ZEsarUX, l’émulateur qui veut en faire trop ?

Dans le petit monde des émulateurs pour la famille des Sinclair ZX, il existe un projet du nom de ZEsarUX pour « ZX Second-Emulator And Released for UniX » que l’on peut traduire par « Second émulateur ZX et publié pour UniX ».

Ce qui est partiellement vrai, la version 10.2, la dernière version stable au moment où j’écris cet article est aussi disponible pour MS-Windows.

À l’image de RetroVirtualMachine qui propose 6 ordinateurs en un – ce qui est honorable – ZEsarUX fait exploser le compteur. Si je ne me suis pas trompé, on arrive à 22 possibilités, même si certaines se recoupent. La preuve en image avec une version de développement de ZEsarUX 10.3.

Continuer la lecture de « ZEsarUX, l’émulateur qui veut en faire trop ? »

Ça a donné quoi le rétroludique en 2022 ?

L’année qui se termine – j’écris ce billet le 17 décembre 2022 – a été pour moi une grande année rétroludique avec un rythme presque mensuel d’une nouveauté que ce soit sur Commodore 64, Atari 8 bits ou encore Amstrad CPC.

Voici donc un bilan rapide et franchement incomplet pour 2022. Ce sont les jeux qui m’ont vraiment parlé, le site IndieRetroNews est une bible dans ce domaine.

Janvier : C’est le moment où j’ai terminé – avant d’enregistrer une série de 10 vidéos d’une heure dans ma chaine « Jeu et Longplay » sur mon instance peertube – l’excellent « Briley Witch Chronicles » sorti fin octobre 2021.

Février : C’est la sortie du port de « Puzzle Bobble » pour Commodore 64. Un excellent port aussi dur que l’original qui se paye le luxe d’avoir la même introduction que le jeu d’arcade.

Mars : C’est le mois de la sortie de l’ultime révision de l’excellent rogue-like « Rogue64 » sur Commodore 64 bien entendu.

Continuer la lecture de « Ça a donné quoi le rétroludique en 2022 ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en cette fin du mois de janvier 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Alwaid, groupe de metal progressif français est dans la dernière ligne pour le financement participatif de son troisième album sur Ulule. Le financement s’arrêtera le 29 janvier 2022.

Sur ce, bon dimanche !

Deux nouveaux ports pour « Attack of the Petscii Robots »… Et pas des moindres…

Début novembre 2021, je parlais des ports pour les Commodore Plus 4 et 128. On avait donc 7 ports au total, sachant qu’on était parti du trio Pet, Vic20 et C64.

  1. Commodore Pet, la version originale
  2. Commodore Vic20
  3. Commodore 64
  4. Apple II (en avril 2021)
  5. Atari 8 bits (en août 2021)
  6. Commodore Plus 4 (en novembre 2021)
  7. Commodore 128 (en novembre 2021)

Deux nouveaux ports viennent d’arriver, aux deux extrêmes des ordinateurs personnel des années 1980. Avec un point commun : ne pas utiliser un processeur MOS 6502 ou apparenté des autres ports disponibles.

  1. Le ZX Spectrum 48K (1982) qui utilise un Z80
  2. Amiga 500 (1987) qui utilise un Motorola 68000

Pour la version Amiga, il faut au minimum 512 Ko de mémoire vive. Pour des raisons de place, il faut avoir 1 Mo de mémoire vive pour avoir la musique. J’ai donc fait une vidéo qui montre les deux ports auquel j’ai participé en tant que bêta testeur.

Avec l’arrivée du port sur ZX Spectrum, il ne manque plus beaucoup d’ordinateurs 8 bits des années 1980, avec principalement les CPC d’Amstrad ou encore les TRS CoCo ou le BBC Micro.

Des ports pour la SNES et la NES sont en cours de développement. Deux ports qui ne m’intéresse pas, étant plus un joueur sur ordinateur que sur console.

Vieux geek, épisode 73 : ah, les ports de jeux ZX Spectrum vers l’Amstrad CPC.

Ces deux ordinosaures qui ont marqués les années 1980 ont plusieurs points communs. Lesquels ?

  1. Les deux sont originaires du Royaume-Uni.
  2. Les deux sont basés sur des Zilog Z80 et le circuit sonore AY-3-8912 pour la version dite 128 du ZX Spectrum.
  3. Les deux sont nés entre 1982 et 1984.

Le ZX Spectrum est sorti en premier, et outre le fait qu’il proposait un minimum de 16 Ko de mémoire vive, il avait un clavier assez spécifique pour ne pas dire casse bonbon, outre le fait qu’il soit peu ergonomique : certaines touches proposaient des options avancées pour entrer directement certains mots clés du BASIC fourni avec l’ordinateur.

Le CPC d’Amstrad est sorti deux ans plus tard. Deux années à l’époque fait que l’Amstrad était plus fin en terme graphique et sonore. Cependant, la proximité technique au niveau du processeur a fait que nombre d’équipes de développement pour gagner du temps reprenait les versions pour ZX Spectrum de leurs jeux pour les porter sur Amstrad CPC.

Sur le site bible consacré à l’Amstrad CPC, CPC-Power, si on recherche le mot clé « speccy port » (port depuis le spectrum), on tombe sur près d’une centaine de réponses…

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 73 : ah, les ports de jeux ZX Spectrum vers l’Amstrad CPC. »

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer