Un peu plus de dé-GAFAM-isation : Funkwhale pour héberger sa musique.

Fin mai 2021, je faisais un bilan de ma dé-GAFAM-isation. Ce n’était pas trop mal : agenda auto-hébergé (plus de Google Agenda) sur un Raspberry Pi 2, serveur pour héberger le blog et l’instance peertube (Youtube uniquement en tant que « spectateur »).

Je disais aussi ceci :

[…]
Le reste n’a pas bougé, même si j’envisage fortement – j’ai un serveur qui héberge le blog et qui peut me laisser entrevoir l’hébergement d’une copie de ma musique en ligne en utilisant un service comme Funkwhale.
[…]

Ce dernier point a été traité. Depuis la mi-juin 2021, j’ai une instance privée FunkWhale qui héberge mes quelques 100 Go de musique. Étant donné que j’étais encore à l’époque avec une connexion VDSL2, cela m’a pris une petite semaine pour tout envoyer. Avec la fibre ? Une après-midi aurait été suffisante je pense, même si le traitement des fichiers était un peu long.

Mais c’est fait. On dit souvent que l’informatique est l’école de la patience, c’est le cas. J’avais été franchement déçu par Youtube Music qui ne permettait de réduire l’application dédiée que si on s’abonnait auprès de Google. Autant dire que quand j’ai purgé la bibliothèque importée, j’ai senti un grand ouf de soulagement.

Voici donc un aperçu de la vue albums de mon instance Funkwhale. Vous remarquerez que j’ai caché l’adresse. Même si vous pouviez la deviner, vous ne pourriez pas y accéder. L’ami qui a mis en place l’instance l’a bien sécurisée. Sans rentrer trop dans les détails, seules certaines adresses IPs sont admises… Les miennes, ce qui est logique après tout 🙂

Continuer la lecture de « Un peu plus de dé-GAFAM-isation : Funkwhale pour héberger sa musique. »

Un quart d’heure ou quarante minutes de célébrité ? Il faudrait savoir :)

Une citation – aprocryphe ? – d’Andy Warhol est restée dans les mémoires collectives : « In the future, everyone will be world-famous for 15 minutes. » ce qui est traduit par « A l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité mondiale. »

Je suis très attaché au rétro-ludique, et avec la sortie du jeu « Attack of the PETSCII Robots », j’ai accumulé pas mal de bon temps durant les longues soirées passée devant ce jeu que devant certains émissions de télévision 🙂

Comme j’ai pu le préciser, après avoir rapporté quelques bugs génants, le développeur du jeu m’invita à participer au bêta test de la version pour les ordinosaures Apple II. À la même époque, Anders Enger Jensen, qui avait déjà participé à la bande son et aux brochures des précédents titres de David Murray (Planet X2 et Planet X3) me contacta pour me demander des captures d’écran pour le manuel.

Je gagnais un peu de célébrité en étant cité à la fin du manuel, même si une petite coquille pas bien méchante concernant mon prénom me faisait sourire à l’époque. Et encore aujourd’hui !

J’ai été recontacté fin juin 2021 par Anders Enger Jensen pour me demander l’autorisation d’utiliser mes vidéos de parties enregistrées pour illustrer une bande son alternative  développée pour « Attack of the PETSCII Robots ». J’ai accepté avec joie.

La bande son alternative – qui représente une quarantaine de musique – a été publiée sur youtube.

La seule vidéo qui n’utilise pas un contenu que j’ai créé est la piste 4, qui utilise une vidéo enregistrée par David Murray, pour montrer la version Apple II en action.

La bande son sera disponible en version physique à savoir en vinyle et en cassette plus tard dans le courant de l’année 2021… En clair, elle sortira quand elle sera prête. En attendant, vous pouvez toujours l’acheter en version numérique.

Bonne dégustation de la bande son et bonne fin de journée.

En vrac de milieu de semaine…

Un court billet, en ce dernier jour du mois de juin, entre deux averses…

Côté informatique :

Côté culture :

Bonne fin de semaine 🙂

Aimer la période Dio de Black Sabbath, c’est pas donné :(

J’aodre le metal, que ce soit le metal progressif d’un Opeth (d’Orchid à Watershed inclus), le heavy metal de Deep Purple (époque Mark II et III) et de Led Zeppelin, sans compter d’autres genres dont j’ai parlé sur le blog, sans oublier les périodes Ozzy Osborne et Dio de Black Sabbath (en dehors des ovnis « Technical Ecstasy » et « Never Say Die »).

J’avais fait un article dédié à ce sujet en 2017. Comme le temps file !

Il faut dire qu’avec des classiques comme « Heaven and Hell » et « The Mob Rules », Dio avait donné du sang neuf à un des groupes qui a fondé le metal en 1970. Il ne manquait qu’un album des deux époques Dio, c’était le très lourd et sombre « Dehumanizer ».

J’avais appris à connaître un des titres de cet album sans le savoir. En effet, une des musiques de Doom II (sur les map 10 et 16) reprenait l’introduction du très bon « After all (the dead) », sous le nom de « The Demon’s Dead ». Merci à l’excellent Doom Wiki pour les références.

J’ai pu le trouver à petit prix sur eBay. Il me tarde qu’il rejoigne ma collection.

