10, 15, 20 ans voire plus… Quels anniversaires pour l’informatique personnelle ?

Début janvier 2021, je faisais un billet pour parler des anniversaires marquant concernant le matériel et le logiciel. Bonne année si vous lisez cet article en janvier 2022.

En ce 50e anniversaire d’un des premiers jeux vidéo grand public, j’ai nommé Pong, j’ai eu envie de faire un résumé des principaux anniversaires dans le domaine de la micro-informatique personnelle et les jeux vidéos sur ordinateur.

Je ne parlerai pas des consoles, ayant été – mis à part un court passage sur ColecoVision – un joueur sur ordinateur.

L’informatique personnelle est en gros aussi vieille que Pong, mais elle n’a vraiment été abordable par l’utilisateur non technophile qu’à compter de… 1977. La liste sera tout sauf exhaustive, bien entendu.

1977 :

C’est l’année de sortie de trois ordinateurs qui marquèrent leurs époques : l’Apple II, le TRS-80 et le Commodore Pet.

1982 :

C’est l’année de sortie du Commodore 64 (produit jusqu’en 1993-1994 !), du ZX Spectrum de Sinclair, d’un certain Lotus-1-2-3 (qui sera l’application à avoir sur IBM PC et compatibles).

1987 :

Cette année là, Microsoft remet une pièce dans MS-Windows en lançant MS-Windows 2.0 qui aura autant de succès que le premier du nom… En clair, un fiasco. Autre fiasco, le PS/2 développé par IBM pour reconquérir des parts de marché de l’ordinateur personnel. Il ne restera au final1997 que les ports PS/2 pour souris et clavier qui règneront sans partage durant des années.

C’est aussi l’année de sortie d’OS/2 1.0 qui ressemble à un MS-Dos à peine amélioré.

Autre grand nom de l’informatique personnelle, Commodore met en vente l’Amiga 500. Côté jeux vidéo ? Le mythique « Dungeon Master » sort sur Atari ST. Lankhor frappe un grand coup avec « Le manoir de Mortevieille »,

1992 :

Microsoft confirme le succès de MS-Windows 3.0 en sortant sa version 3.1. IBM continue de faire vivre seul OS/2 avec OS2 2.0.

C’est l’année de sortie de l’Amiga 1200. Côté jeux vidéos ? Un petit studio du nom d’id Software sort ce qui est considéré comme l’un des premiers FPS de l’histoire, Wolfenstein 3D.

Continuer la lecture de « 10, 15, 20 ans voire plus… Quels anniversaires pour l’informatique personnelle ? »

Vieux Geek, épisode 314 : OS/2 Warp 4, l’ultime tentative connue d’IBM pour répandre son OS.

Dans l’épisode précédent de la série vieux geek, je parlais d’OS/2 2.x. En septembre 1996, IBM tente une dernière fois de se faire sa place au soleil et sort OS/2 Warp 4 connu sous le nom de code de Merlin.

L’article paraissant le 29 septembre 2021, c’est un peu un article pour les 25 ans d’OS/2 Warp 4.0, celui ayant été publié le 24 septembre 1996, dixit IBM 🙂

MS-Windows 95 est sur le marché depuis une grosse année. IBM sait que c’est sa dernière chance pour qu’OS/2 se propage et il mise tout sur un WorkPlace Shell retravaillé, sur Java et sur le réseau. Le gros point faible d’OS/2, à savoir sa gourmandise en ressources est présente.

Il faut au minimum un 486 DX à 33 Mhz, 12 à 16 Mo de mémoire au minimum. Si on veut utiliser la fonction de dictée vocale, c’est au minimum un Pentium à 100 Mhz avec 8 à 12 Mo en plus, dixit Big Blue.

Par contre côté disque dur, n’essayez pas de lui proposer une capacité supérieure à 2 Go… Ça gueulera rapidement. Bien qu’il soit disponible dans plusieurs lantgues, je n’ai pas réussi à trouver une image ISO en français 🙁

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 314 : OS/2 Warp 4, l’ultime tentative connue d’IBM pour répandre son OS. »

Vieux Geek, épisode 313 : OS/2 2.x, la première version uniquement développée par IBM.

J’ai déjà parlé plusieurs fois d’OS/2 dans la série des billets vieux geeks. Par ordre de publication :

Ne manque à l’appel que OS/2 2.x et Warp 4. Même si je pense que j’ai déjà parlé de ce dernier auparavant. Au pire, ce sera le sujet d’un autre billet vieux geek 🙂

En 1991, le torchon brûle déjà entre Microsoft et IBM. Une rupture suivra et donnera naissance à MS-Windows NT 3.1 en 1993, comme je l’avais évoqué dans un billet de mars 2018.

Big Blue se met donc au travail tout pour proposer OS2 2.x. La version 2.0, la première entièrement 32 bits sort en avril 1992 avec son interface orientée objet et le Workplace Shell en remplacement du Presentation Manager des versions 1.x.

Le slogan est clair : « a better Windows than Windows » et « a better DOS than DOS » que l’on peut traduire par « un meilleur Windows que Windows » et « un meilleur DOS que DOS ».

Un an plus tard, c’est OS 2.1 qui sort en rajoutant des extensions multimedias. Une version 2.11 sortira en incorporant un exemplaire de MS-Windows renommé pour l’occasion Win-OS/2, histoire de pouvoir faire tourner des programmes MS-Windows sous OS/2.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 313 : OS/2 2.x, la première version uniquement développée par IBM. »

Vieux Geek, épisode 306 : OS/2 1.1, le premier OS graphique pour PC.

En mai 2017, j’évoquais la dernière version d’OS/2 publiée par Microsoft, la 1.30, sortie en 1991.

Cependant, 3 ans plus tôt, fin 1988, IBM et OS/2 propose la première version graphique de l’OS qui devait prendre le relai du DOS, du moins dans les souhaits d’IBM, OS/2 1.1.

L’interface graphique, appelée Presentation Manager est franchement inspirée de celle de MS-Windows 2.x dont j’ai parlé en mars 2019.

Il y a un point noir : c’est que l’OS en question est très gourmand, pour les normes de l’époque. Il demande au minimum un 286 et 2 Mo de mémoire vive ! Grace à WinworldPC, j’ai pu récupéré OS/2 1.1 à la sauce IBM et Microsoft. Mais aucun des deux n’acceptaient de démarrer avec moins de 2 Mo de mémoire vive.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 306 : OS/2 1.1, le premier OS graphique pour PC. »

Vieux geek, épisode 83 : Microsoft OS/2 1.30, le dernier effort collaboratif entre le papillon et Big Blue…

Avant de dire que j’ai fumé quelques substances illicites, il faut se souvenir de l’histoire mouvementé d’OS/2, qui survit de nos jours avec le projet Arca Noae.

1987 : Microsoft et IBM voyant que les limites du QDOS revampé par Microsoft en MS-DOS atteint ses limites, les deux entités se mettent au travail pour produire le successeur qui sera OS/2. Décembre 1987,OS/2 1.0 sort et n’est au final qu’une simple interface texte, même si le multitâche tant recherché par IBM et Microsoft est disponible.

Novembre 1988 : c’est la sortie d’OS/2 1.1 qui propose une interface graphique, Presentation Manager (qui a quelques ressemblances à ce que sera MS-Windows 3.0x en 1990)

Novembre 1989 : au tour d’OS/2 1.2, qui propose un système de fichier moderne, le HPFS, et dépasse la limite des 8+3 caractères pour les noms de fichiers.

1990 : des dissensions se font sentir entre les deux acteurs. MS-Windows 3.0 est sorti et son interface graphique proche de celle d’OS/2 fait du mal à IBM.

1991 : c’est la sortie d’OS/2 1.30.x, et la rupture est consommé entre les deux acteurs. Microsoft garde le code prévu pour OS/2 3.0 (qui deviendra MS-Windows NT comme évoqué dans ce billet vieux geek de février 2016), et IBM se lance à corps perdu dans le développement de sa version d’OS/2 2.0, qui contrairement à la génération 1.x sera 32 bits.

J’avais toujours eu envie de mettre la main sur la version Microsoftienne d’OS/2. En fouillant un peu, j’ai pu trouver quelques pépites : MS-OS/2 1.30.1 et des versions de MS-Word et MS-Excel pour OS/2.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 83 : Microsoft OS/2 1.30, le dernier effort collaboratif entre le papillon et Big Blue… »

Vieux geek, épisode 37 : IBM OS/2 Warp 3, le premier OS grand public réellement 32 bits.

Faisons un retour en arrière d’une vingtaine d’années. Nous sommes en 1994. Depuis deux ans, Microsoft se fait des testicules en or massif avec la version 3.1 de son OS 16 bits, MS-Windows. En parallèle, Microsoft propose une version complètement 32 bits de son MS-Windows, NT 3.1 (1993) puis 3.5 (1994), dont les lointains descendants sont MS-Windows 7, 8.x et 10.

MS-Windows NT est basé partiellement – du moins à son origine – sur du code développé pour un projet commun avec IBM, OS/2. Après le départ de Microsoft (lors de la sortie d’OS/2 1.3), IBM continue de développer son OS maison.

Quand Microsoft annonce Chicago (le futur MS-Windows 95), IBM réagit et sort fin 1994 la nouvelle version d’OS/2, OS/2 3.0 alias OS/2 Warp.

Contrairement à toutes les versions de Microsoft Windows grand public (95, 98 et 98Se, Millenium) sorties entre 1995 et 2001 qui sont un mélange de code 16 et 32 bits, IBM OS/2 Warp 3 est complètement 32 bits, comme son prédécesseur, OS/2 2.0 et 2.1. Il propose aussi son système de fichiers, le HPFS, en complément à la FAT16 de Microsoft.

Quand OS/2 Warp 3.0 sort en octobre 1994, il y a deux versions : la « bleue » et la « rouge ». La rouge rajoutait le support de MS-Windows 3.1 dans l’OS d’IBM.

Après avoir fait quelque recherches, je n’ai pu trouvé que la version « bleue » avec son CD Bonus Pack. J’ai aussi récupéré le fixpak 38 (dernier paquet de correctif pour OS/2 Warp 3.0) et les pilotes vidéo gradd97 pour avoir un affichage qui dépasse les 16 couleurs 😉

J’ai donc fait chauffer VirtualBox (le seul qui permette d’installer OS/2 Warp), et j’ai installé l’ensemble. Il fallait deux disquettes et un CD pour le mettre sur le disque dur de l’ordinateur. Parmi les bons points, une pile TCP/IP pour se connecter au tout jeune internet (du moins pour le grand public) était disponible.

Côté prérequis ? Un peu lourd pour 1994. Il fallait au minimum un 486SX, 4 Mo de mémoire vive et 100 Mo de disque. Quand j’ai acheté mon premier PC en 1995, c’était un Cyrix 486DX2 66mhz, 4 Mo de mémoire vive et 400 Mo de disque. Autant dire qu’OS/2 Warp 3.0 était un peu trop haut de gamme par rapport aux machines de l’époque !

J’ai créé une machine virtuelle avec 64 Mo de mémoire vive et 2 Go de disque, histoire que l’ensemble soit à l’aise 😀

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 37 : IBM OS/2 Warp 3, le premier OS grand public réellement 32 bits. »

Y a pas à dire, le matériel IBM, c’est du solide !

Désirant me monter un PC de « sécurité », j’ai récupéré un vieil IBM Aptiva de l’an 2000 (Celeron 600, 512 Mo, 10 Go de disque, graveur de CD) et un de mes vieux PC (acheté dans un hypermarché C*), en l’an 2003.

Croyant que le plus jeune des PCs serait celui qui serait la base, j’ai été surpris de constater le contraire. Mis à part que le disque dur de l’IBM soit mort, j’ai récupéré le disque de 80 Go et la greffe a pris sans problème, la totalité du disque étant reconnu. J’ai aussi récupérer un graveur DVD, acheté il y a environ un an.

Je me tate pour savoir quelle distribution installer, étant donné que je n’ai pas encore de carte réseau ethernet sur ce PC.

Il ne manque sur cette machine :

  • une carte pour des ports USB 2.0
  • une carte pour une connexion ethernet
  • une carte ieee 1394, si c’est possible, histoire de brancher un camescope numérique dont on m’a fait « cadeau » récemment.

Evidemment, ce n’est pas un foudre de guerre, mais c’est déjà pratique pour avoir une machine au cas où ma machine principale serait en rade !

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer