Vieux Geek, épisode 326 : 1996, l’année de la 3D pour les jeux sur PC.

1996 est pour moi une année qui marque la fin de la transition des jeux en 2D vers la 3D. Sur PC, 3 titres majeurs symbolisent ce passage de relai :

  1. Duke Nukem 3D en janvier 1996, même si c’était de la 2,5D hyper avancée
  2. Quake en juin 1996, premier FPS potable en 3D complète
  3. Tomb Raider premier du nom en novembre 1996, pour un mélange d’exploration et d’aventure

Il y avait eu des précurseurs, notamment Descent en 1994 et Terminal Velocity en 1995, mais ce qui donna un coup de fouet indirectement, c’est l’arrivée de la Playstation première du nom entre décembre 1994 et septembre 1995. L’une de premières consoles qui imposa la vue en 3D pour ses jeux.

La saga Tomb Raider compte une douzaine de titres, dont les 6 premiers développés par Core Design publiés entre 1996 et 2003. Six autres sont sortis chez Crystal Dynamics (2006-2008) et depuis 2013 chez Square Enix.

Une licence vieille de plus de 25 ans. Oui, moi aussi, ça m’a foutu un coup de vieux. Le jeu a été novateur pour l’époque. Une vue à la troisième personne pour diriger une héroïne – pas si fréquent que cela en 1996 – qui doit piller des tombes (traduction littérale du titre) pour retrouver des trésors perdus.

Le jeu était sorti à l’époque en accélération logicielle, en clair, plein de pâtés de pixels. Mais la sortie d’une rustine pour faire fonctionner le jeu avec les cartes d’accélération 3D Voodoo de 3DFx change la donne.

Il est vrai que la caméra était parfois mal placée, les décors coupés à la hache, les modèles 3D un peu primitif. Mais il faut se souvenir que le jeu est sorti il y a bientôt 26 ans, au moment où je rédige cet article en avril 2022.

3 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 326 : 1996, l’année de la 3D pour les jeux sur PC. »

  1. Oh, les années 1990 ! Meilleure décennie jamais !

    J’avais eu, moi, l’occasion de tâter du troisième opus grâce à mon cousin, un été. Je me rappelle surtout les jolis artworks des écrans de chargement (ouais, avec mon niveau, je me faisais souvent tuer…) et les musiques qui étaient pas mal non plus (on ne parle jamais assez des musiques de jeux vidéo ! Il y a bien eu une émission de télé hebdomadaire dédiée à ce sujet et à leur analyse d’un point de vue musicologique, mais elle n’a duré que quelques années, entre 2007 et 2010).

    Ah, d’ailleurs : fais gaffe au volume de tes émulateurs et autres VM, car à un moment, la musique est tellement forte que ça couvre tes paroles, et on n’entend plus ce que tu dis (au premier lancement du jeu, quand l’écran du menu apparaît).

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer