Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2016, premier épisode, janvier 2016.

Je m’étais dit au début que je ne prolongerai pas cette série d’articles pour savoir comment les distributions GNU/Linux de 2016 s’en tirait. Finalement, j’ai changé d’avis. Plongeons-nous donc dans les articles de janvier 2016.

Bilan : sur les cinq distributions, deux ont disparu : ApricityOS et la MicroLinux Enterprise Desktop. La Handy Linux est devenue la DFLinux par la suite. 60% de survie, c’est bien pour commencer le bilan de l’année 2016 🙂

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2014 au bout de 5 ans ? Épisode 9

Après le massacre du mois de septembre, quel sera le bilan des distributions dont j’ai parlé en octobre 2014 ?

Petite digression rapide. Il est vrai que l’annonce de l’arrêt de la CondresOS (une Archlinux supportée par une équipe de deux personnes sauf erreur de ma part, imposant un dépôt tiers sur les dépots officiels, avec une dizaine d’images ISO n’était pas condamnée à échouer à court terme) ne m’a pas donné envie de publier cet article en brouillon depuis plusieurs mois.

Bref, retournons au mois d’octobre 2014.

Si on prend en compte le doublon, on arrive à 5 distributions et un BSD. Sur les 5 distributions, une morte et une renommée. Donc sur les 6 produits, 5 en vie. Encore 16% de perte. Décidément, mis à part le mois de septembre, les pertes sont plutôt limitées. Que nous dira le mois de novembre ?

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2014 au bout de 5 ans ? Épisode 7

Après un mois de juin peu chargé, autant faire coup double et parler des articles des mois de juillet et d’août 2014. Au moins, cela sera un peu plus chargé sur le coup.

Commençons par juillet 2014.

Et pour août 2014 :

Bilan ? Pour juillet, si on considère le renommage d’HandyLinux en DFLinux et celui d’EvolveOS en Solus, c’est plutôt positif. La PeachOSI est devenue la PatriotOS. Avec un portrait de Donald Trump en fond d’écran peut-être ? 🙂

Pour août ? Sur les 8 articles, le bilan est identique à celui du mois de juillet, même si la SymphonyOS est plus proche du cercueil que du lit d’hopital. Donc un bilan des plus positifs pour l’été 2014. On verra bien ce que septembre donnera !

DFLinux pré-béta 1 : un premier aperçu de la seule et officielle suite d’HandyLinux.

C’est un article posté par Cep sur le blog de Cyrille Borne qui m’a donné envie de jeter un oeil sur la seule suite officielle de la distribution HandyLinux.

Je ne reviendrai pas sur les causes du pourquoi et du comment de cette suite. Aussi bien Thuban qu’Arpinux ou le Mouton Libre l’ont exprimé mieux que je ne pourrai le faire.

Ni sur les manipulations liées à cette sombre histoire… Et la volonté de faire disparaître les pièces gênantes, en oubliant une petite chose au passage, l’effet Streisand.

Bref, je laisse à chacune la volonté de s’informer sur ce point précis. Revenons-en au sujet de l’article, la DFLinux. J’ai vu que le développement de la béta 1 avait commencé, et j’ai décidé de faire générer une image ISO de la pré-béta1. Bien entendu, elle sera plus que boguée et incomplète, mais au moins, ce sera un premier aperçu de l’ensemble.

Le code étant disponible sur le framagit correspondant pour respecter la GPLv3, j’ai donc récupéré une image ISO de la Debian Jessie 8.5 en saveur xfce. On peut aussi utiliser une HandyLinux 2.5 en 64 bits. Une fois installée, j’ai rajouté les dépendances de compilation à savoir : live-build live-manual live-tools git

Continuer la lecture de « DFLinux pré-béta 1 : un premier aperçu de la seule et officielle suite d’HandyLinux. »

La mort annoncée de twitter… Finalement une bonne chose ?

Dans un article au vitriol, Laurent Dupin pose une question qui fait mal : « Et si Twitter disparaissait ? »

J’ai un compte sur le réseau à l’oiseau bleu depuis 5 ans et demi. En effet, j’ai ouvert ce compte en mars 2010. Il me sert essentiellement pour faire un peu de veille technique, musicale. Il me sert aussi pour voir en action la décomposition avancée d’une partie de la société pour qui la ségrégation, basée sur la couleur de peau, l’orientation sexuelle, la sexualité ou encore la confession religieuse est une des raisons de vivre…

Dire que twitter est devenu un immense égout à ciel ouvert, c’est faire un constat. Malheureux constat, faut-il dire.

Dans son article Laurent Dupin liste un certain nombre de raisons pour laquelle le réseau à l’oiseau bleu devrait disparaitre pour renaître tel un phénix : il a vieilli, il a du mal à conserver son équipe dirigeante, sa course à la monétisation, la course au nombre de suiveurs qui incite à acheter de faux suiveurs, etc…

Continuer la lecture de « La mort annoncée de twitter… Finalement une bonne chose ? »