La deuxième guerre des navigateurs est-elle déjà terminée ?

Entre 1997 et 2002, la première guerre des navigateurs a eu lieu, et le résultat fût simple : Microsoft ayant encastré au maximum Internet Explorer dans les différentes versions de son MS-Windows 98 (avec Internet Explorer 4.01), 98Se et 2000 (avec Internet Explorer 5.0), Millenium (avec Internet Explorer 5.5) et XP (avec Internet Explorer 6.0) que les autres navigateurs internet ne pouvaient qu’être lentement vidés de leur sang. Je sais qu’il y a eu des projets comme 98lite pour enlever Internet Explorer, mais cela n’a pas vraiment changé la donne au final.

En 2002, Internet Explorer (sous ses diverses variantes) mangeait à lui seul plus de 90% des parts de marché des navigateurs internet. Ce n’est pas le tout jeune projet Mozilla (à l’époque une suite avec un client courrier et un éditeur de pages web) qui pouvait lutter. La sortie de Mozilla Firefox 1.0 en 2004 força Microsoft à ouvrir un oeil et faire renaître de ses cendres son navigateur internet et mettre près de deux ans à proposer Internet Explorer 7 sorti à peu près en même temps qu’un certain MS-Windows Vista.

Entre 2004 et 2008, Mozilla Firefox a eu les coudées franches pour croître en terme de parts de marché. Aucune concurrence sérieuse n’existait pour ralentir sa croissance. Mais en 2008, Google sort son navigateur, Chrome. Sur un graphique de StatCounter au niveau mondial qui montre les évolutions entre décembre 2008 et janvier 2016, on voit que le pic de Mozilla Firefox, c’est en novembre 2009 (31,82%). En janvier 2016, Mozilla Firefox arrive difficilement à 9,1%. Google Chrome ? 47,82%.

Continuer la lecture de « La deuxième guerre des navigateurs est-elle déjà terminée ? »

GdNewHat, un nouvel espoir pour les distributions GNU/Linux 100% libre ?

Dans le marché de niche des distributions GNU/Linux 100% libre, il y a la caricaturalement techniquement obsolète gNewSense, la Trisquel GNU/Linux, la Parabola GNU/Linux pour rester parmi les plus célèbres.

Je tiens à m’excuser pour les distributions que j’ai oublié.

Cependant, un projet se basant sur la Fedora Linux 20 est sorti récemment, la GdNewHat. Son site est assez austère, digne des sites web des années 1993-1994. Mais au moins, on a les infos rapidement sous les yeux 🙂

La distribution est donc basée sur la Fedora Linux, le noyau Linux-libre 3.12.10, et propose une environnement Mate Desktop par défaut.

J’ai donc récupéré l’ISO avec Bitorrent, histoire d’avoir une ISO valide directement. Ensuite, j’ai utilisé mon ami qemu pour voir ce que la distribution a dans le ventre.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom hatrack20-x86_64-20140204.iso -boot order=cd &

Après un démarrage assez rapide, on se retrouve dans un environnement Mate tout ce qu’il y a de plus classique.
L’installateur ? Le même que celui de la Fedora 20, Anaconda nouvelle génération, celui qu’on aime à détester. Après 10 minutes de travail intense, la distribution est installée sur le disque dur et on peut redémarrer.

Continuer la lecture de « GdNewHat, un nouvel espoir pour les distributions GNU/Linux 100% libre ? »

Encore un appeau à geek… Le test de compatibilité d’EcmaScript. Partie 2.

Deuxième partie de l’article entamé précédemment.

Commençons par le navigateur officiel de Xfce, j’ai nommé Midori.

La version 0.4.1 du navigateur obtient le même score qu’Epiphany, à savoir : 797 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 92,76%

Passons maintenant à celui qui a été à une époque avec une part de marché quasi-monopolistique, je parle d’Internet Explorer. Et j’avoue avoir été plus que surpris par le résultat de celui-ci.

Dans sa version 9, il arrive à 323 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 97,06%

Il se paye le luxe d’arriver à la troisième marche du podium, derrière Opera et Mozilla Firefox…

Continuer la lecture de « Encore un appeau à geek… Le test de compatibilité d’EcmaScript. Partie 2. »

Vers une unification des interfaces des navigateurs internet ?

Avec la sortie de Mozilla Firefox 4 (14 mois après Mozilla Firefox 3.6), une tendance lourde des navigateurs sur leur présentation semble être en train de s’imposer. Un allègement maximal de l’interface.

Cette tendance a été lancée par Google et son navigateur maison basé sur Webkit et le projet Chromium.

J’ai décidé de faire des captures d’écran de l’interface de Mozilla Firefox 4.0, Chromium 10, Midori (le navigateur par défaut de Xfce) et d’Opera 11, car je prends uniquement en compte les navigateurs existant sur les unix libres et non libres – dont MacOS-X est un représentant – et MS Windows. Ok, Midori n’existe pas pour MS Windows 😀

Pour des raisons pratiques, j’ai utilisé un environnement virtuel, pour installer une ArchLinux 64 bitsXfce 4.8.1, avec Mozilla Firefox 4.0, Midori 0.3.3, Chromium 10 et Opera (ou presque pour ce dernier).

Continuer la lecture de « Vers une unification des interfaces des navigateurs internet ? »

Sidux 2010-01 « Hypnos » version Xfce : un petit aperçu de la version allégée.

J’ai déjà parlé de la Sidux 2010 en début de mois, mais c’était à l’époque une preview 1, et j’avais envie d’utiliser une autre « saveur » de la distribution, à savoir celle qui propose xfce.

J’ai donc récupéré l’image ISO correspondante.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c ftp://ftp.spline.de/pub/sidux/release/sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso
–2010-06-18 10:54:14– ftp://ftp.spline.de/pub/sidux/release/sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso
=> «sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso»
Résolution de ftp.spline.de… 130.133.110.66
Connexion vers ftp.spline.de|130.133.110.66|:21…connecté.
Ouverture de session en anonymous…Session établie!
==> SYST … complété. ==> PWD … complété.
==> TYPE I … complété. ==> CWD (1) /pub/sidux/release … complété.
==> SIZE sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso … 544210944
==> PASV … complété. ==> RETR sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso … complété.
Longueur: 544210944 (519M) (non certifiée)

100%[======================================>] 544 210 944 719K/s ds 11m 57s

2010-06-18 11:06:12 (741 KB/s) – «sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso» sauvegardé [544210944]

Et je l’ai lancé ensuite dans l’environnement de test habituel.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f raw disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom sidux-2010-01-hypnos-xfce-amd64-201006131622.iso -boot d &

Je passerais les détails concernant l’installation, car c’est la même chose que pour la préversion jadis testée.

Le plus intéressant, c’est le démarrage de la session à partir de l’écran de connexion… Plutôt rapide, jugez-en par vous-même.

Après l’installation, j’ai effectué les mises à jour, puis j’ai activé, en suivant les infos du manuel, les dépots pour pouvoir accéder aux formats « non-libres », tel que le mp3.

Cependant, désirant avoir une expérience aussi « xfce« -ienne que possible, j’ai remplacé IceWeasel par Midori. J’en ai aussi profité pour rajouter Quodlibet pour lire les musiques.

Pour avoir une résolution écran suffisante, j’ai copié le xorg.conf suivant dans le répertoire /etc/X11/

Section « Device »
Identifier « Configured Video Device »
Driver « cirrus »
EndSection

Section « Monitor »
Identifier « Configured Monitor »
HorizSync 30-70
VertRefresh 50-160
EndSection

Section « Screen »
Identifier « Default Screen »
Monitor « Configured Monitor »
Device « Configured Video Device »
DefaultDepth 24
SubSection « Display »
Depth 24
Modes « 1280×800 » « 1152×768 » « 1024×768 » « 800×600 » « 640×480 »
EndSubSection
EndSection

Le dernier point a été l’installation de Gnash pour pouvoir lire les vidéos sur youtube par exemple. Pour ce point précis, j’ai utilisé le « tutoriel » que j’ai développé dans un autre article.

Une vidéo en flash en action sur Sidux avec Gnash

Coté logiciel, la bureautique est assurée par le duo Abiword / Gnumeric qui sont deux petits logiciels qui suffisent largement pour une utilisation bureautique basique.

Les outils bureautique de la Sidux Xfce

J’avoue que j’ai été séduit par la légèreté de cette version de la Sidux. Autant dire qu’elle conviendra très bien pour des machines assez légère en mémoire vive, comme des Pentium 3 ou 4 avec 256 Mo de mémoire vive.