Vieux Geek, épisode 314 : OS/2 Warp 4, l’ultime tentative connue d’IBM pour répandre son OS.

Dans l’épisode précédent de la série vieux geek, je parlais d’OS/2 2.x. En septembre 1996, IBM tente une dernière fois de se faire sa place au soleil et sort OS/2 Warp 4 connu sous le nom de code de Merlin.

L’article paraissant le 29 septembre 2021, c’est un peu un article pour les 25 ans d’OS/2 Warp 4.0, celui ayant été publié le 24 septembre 1996, dixit IBM 🙂

MS-Windows 95 est sur le marché depuis une grosse année. IBM sait que c’est sa dernière chance pour qu’OS/2 se propage et il mise tout sur un WorkPlace Shell retravaillé, sur Java et sur le réseau. Le gros point faible d’OS/2, à savoir sa gourmandise en ressources est présente.

Il faut au minimum un 486 DX à 33 Mhz, 12 à 16 Mo de mémoire au minimum. Si on veut utiliser la fonction de dictée vocale, c’est au minimum un Pentium à 100 Mhz avec 8 à 12 Mo en plus, dixit Big Blue.

Par contre côté disque dur, n’essayez pas de lui proposer une capacité supérieure à 2 Go… Ça gueulera rapidement. Bien qu’il soit disponible dans plusieurs lantgues, je n’ai pas réussi à trouver une image ISO en français 🙁

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 314 : OS/2 Warp 4, l’ultime tentative connue d’IBM pour répandre son OS. »

Vieux Geek, épisode 294 : Xenophage, le « Mortal Kombat » d’Apogee.

Dans l’épisode 289 de la série vieux geek, je parlais d’un certain « One Must Fall: 2097 », publié par Apogee, un jeu de baston où ce sont des robots qui se tapent dessus et non des humains.

En 1992, le mythique et sanguinolant « Mortal Kombat » sortait, suivi de « Mortal Kombat II » en 1993, et de « Mortal Kombat 3 » en 1995. Il n’en fallait pas moins à l’équipe d’Argo pour développer un jeu hommage à cette série vidéoludique qui a fait parlé d’elle aussi bien en mal qu’en bien.

Ce sera « Xenophage: Alien bloosport » qui sortira en partagicielle fin 1995 et en version complète quelques semaines plus tard. Ici, pas de ninjas ou de robots qui se tapent dessus. Non, ce sont des créateurs extra-terrestres franchement bizarroïdes qui se cognent dessus pour le plaisir du « Conseil » qui aiment les sports de combat où l’hémoglobine coule à flots.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 294 : Xenophage, le « Mortal Kombat » d’Apogee. »

Vieux Geek, épisode 274 : le standard MSX, précurseur oublié ?

Nous sommes en 1983 et l’informatique personnelle est éclatée dans de nombreuses marques dont les modèles sont parfois incompatibles entre eux.

Il y a – liste non exhaustive bien entendu – des fabricants comme Apple, Atari (qui a fait des machines 8 bits, moins connues que les ST, TT et autres Falcon), Commodore, Tandy, IBM et je dois en oublier un certain paquet.

Le problème est que chaque marque est incompatible avec les autres. Pour contourner ce problème, un standard est mis au point pour que plusieurs fabricants proposent des ordinateurs compatibles. En juin 1983, le standard MSX voit le jour. Les ordinateurs qui sont fabriqués en suivant ce standard sont produits par Canon, Casio, Panasonic, Sony, Toshiba, mais aussi des marques européennes comme Philips ou Schneider.

Le cahier des charges comportent les pré-requis suivant :

  • Un processeur Zilog Z80 (comme la série des ZX80/81/Spectrum de Sinclair)
  • Une mémoire vive allant de 8 à 64 ko
  • Une rom avec un Basic développé par Microsoft
  • Un processeur vidéo Texas Instruments TMS9918 (qui proposait des sprites hardware, une résolution maximale de 256×192 pixels en 16 couleurs maximum)

Par la suite, les normes 2, 2+ et Turbo-R sortiront améliorant à chaque fois l’offre. Mais il y a un problème de taille : les ordinateurs produits en suivant les normes en question sont quasi-inexistante en dehors du Japon. Quelques ordinateurs de la norme 2+ seront distribués en France, Espagne et Pays Bas…

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 274 : le standard MSX, précurseur oublié ? »

Vieux Geek, épisode 246 : Civilization II, la première version pour MS-Windows.

En 1996, alors que je commençais tout juste à m’habituer à MS-Windows 95, j’avais appris la sortie d’un jeu pour MS-Windows que j’avais jadis connu sur Amiga 1200, Civilization, dont j’ai parlé en novembre 2015. On était avec Civilization II dans un port du premier Civilization pour MS-Windows (3.1 et suivants).

J’avais déjà abordé la sortie de Civilization II dans un billet du 1er janvier 2021 consacré aux jeux sortis en 1996. Mais c’est un courrier électronique de Rémy, un fidèle du blog qui m’a dit avoir réussi à faire tourner Civilization II sous MS-Windows 95, le tout dans Dosbox-X qui m’a donné envie de parler du jeu de Microprose.

Même s’il n’est pas vraiment révolutionnaire par rapport au premier Civilization sorti quatre ans plus tôt, il y a des ajouts bien agréables : la traduction en français par exemple, ou encore une charte graphique plus poussée. Le nombre de civilisation qu’on peut choisir a aussi augmenté. On a 21 civilisations listées au lieu des 14 du premier opus.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 246 : Civilization II, la première version pour MS-Windows. »

25 ans plus tard, quels sont les matériels et logiciels non-ludiques qui ont marqué 1996 ?

Ce billet est la suite de celui où je m’intéressais aux jeux du monde PC qui avaient été marquants en 1996.

Encore une fois, c’est un fourre-tout de ce qui m’a marqué il y a 25 ans, ou qui est né il y a 25 ans. Il y aura forcément des trous et des oublis, mais je ne prétends pas à l’exaustivité, loin de là. Je vais essayer de rester chronologique, même si la liste mélangera allègrement du matériel et du logiciel non-ludique.

Janvier : une petite boite du nom de Macromedia lance son nouveau logiciel, Flash. Entreprise qui sera rachetée par Adobe en 2005.

Février : Cyrix sort les 6×86 PR150+ (qui tournait à 120 Mhz) et PR166+ (qui tournait à 133 Mhz) pour concurrencer les processeurs Intel Pentium de l’époque. Le PR200+ (qui tournait à 166 Mhz sort en juin 1996. Mais ils souffraient d’une unité de calculs à virgule flottante pourrie 🙁

Mars :

  • Netscape Navigator 2.0 sort. Je me souviens de l’avoir vu vendu en kit avec un magazine à l’époque 🙂
  • De son côté AMD sort la série des K5 pour concurrencer le Pentium d’Intel avec des fréquences de 75 et 90 Mhz. Un processeur avec une fréquence de 100 Mhz, le K5 133 sortira en octobre 1996.

Juillet :

  • le noyau Linux 2.0 sort et apporte enfin le support des modules chargés à la demande. Plus besoin de compiler le noyau pour rajouter le support d’un matériel précis ! Le 3.0 sortira 15 ans plus tard, en juillet 2011.
  • Première publication d’un BSD libre, OpenBSD 1.2.
  • Microsoft publie MS-Windows NT 4.0, qui sera le père de NT 5.0 alias MS-Windows 2000 et le grand-père de NT 5.1 alias MS-Window XP

Août :

  • La version OSR2 de MS-Windows 95 est rendu disponible. Uniquement disponible en version OEM (en clair pour les fabriquants de PC), il y a le rajout de la Fat32, d’Internet Explorer 3 et de DirectX 2.0
  • Internet Explorer 3.0, le premier vraiment utilisable est rendu disponible.
  • Sortie de Netscape Navigator 3.0

Septembre : IBM sort OS/2 Warp 4, un des derniers représentants de cet OS.

Octobre :

  • Sortie de la première carte avec les circuits Voodoo 1 de 3Dfx, l’Orchid Righteous 3D.
  • Lancement d’un projet d’environnement de bureau, le Kool Desktop Environment, plus connu sous le nom de KDE.

Novembre :

  • Une petite association de promotion du logiciel libre, l’APRIL voit le jour.
  • Une des premières messagerie instantanée voit le jour, publié par Mirabilis racheté en 1998 par AOL, ICQ pour I seek you = je te cherche

Décembre : Apple annonce le rachat de NeXT et NeXTStep. C’est le retour de Steve Jobs chez Apple.

Pour les produits et projets dont je n’ai pas trouvé de date précise :

  • Olivier Fourdan propose la première version de Xfce
  • Sergey Brin et Larry Page fond un futur monstre, Google
  • Microsoft propose sa première souris optique à roulette, l’Intellimouse

Je suis d’accord que pour Apple, c’était obligatoire d’en parler, même si je n’ai un Mac que quelques années plus tard. Mais je dois dire que je ne pensais pas que Flash qui a été mis à mort en ce mois de janvier 2021 avait si longtemps existé !

Quels sont les logiciels et matériels sortis ou nés en 1996 vous ont marqué ? Je tiens à préciser que le MMX n’est sorti qu’en 1997, tout comme les premiers Pentium II. Comme cela, il n’y aura pas de commentaires disant que j’ai oublié ces deux produits d’Intel.

25 ans déjà… Quand les jeux vous donnent un coup de vieux…

Avant toute chose, pour les personnes qui liront ce billet durant le mois de janvier 2021, tous mes voeux.

Je me suis posé la question en jettant un oeil à des vidéos sur les jeux pour MS-DOS sortis entre 1981 et 1997. Quand l’année 1996 est arrivée, je me suis pris plusieurs coups de vieux.

Puis je me suis dit : il faut que j’en fasse profiter les personnes qui me suivent depuis parfois plusieurs années sur le blog. Je me contenterai du monde PC que je pratique depuis l’année 1995.

Voici donc les titres qui m’ont marqué en 1996 par ordre chronologique de publication. C’est bien entendu une liste qui sera tout sauf complète :

Janvier : Duke Nukem 3D. Oui, le seul, l’unique. Il poussa les doom-like dans leurs derniers retranchements. J’en ai parlé en février 2018 via LameDuke qui était une version de Duke Nukem 3D un an avant sa sortie… Et dire qu’on devra attendre 15 ans pour voir arriver Duke Nukem 4 Ever…

Février : Civilisation II. Je l’avais acheté à l’époque, et c’était le premier à tourner sous MS-Windows. Faudra que j’en parle un jour 🙂

Mai : Strife, mélange de fps et de jeu de rôles dont j’ai parlé en juillet 2017

Juin-juillet : Quake, premier du nom. Celui qui proposera un Doom-like réellement en 3D et finira par ringardiser les FPS à base de sprites, même si d’excellents Duke-like comme Blood ou Shadow Warrior sortiront en 1997.

Septembre : Death Rally, un jeu de voiture en vue du dessus complètement déjanté, où on peut devenir le temps d’une course Duke Nukem. Il faudra que j’en parle un jour sur le blog 🙂

Octobre : Tomb Raider, premier du nom. Le début des aventures de Lara Croft. Ou comment une pilleuse de tombe est devenue une des icones du jeu vidéo de la fin des années 1990.

Octobre / Novembre : Command & Conquer, Alerte Rouge. Je n’avais pas accroché à l’époque, mais après avoir été initié au RTS par Planet X3, sait-on jamais ? 😉

Decembre : Diablo, premier du nom. Même si le développement a été terminé en 1996, le jeu est officiellement sorti en 1997. J’en ai parlé en octobre 2019.

Pour les jeux dont je n’ai pas retrouvé la date de sortie exacte :

Évidemment, certaines personnes rajouteront d’autres titres, mais j’ai surtout parlé des jeux qui m’ont marqué et dont certains sont encore joués en 2021.

Et vous, quels sont les titres de 1996 – ou saga né en 1996 – auquel vous jouez encore ?

Vieux Geek, épisode 211 : MS Windows NT 4.0 pour MIPS, le port un brin oublié ?

Pour la plupart des personnes, MS-Windows NT, c’est soit MS-Windows XP, soit MS-Windows 7 ou encore MS-Windows 10, ce qui est vrai. Mais avant la version 5.1 qui fut la première réellement grand public, il y a eu une version à la courte durée de vie, c’est le port pour processeur MIPS qui a existé de MS-Windows NT 3.1 à la 4.0 SP1, en gros entre 1993 et 1996.

C’est une version qui était en 64 bits, à destination d’un processeur proche de celui d’une console peu connue, la Nintendo 64.

Même si on peut trouver sur WinWorld une image ISO de MS-Windows NT 4.0 qui supporte les intel 386 (en clair les PC 32 bits), l’architecture Mips, l’architecture Alpha ou encore le PowerPC, la logithèque, c’est réduit à néant. L’installation de cette version oubliée de MS-Windows NT 4.0 est détaillée sur un article de blog du Journal du Lapin que je tiens à remercier.

La ligne de commande pour lancer et installer l’ensemble est assez capillotractée :


qemu-system-mips64el -hda nt4.img -M magnum -net nic -net user -cdrom winnt40wks_sp1_en.iso -global ds1225y.filename=nvram -global ds1225y.size=16384 -m 128 -k fr &

C’est grace à elle que j’ai pu faire cette courte vidéo. Note : la vidéo s’arrête au bout de 8 minutes environ, je ne sais pas pourquoi elle s’est prolongé aussi loin.

Vous avez pu le voir, mis à part le fait que ce soit en anglais, rien ne distingue cette version d’un autre classique, si ce n’est une logithèque plus que faiblarde. Il y a quelques logiciels portés pour NT 4.0 Mips, comme on peut le voir sur cette page, mais c’est franchement léger.

Bref, pour être tranquille avec MS-Windows NT 4.0 (qui est le grand-père de MS-Windows XP), mieux fallait rester sur les PCs classiques.

Vieux Geek, épisode 209 : Bad Mojo, le jeu d’aventure le plus kafkaien jamais sorti !

Le monde des jeux d’aventures est rempli de personnes haut en couleurs qui ont donné d’excellents jeux. Que ce soit un prince en devenir, comme dans la série de King Quest, un quadragénaire célibataire et maladroit comme dans la série des Leisure Suit Larry, un agent de nettoyage spatial comme dans la série des Space Quest ou encore détective privée comme dans « Le manoir de Mortevielle » et sa suite « Maupiti Island ».

Il serait dommage d’oublier un pirate en apprentissage dans la série des Monkey Island. Mais il y a parfois des jeux qui vous mettent dans des situations bizarres, comme le rôle d’un cafard comme dans « Bad Mojo » publié par Acclaim en 1996.

Oui, un cafard. Pour résumer rapidement l’histoire, on incarne un entomologiste qui a détourné l’argent qui devait servir pour la mise au point d’un insecticide et qui part un coup du sort se retrouve dans la carapace d’un cafard. Très kafkaien comme situation, surtout si on se souvient que Franz Kafka a écrit un texte parlant d’un homme se transformant en insecte, « La métamorphose ».

Ici, pas de verbe ou d’objet à prendre. Il faut survivre aux différents dangers, assembler les informations pour pouvoir retrouver une vie normale. Le jeu fonctionne uniquement sur MS-Windows 3.1 et 9x.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce jeu est bizarre. D’ailleurs, à sa sortie en 1996, je l’avais soigneusement évité. Un quart de siècle plus tard, j’avoue que son intérêt m’échappe encore. Donc, si vous avez une réponse, je suis preneur !

Vieux Geek, épisode 187 : Nettoyeur pour Windows 95, le Cleansweep à la sauce Micro Applications.

Quand MS-Windows 95 est sorti, il lui manquait nombre d’outils de base, l’un d’entre eux étant un nettoyeur du système, fonctionnalité qui sera introduite avec MS-Windows 98. Durant les 3 ans de la durée de vie du premier MS-Windows 16/32 bits, il y a eu des outils dédiés de bonne qualité, comme Quaterdeck CleanSweep dont j’ai parlé en décembre 2015.

Et il y a eu Nettoyeur pour Windows 95 sorti par Micro-Application… Le niveau n’était pas franchement le même… Non seulement l’outil de Micro-Application était écrit en Visual Basic 4.0, mais il se permettait de toucher à tout. C’était le genre de merdiciel à l’image du plus que pourri Incredimail que l’on pouvait trouver dans les rayons micro-informatique à l’époque… Même des sharewares de magazines auraient pu faire mieux.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 187 : Nettoyeur pour Windows 95, le Cleansweep à la sauce Micro Applications. »

Vieux Geek, épisode 172 : Magnaram de Quaterdeck, le compresseur de mémoire à peu près fonctionnel ?

Ah, la mémoire vive. Cela a été longtemps le talon d’Achille des ordinateurs. Dans un des premiers articles de la série vieux geek écrit en août 2012, je me moquais gentiment des outils magiques qui promettaient d’augmenter la taille de la mémoire vive disponible sans passer par l’ajout de mémoire en dur.

C’était la plupart du temps des outils aux résultats peu convaincants. Rien ne pouvait vraiment améliorer la situation, mis à part rajouter ou remplacer une ou plusieurs barrettes de mémoire vive. Cependant, un outil de compression de mémoire à peu près fonctionnel a existé. Ce fut Magnaram de Quaterdeck qui exista dans les années 1995-1996.

C’est via WinWorld PC que j’ai pu mettre la main sur l’ultime version de ce compresseur de mémoire – et de fichier d’échange – qui est sorti en 1996 sous le nom de MagnaRam 97.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 172 : Magnaram de Quaterdeck, le compresseur de mémoire à peu près fonctionnel ? »

Vieux Geek, épisode 166 : Diablo, où quand le rogue-like gagna le grand public.

Je dois l’avouer, j’ai toujours aimé les rogue-like. Bien que mon « dépucelage dans ce domaine » fut l’oeuvre du port de Moria sur Amiga, comme je l’ai exprimé en 2013 dans l’épisode 14 de la série Vieux Geek ou encore dans l’épisode 94 avec Castle of the Winds, la grosse claque que je m’étais prise en pleine tronche, ce fut le mythique Diablo développé par Blizzard et sorti en 1996.

Est-il besoin de présenter ce rogue-like mythique ? Je ne le pense pas. J’y ai passé de nombreuses heures, passant difficilement la troisième quête du jeu. Quand Diablo II fut publié, ce fut une autre claque avec un jeu autrement plus grand.

En 2018, un hacker connu sous le pseudonyme de GalaXyHaXz. En se basant sur une version contenant du code de débogage malencontreusement rendue disponible ainsi qu’avec d’autres fichiers qui avait fuité, le code source a été reconstitué. C’est ainsi que Devilution est né. Même s’il est loin d’être 100% compatible avec la version 1.0.9 du jeu, on peut récupérer le code source sur github et en utilisant les données d’un exemplaire du jeu que l’on a légalement en sa possession, il est possible de rejouer à Diablo sur Linux.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 166 : Diablo, où quand le rogue-like gagna le grand public. »

Vieux Geek, épisode 138 : Quake premier du nom et son niveau castré…

Je dois dire que s’il y a un jeu qui a marqué mes années de jeune adulte, c’est bien le premier Quake sorti par id Software en 1996.

J’ai déjà eu l’occasion de parler plusieurs fois de Quake dans cette série vieux geek :

Dans l’épisode 21, fin juin 2014 : sur le niveau de difficulté à l’époque
Dans l’épisode 65, en juillet 2016 : le mission pack 3, « Abyss of Pandemonium »
Dans l’épisode 110, en février 2018 : l’ultime préversion du jeu

Cependant, il aura fallu attendre les 5 ans du jeu, en 2001 pour qu’une anecdote soit révélée par John Romero. Dans le deuxième épisode, « The Realm of Black Magic », le dernier niveau « The Dismal Oubliette » a été amputé d’une bonne partie de son introduction.

En effet, comme l’avoue John Romero lui même, le niveau a été « castré » pour tenir dans la limite imposée de 1,4 Mo.

This was the original starting point of the Dismal Oubliette, e2m6. It was cut for size reasons since it made the .BSP file go way over our self-imposed 1.4mb limit.

Une traduction rapide donne :

C’était le point de départ original de the Dismal Oubliette, e2m6. Il a été coupé pour des raisons de taille car cela faisait que le fichier .BSP dépassait largement la limite de 1,4 Mo que nous nous étions imposée.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 138 : Quake premier du nom et son niveau castré… »

Vieux Geek, épisode 132 : Powerslave / Exhumed, un ancêtre oublié de Duke Nukem 3D ?

Pour les personnes ayant connus les premiers FPS, il y a une série de titres au-dessus des autres. En dehors du trio Doom, Doom II et Duke Nukem 3D, le reste ne valait pas tripette.

Il y avait bien eu l’exception Rise of The Triad – évoqué dans l’épisode 120 de cette série de billets – mais rien de vraiment mieux durant cette période qui court de début 1994 à début 1996.

Si Duke Nukem 3D a été révolutionnaire à cause du Build engine développé par Ken Silverman, papa de Ken’s Labyrinth – comme évoqué en janvier 2016 – Duke Nukem 3D n’a pas été le premier à l’utiliser.

Du moins, un jeu connu sous le double nom de Powerslave (États-Unis) ou Exhumed (Europe) et sorti en 1995 par Lobotomy Software a été l’utilisateur d’une préversion du Build Engine… Préversion franchement castrée sur tout au niveau de limitation de l’affichage. Peu ou pas de forme « arrondi », mur uniquement à 90°, bref, pas la joie.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 132 : Powerslave / Exhumed, un ancêtre oublié de Duke Nukem 3D ? »

Vieux Geek, épisode 115 : Top Draw, le Corel Draw « du pauvre »…

Au milieu des années 1990, j’arrive dans le monde du PC quand MS-Windows 95 pointe le bout de son nez. Cependant pour des raisons purement techniques, je resterai jusqu’à la mi-1996 sur MS-Windows 3.1. C’est sur cette plateforme que je fais la connaissance d’un outil de dessin vectoriel prévu pour MS-Windows 3.1 et NT développé par une entreprise du Colorado, Top Software.

C’est un logiciel que j’avais découvert via une offre de Micro Application. Un shareware ou partagiciel en bon français. C’est ainsi que j’ai pu passer de longues heures sur la version 3.0 de l’outil de dessin vectoriel, sorti en 1996.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 115 : Top Draw, le Corel Draw « du pauvre »… »

Vieux Geek, épisode 112 : MS-Windows Nashville, alias MS-Windows 96.

Dans l’épisode 36 de la série « Vieux Geek », j’évoquais MS-Windows Neptune, une version de MS-Windows qui devait proposer une interface à la MS-Windows 9x sur le noyau de MS-Windows 2000… Projet qui fut remplacé par un certain Whistler plus connu au final sous le nom de… MS-Windows XP 🙂

Cependant, ce n’était pas la première fois qu’une version intermédiaire se faisait tailler en pièce. Cela était déjà arrivé quelques années plus tôt avec le peu chanceux MS-Windows Nashville.

Nous sommes en 1996. Microsoft avait prévu de lancer une version intermédiaire entre MS-Windows 95 (qui était connu sous le nom de code de Chicago) et Memphis qui deviendra MS-Windows 98 alors qu’il était prévu à l’origine pour 1997.

Le but de cette version intermédiaire était de pouvoir couper l’herbe sous le pied de Netscape qui était alors l’acteur dominant dans le monde de l’internet. En effet, le but était d’intégrer MS-Internet Explorer 3.0 et ce qui allait devenir – au moins en partie – Outlook Express.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 112 : MS-Windows Nashville, alias MS-Windows 96. »