Plafond de verre du linux bureautique ? Comment le franchir ?

Depuis quelques mois, la part de marché du linux bureautique a atteint son sommet vers les 4%, bien qu’étant descendu à 3,77% pour avril 2024. capture d’écran à l’appui.

Durant longtemps, ce plafond était dans les 2%. Et il n’est pas besoin de faire une dissertation en vidéo de plusieurs dizaines de minutes pour deviner pourquoi le plafond était aussi bas. C’est un mélange de :

  1. une production de distributions redondantes à destination bureautique se mangeant mutuellement les parts de marchés. Mais rien ne prouve que les créateurs derrière de tels projets seraient capables d’apporter quelque chose en terme d’amélioration de l’applicatif existant.
  2. L’applicatif bureautique qui même s’il monte en qualité sera toujours techniquement inférieur sur certains plans aux applicatifs bureautiques non libres.
  3. Les communautés qui parfois se volent dans les plumes.
  4. Une déduplication des efforts qui fait qu’on se retrouve avec des logiciels qui manquent de finitions sur le plan ergonomique. Même si le moteur est au top, l’interface est aux fraises, ce qui est franchement con.

J’ai dû sûrement oublier des facteurs, mais pour moi, ce sont les principaux. Même si les DGLFI recommencent à se multiplier récemment, elles ont trop peu de force de frappe pour influer réellement sur la lente montée en puissance du linux bureautique.

Il y a trop de distributions GNU/Linux à destination bureautique. Je l’ai déjà dit et je continuerai à le dire. Sans une rationalisation de ce genre de produits, le logiciel libre bureautique restera un marché de niche plus que nichesque.

Continuer la lecture de « Plafond de verre du linux bureautique ? Comment le franchir ? »

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce quatrième mercredi de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois.

Pour finir cet article, la solution complète du très bon jeu d’aventure-horreur « Broken Mirror » pour le Commodore 64.

Et une vidéo en collaboration avec BabaOrhum concernant Tiny11. Oui, je sais, la première partie souffre d’un écho que je n’ai pas réussi à réduire. C’est de ma faute 🙁

Sur ce, bonne fin de semaine !

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce troisième vendredi du mois de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois ci.

Pour finir, après l’avoir abordé dans un précédent en vrac’, voici une vidéo dédiée à la DGLFI Altima Linux. Bon visionnage 🙂

Sur ce, bon week-end

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce troisième mercredi de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Aquilus a sorti récemment un nouvel album, « Bellum II ». C’est à destination des personnes aimant le black metal atmosphérique. Je dois dire que j’ai donné et que je n’accroche plus à ce genre de black metal.

Sur ce, bonne fin de semaine !

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce deuxième samedi du mois de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans la série des distributions basées sur la RHEL, je demande la EuroLinux 9.4.
  • Ou encore la Rocky Linux 9.4.
  • Dans la série « les distributions portent parfois un nom trompeur », je demande la Linux Lite 7.0rc1. C’est une base Ubuntu avec xfce dessus. Et l’image ISO n’est pas légère, elle pèse plus de 2,1 Go !
  • Haplo propose la préversion d’un jeu qu’il vient de porter pour le Commodore 64 et les Atari 8 bits. Comme d’habitude, c’est un jeu d’action-réflexion où on jongle avec chaque niveau en le tournant à 180° sur lui-même. Le nom du jeu ? « Shift », disponible sur itch.io.

Côté culture ?

Rien cette fois ci.

Pour finir, les 9 premiers niveaux résolus de « Shift » en version preview. Je vous laisse résoudre le 10e niveau par vous-même. Ne me remerciez pas, c’est de bon coeur 🙂

Sur ce, bon week-end

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce premier samedi du mois de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Vous aimez le post-rock instrumental un brin aérien ? Alors le dernier album de « When Colors Are Fading » est pour vous.

Ajout à 17 h 35, le 4 mai 2024.

Un longplay de la version anglaise de « The Key ». Merci à Xyphoe pour sa vidéo qui m’a bien aidé !

Et oui, je ferai de même avec la version française quand elle sera disponible !

Sur ce, bon week-end

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce premier mercredi de mai 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois.

Si vous réviez de me voir utiliser KDE, cette courte vidéo consacrée à systemd-boot sera l’occasion révée !

Et pour finir, « Magic Math » en action… Essayez donc de faire mieux 🙂

Sur ce, bonne fin de semaine !

En vrac’ de fin de semaine…

Petit en vrac’ en ce dernier vendredi du mois d’avril 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Elle est sortie en même temps que sa tétrachiée d’articles. Qui ? Mais la Ubuntu 24.04 LTS, voyons !
  • Dans le « petit monde » des jeux d’aventures textuels, il arrive des jeux soit portés d’une plateforme vers une autre. C’est le cas du jeu « Bronx », sorti en 1988 sur ZX Spectrum et en italien qui vient d’avoir un port en anglais et italien pour le Commodore 64 et le Commodore Plus/4.
  • Dans le petit monde des émulateurs pour Amstrad CPC, je demande un nouveau venu, Ace-DL.
  • Un article intéressant et en anglais sur l’utilisation d’OpenBSD au quotidien comme base de travail.

Côté culture ?

Rien pour cette fois.

Cela faisait près d’un an que je n’en avais plus enregistré, mais voici donc le retour des vidéos « C’est trolldi, c’est permis ». Bon visionnage !

En espérant que je mette moins d’un an pour une autre vidéo de cette série 🙂

Sur ce, bon week-end

En vrac’ de milieu de semaine…

Petit en vrac’ en ce quatrième mercredi d’avril 2024.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Rien cette fois.

Sur ce, bonne fin de semaine !

Vieux geek, épisode 345 : Lindows, ou quand Linux avait une tronche à la MS-Windows…

Depuis que les distributions GNU/Linux existent, il y a toujours eu des tentatives pour proposer une ergonomie générale ressemblant à celle de MacOS – comme avec le projet PearOS que les vieux de la vieille se rappelleront ou encore ElementaryOS et CutefishOS – ou encore MS-Windows. Pour ce dernier, faire la liste serait longue et ennuyeuse.

Parmi les derniers projets dans cette catégorie, on peut citer la DGLFI Wunbuntu (la continuation de WindowsFX ?) ou encore la FreeSpire 10 proposée par PC/OpenSystems LLC.

C’est justement à cette dernière dont nous allons faire un historique rapide. Tout commence en 2002. Une entreprise du nom de Lindows Inc propose une distribution basée sur la Debian GNU/Linux de l’époque en lui mettant une interface à la Windows. Il y aura en l’espace de deux ans les versions 1.x, 2.x, 3.x et 4.x.

Microsoft voyant d’un mauvais oeil ce projet fait entendre sa voix, et les dernières versions du projet seront les 4.5 et 5.x en 2004/2005. Xandros rachetera le projet et l’abandonnera dans la foulée. Il faudra attendre 2017 pour que le projet renaissence de ses cendres avec l’intervention de PC/OpenSystems LLC qui proposera un duo Linspire (à 29,99$ la license simple en téléchargement sans support technique) et FreeSpire qui sera gratuite.

Mais revenons à Lindows. À l’époque, proposer une interface à la MS-Windows en bidouillant le KDE 3.x contemporain est une idée assez neuve. Il y avait bien eu des adaptations de fvwm pour le faire ressembler à MS-Windows 95, mais on était loin de ce que proposait Lindows.

Outre un ancêtre des « applications store » dénommé Click’n’run, on avait aussi une version revampée de la suite Mozilla, le support intégré d’Adobe Flash – et oui à l’époque Flash était incontournable – et plein de petites choses qui sont évidentes de nos jours. Cependant, il y a un hic, Lindows n’est disponible qu’en anglais.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 345 : Lindows, ou quand Linux avait une tronche à la MS-Windows… »