En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’obligatoire billet en vrac’.

Côté logiciel libre :

Côté livre ? Sauf contre indication, je me base sur les extraits librement téléchargeable.

Côté musique ?

Bon week-end 🙂

CrunchBang Linux : quand le duo Debian GNU/Linux et OpenBox est crousti-explosif ;)

J’ai entendu dire pas mal de bien de la CrunchBang de la part de la personne qui s’occupe du site de la communauté francophone de la distribution, j’ai nommé DarthWound. Crunchbang, dans sa version courante, c’est une base de Debian GNU/Linux Squeeze (la version stable au moment où je rédige cet article) avec Openbox.

J’ai donc en bon tipiak, selon les critères de l’industrie des moines copistes de galettes plastifiés, récupéré l’ISO via bittorrent.

Et j’ai créé un environnement de test avec Qemu-kvm.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk-cb.img 32G
Formatting 'disk-cb.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm -hda disk-cb.img -cdrom crunchbang-10-20111125-amd64.iso -boot order=cd &

Continuer la lecture de « CrunchBang Linux : quand le duo Debian GNU/Linux et OpenBox est crousti-explosif 😉 »

Debian Squeeze : soyons « sacrilège » et modernisons un petit peu l’équipement logiciel fourni ;)

Comme la Debian Squeeze (alias 6.0) doit sortir d’ici une dizaine de jours, j’ai voulu faire un article inutile – donc indispensable – pour avoir une Debian Squeeze qui ne sente pas trop le bouchonné 😉

Pour me simplifier la tâche, j’ai dès le début, récupéré une image ISO DVD récente. Comme cela, tout a été installé sans coup férir 😉

Pour les détails « crus » concernant l’installation et l’équipement, je vous renvoie à ce billet.

Je passe donc au vif du sujet : nettoyer et – sacrilège ? – moderniser l’équipement logiciel fourni.

Car sur certains plans, c’est un peu nécessaire… Le Gwibber fourni est une antique version 1.2 !!!

Gwibber 1.2.0 et Debian Squeeze

La modernisation consistera en :

  1. Installer Gnu Icecat qui est en version 3.6.13, contrairement au vieux Debian IceWeasel qui est en version 3.5…
  2. Installer LibreOffice 3.3 (choix complètement personnel)
  3. Essayer d’installer une version plus récente de Gwibber

Continuer la lecture de « Debian Squeeze : soyons « sacrilège » et modernisons un petit peu l’équipement logiciel fourni 😉 »

Et les autres navigateurs libres dans tout cela ?

Dans le monde des navigateurs libres, deux noms ressortent tout de suite : Mozilla Firefox et Chromium, version libre de Google Chrome. Sans oublier Konqueror sous l’environnement KDE.

Mais alors, quid des autres ?

Voici une présentation rapide – et non exhaustive – des autres logiciels de ce domaine. Commençons par le plus connu d’entre eux, Midori.

Midori, tout comme Chromium, se base sur Webkit. Actuellement en version 0.2.6, il a pour but de devenir le navigateur officiel de l’environnement Xfce.

Il s’installe avec un simple yaourt -S midori

Il propose une fonction à la « speed dial » d’Opera, qui permet d’avoir des raccourcis vers des sites régulièrement visités. Très rapide, surtout en javascript, il s’avère très léger à l’utilisation. Un excellent navigateur pour des machines légères.

Continuer la lecture de « Et les autres navigateurs libres dans tout cela ? »

Ubuntu : quand l’extrémisme libriste se rue sur un simple texte légal.

A croire que certains extrémistes libristes continue à faire des émules. La cause ? Un texte légal qui s’affiche au premier démarrage de Mozilla Firefox 3.0. Un « cluf » en plus léger et en plus lisible. Et voici qu’un tsunami de propos plus irresponsables et déconnecté de la réalité pleuvent sur l’un des logiciels libre parmi les plus connus.

Le bogue ouvert sur Launchpad vaut son pesant de cacahuètes coté extrémisme. Parmis les solutions proposées :

  1. Virer Mozilla Firefox de l’installation par défaut et le remplacer par IceWeasel, la version débianisée de Mozilla Firefox.
  2. Enlever carrément Mozilla Firefox et le remplacer par un « aBrowser ».
  3. Utiliser par défaut Epiphany (qui utilise le même moteur que Mozilla Firefox, mais sans le texte voué aux gémonies)

Stemp a pondu un billet sur son blog qui résume bien l’ambiance. J’ai envoyé le commentaire suivant, ignorant si Stemp l’effacera ou pas :

Désolé de le dire aussi cruement, mais cette histoire, c’est de la sodomie de mouche.