Continuer la lecture de « Aimer la période Dio de Black Sabbath, c’est pas donné 🙁 »

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce début de mois de mai.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

La petite vidéo habituelle de chaque billet en vrac’. Cette fois-ci, une vidéo consacré à un logiciel dont je suis étonné qu’il existe encore, SeaMonkey.

Bon week-end 🙂

En vrac de milieu de semaine…

Un court billet, en ce milieu de semaine…

Côté informatique :

  • Dans le domaine des distributions GNu/Linux « sérieuses », je demande la Fedora Linux 34.
  • Toujours dans ce domaine, je demande la KaOS 2021.04, mais faut aimer KDE 🙂
  • Tiens, une arrivée à prévoir dans le monde agité des gestionnaires de services ? Alpine Linux – dont la coeur de cible est le serveur et les conteneurs – serait en train de prévoir le sien.
  • La DGLFI de la semaine : prenez une base Archlinux avec soit Openbox (comme ArchLabs) ou Bspwm (comme EndeavourOS). Secouez le tout et vous aurez le projet ArchCraft.

Côté culture :

Altesia, groupe de rock progressif bordelais, continue le financement participatif pour son deuxième album, prévu pour septembre 2021. Le financement s’arrêtera le 9 mai 2021.

Comme le monde du logiciel libre n’arrêtera jamais de surprendre par ses choix et ses affirmations à l’emporte-pièce, voici donc les deux derniers épisodes de ma série « Les pitreries du libre ». Et oui, c’est du lourd !

L’épisode 39 :

Et l’épisode 40 :

C’est tout pour aujourd’hui.

Bonne journée 🙂

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en cette presque fin du mois d’avril.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

On dit souvent que le ridicule ne tue pas… La preuve avec HelloSystem, copie plutôt avancée du MacOS d’Apple…

Ou encore avec un projet qui ressemble à de l’acharnement logiciel, la Ubuntu Unity.

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce milieu du mois d’avril.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Une petite vidéo de ma série « C’est trolldi, c’est permis », rendons hommage à la Slackware Linux !

Bon week-end 🙂

Robin & The Woods, du bon Jazz Rock progressif bordelais.

Il m’arrive d’être contacté personnellement par des groupes pour me parler de leur dernier album en date. J’ai toujours la politesse d’écouter l’album. Parfois, j’accroche, et je rédige une bafouille plus ou moins longue, sinon, je me content de faire de la publicité rapidement dans un article en vrac’.

Cette fois, c’est Robin & The Woods, un groupe de jazz rock progressif originaire de la région de Bordeaux qui m’a contacté pour me parler de leur premier LP, « Moonfall ».

Quand j’ai pris connaissance de leurs influences musicales, ça a tilté : Pink Floyd, King Crimson, Mike Oldfield… Inutile de préciser que je suis un grand amateur de la première période de King Crimson (« In the Court of the Crimson King » jusqu’à « Red »).

C’est donc avec curiosité que j’ai lancé l’écoute. Le côté progressif est vraiment présent, avec les deux tiers des neuf pistes qui dépassent allègrement les cinq minutes. Si vous voulez écouter l’album, il y a une liste de lecture sur Youtube qui reprend la totalité de l’album.

L’influence Crimsonienne se fait rapidement entendre, dès la deuxième piste, « Cello Man ». Pour les influences Floydiennes, des pistes comme « Dark Water Falls » par exemple.

Continuer la lecture de « Robin & The Woods, du bon Jazz Rock progressif bordelais. »

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce frais samedi du mois d’avril.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Une petite vidéo de ma série « C’est trolldi, c’est permis » qui permet de découvrir un vieux projet vraiment fou… Je vous laisse déguster la vidéo.

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce chaud début du mois d’avril 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Pour finir, parlons du « Jardin des délices » de Jérome Bosch, toile très connue. Sur le cul d’un de damnés, il y a une partition… Une personne l’a déchiffré et l’a interprété.

Bon week-end 🙂

« Secrets from Below », le retour gagnant d’Aythis.

Aythis, c’est le projet solo de Carline Van Roos, chanteuse du groupe Lethian Dreams. La dernière fois que j’avais parlé d’un album d’Aythis, cela remonte à janvier 2016 avec l’album « The Illusion and the Twin ».

5 ans sont passés et avec l’arrivée d’un nouvel album chez Lethian Dreams en novembre 2020, je m’étais dit que Carline Van Roos allait sortir un nouvel album en solo.

J’avais donc précommandé l’album et je l’ai reçu fin mars 2021. J’attendais simplement l’officialisation de l’album en ce 2 avril 2021 pour en parler.

Après 5 ans d’attente, on pouvait s’attendre à un album assez copieux et c’est le cas : 10 pistes, 56 minutes au compteur.

Une seule reprise sur l’album, celle du thème de la série Twin Peaks, série que je n’ai jamais vu. Oui, vous pouvez me jeter des cailloux, mais pas sur la tête, ça fait mal !

Continuer la lecture de « « Secrets from Below », le retour gagnant d’Aythis. »

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en cet ultime samedi du mois de mars 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Le groupe de post-rock « Collapse » continue sa campagne de financement participatif qui court jusqu’au 8 avril 2021 pour leur quatrième album, « Ἀνάγκη ».
  • Petite piqûre de rappel : Carline Van Roos avec son projet solo Aythis publiera son nouvel album le 2 avril, « Secrets from Below ». Je l’ai eu en avance, l’ayant précommandé, et c’est de la bonne !

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce premier jour du printemps de 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce début mars 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