus la crise de nerfs quand en 2018 les mainteneurs de FreeBSD avaient voulu supporter le navigateur. J’ai failli oublier le TOR Browser, mea culpa !

Il ne reste plus qu’un navigateur dans la famille mozillienne dont je n’ai pas parlé, c’est GNU/Icecat, la version libérée – au sens GNUien du terme – de Mozilla Firefox.

Continuer la lecture de « Il devient quoi GNU/Icecat, le Mozilla Firefox à la sauce FSF ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce deuxième vendredi du mois de septembre 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Un article sur la création sur Internet qui m’a franchement plu et que je voulais vous partager. C’est sur le blog de Corentin Quique.

Sur ce, bon week-end !

Nouveau bilan de ma dé-GAFAM-isation : quel bilan en septembre 2023 ?

La dernière que je consacrais un billet à ma dé-GAFAM-isation, c’était en juillet 2021. À l’époque, j’avais franchi un pas en mettant en place une instance Funkwhale. Mais depuis, rien n’a vraiment bougé.

Je n’ai aucune dépendance envers deux des cinq mastodontes : aucun produit de Microsoft, ni d’Apple.

Mes « dépendances » actuelles ?

  1. Un compte sur Facebook qui me sert à faire pas mal de choses, et non pas uniquement partager des photos de chatons.
  2. Un compte gmail, mon courrier électronique principal, qui existe depuis 2005, à l’époque, on s’inscrivait en recevant une invitation.
  3. Un compte sur Amazon pour tout ce qui est culturel. Il faut le dire, se passer d’Amazon, c’est dur, limite impossible vu sa place dans le domaine de la culture.

Et puis c’est tout. Je suis bien tenté par moment d’aller sur une instance diaspora*, mais je sais que j’y trouverai un vide intersidéral ou presque.

Je ne suis pas près à mettre en place mon propre compte de courrier électronique, c’est énormément de travail pour un résultat qui n’est pas forcément à la hauteur.

Bref, ça stagne, mais je peux difficilement faire mieux que ce que je fais actuellement.

Vieux geek, épisode 342 : ARJ, l’archiveur des années 1990.

Depuis les débuts de l’informatique, on archive et compresse des données, quelque soit le type : texte, image, son, etc.

Au fil des années, il y a eu des archiveurs qui ont marqué leur époque. L’archiveur roi des années 1990, c’était ARJ qui offrait une compression plus poussée que le grand classique zip de PKZip.

Pour la petite anecdote, c’est avec une archive arj multi-volume – traduire plus de deux disquettes – que j’avais récupéré à l’époque de mon service militaire un certain économiseur d’écran, « Johnny Castaway », dont j’ai parlé dans le billet n°243 de la série vieux geeks, en décembre 2020.

ARJ ? Archiver by Robert Jung. Il existe toujours le site arjsoftware.com où on peut récupérer la dernière version en ligne de commande (sortie en 2012(??), la version 2.86) et la version pour MS-Windows, ARJ32 en version 3.20 qui apporte le support de MS-Windows 7 et 8.

L’archiveur était aussi puissant que complexe au niveau de sa ligne de commande. Mais le mieux est de vous le montrer en action.

Vous avez pu voir que les commandes et options sont plutôt nombreuses et sentent bon la grande époque du MS-DOS tout puissant. On aurait presque l’impression d’être devant des outils GNU de coreutils, pour les linuxien(ne)s qui lisent l’article.

J’ai franchi le pas, j’ai ouvert une page Tipeee.

Mi juin 2021, j’ouvrais un compte sur LiberaPay, et durant plus d’un an, j’ai eu droit à quelques dons ponctuels.

Cependant, cela fait facilement un an que ma page LiberaPay est à 0€ mensuel. J’ai donc décidé de franchir le pas et d’aller voir sur Tipeee si l’herbe y est plus verte.

J’ai aussi décidé de ne pas mettre d’autre paliers que l’euro symbolique. Je n’avais pas envie de gérer plusieurs paliers. C’est plus simple ainsi.

Maintenant, libre à vous de m’aider à financer le serveur qui héberge à la fois le blog et l’instance peertube Ourtube.

À votre bon coeur, messieurs et dames 🙂

Ajout du 3 septembre à 17 h 25 : une vidéo explicative sur le pourquoi du comment 🙂

Bientôt 18 ans pour le blog… Comme le temps passe vite.

À la fin du mois de septembre, plus précisément le 29, le blog soufflera sa 18e bougie. Oui, 18. J’avoue que je suis moi-même étonné d’avoir fait survivre aussi longtemps le blog. Bien entendu, les billets de la période 2005 à 2012 sont troués : vidéos, images et liens invalides.

Il faut dire que j’ai utilisé sur les 18 années qui viennent de s’écouler pas mal d’hébergeurs d’images comme Picasa de Google ou encore Flickr. Sans oublier les vidéos qui restent sur Youtube avant que je ne quitte la plateforme de Google il y a bientôt 5 ans.

J’ai encore en mémoire le billet des 10 ans en septembre 2015, avec Péha qui avait abattu un boulot de dingue pour l’image d’illustration.

Sans oublier celui de mes 42 ans en février 2016, avec toujours Péha à l’oeuvre.

Il est certain que je ferai un billet dédié qu’il faudrait que je commence à préparer par simple sécurité pour éviter un malencontreux oubli.

Sur ce, bon week-end.

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce dernier mercredi d’août 2023.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois ci.

Pour finir, une petite vidéo sur les nouveautés de la version 2.5 de « Tower and Dragon ».

Sur ce, bonne fin de semaine !