Passer à IceWeasel serait une erreur qui ferait perdre nombre d’utilisateurs à Ubuntu, car nombre de personnes qui utilisent pour la première fois Ubuntu ne reconnaissent souvent qu’une seule icone : celle de Firefox.

Le bug sur launchpad est gavée de haine, de crachats sur la fondation qui fait tout pour pondre un navigateur respectueux des utilisateurs et des normes.

La réponse risque d’être pour beaucoup : allez vous faire voir ubuntu, et ils resteront sur Windows, ou utiliseront une autre distribution.

Pour moi, ce bogue, c’est la signature de l’arrêt de mort d’ubuntu pour une frange non négligeable de ses utilisateurs, à cause de personnes trop plongées dans leur extrémismes libristes.

S’il y a une histoire à la « Abrowser », ma réponse sera : format et install fedora.

Triste à dire, mais je pense que je le ferais après près de 4 ans d’ubuntu (ma première ubuntu ayant été la dapper).

Cordialement,

Quelques liens pour compléter cette histoire, désolé, mais ils sont tous en anglais :

Le bogue 439604 qui reprend les arguments du bogue sur Launchpad. Le bogue 443918 qui a corrigé le problème sur les versions de développement et potentiellement sur les versions stables à venir.

L’argumentaire de Mitchell Baker, membre de la Fondation Mozilla.

Maintenant à chacun de se faire sa propre idée. Pour moi, si Intrepid Ibex suit une idée « extrémiste », mais réponse sera simple : même si je n’aime pas outre mesure la Fedora, elle m’accueillera à bras ouvert.

ZenWalk 5.2 « Gnome Edition » : un petit tour du « propriétaire »

La ZenWalk est dérivé de la distribution slackware, tout en incluant des paquets assez récent. Bien qu’utilisant principalement l’environnement Xfce, une version utilisant l’environnement gnome est disponible. Du moins, en version béta 😉

Ayant téléchargé l’image ISO, j’ai créé une machine virtuelle et comme la distribution est assez légère, je ne lui ai donné que 16GiO de disque. Et avec une mémoire vive de 768 Mo, j’ai donc utilisé la ligne de commande suivante :


fred@fred-laptop:~/download$ qemu-img create -f raw zenw.img 16GFormatting 'zenw.img', fmt=raw, size=16777216 kB
fred@fred-laptop:~/download$ kvm -m 768 -hda zenw.img -k fr -localtime -soundhw all -cdrom zenwalk-gnome-5.2beta.iso -boot d &

L’installation se fait en mode semi-graphique, dans un anglais assez simple, et le tout est assez automatisé. J’ai pu noté que le formatage des partitions d’installation (une / et une /home) utilise le format xfs au lieu du classique ext3fs.

Après l’installation des paquets, l’ajout de l’utilisateur et le support du circuit son sont effectués au premier redémarrage. Ensuite, on arrive sur un écran de connexion tout ce qu’il y a de plus classique.

écran de connexion de la Zenwalk 5.2 gnome edition

Continuer la lecture de « ZenWalk 5.2 « Gnome Edition » : un petit tour du « propriétaire » »

Ah, le labyrinthe des versions « librissime » de firefox…

Par le terme librissime, je pense surtout au zèle excessif dont fait parfois preuve la Free Software Foundation.

Considérant Firefox pas assez libre, un projet nommé IceWeasel a vu le jour en août 2005, qui se résume à peu chose à : code source de firefox avec un nom différent et une série d’illustrations différente.

Bref, pas grand chose au final. Cependant, IceWeasel désigne maintenant la version debian de Firefox, et non plus la version de la FSF. Il faut parler d’IceCat !!!

Bref, IceCat est actuellement version 2.0.0.13, et n’existe en version binaire que pour les processeurs i386 et supérieur. Pas de version pour les processeurs Intel et AMD 64 bits, et encore moins pour le PowerPC.

Il faut donc aller sur le site d’IceCat pour récupérer le code source. La compilation est « classique », mais change assez du modèle proposé par la Fondation Mozilla. Outre un .mozconfig d’une longueur et d’une redondance inutile, il faut entrer le duo magique :

./configure ; make

pour lancer la compilation du chat de glace. Au résultat ? Une version aussi utilisable qu’un firefox classique, mais plus correct aux yeux de la Free Software Foundation… Beaucoup de bruit pour pas grand chose au final 😉

IceCat, le Firefox version GNU...
Mais si cela peut faire plaisir, un peu de masturbation intellectuelle de ce style, hein…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer