Comparatif geek des trois principaux navigateurs internet multiplateformes :)

J’entends par multiplateforme : qui existe au minimum sur le trio Microsoft Windows, Apple MacOS-X et les distributions linux. Je me suis basé sur les dernières versions disponibles de développement actuellement, à savoir :

Ma machine : Un AMD Athlon2 X2 (800 à 2800 Mhz), 4 Go de mémoire vive, une Archlinux 64 bits avec Gnome 3. Les tests employés ?

  • html5test, qui liste le support des technologies sous-jacentes de html5
  • v8 benchmark, le test de vitesse d’interprétation de Javascript
  • css3 test, qui donne le niveau de support de la norme css3 –
  • ecmascript test 262, qui donne le niveau de support du JavaScript.

Les résultats ?

Continuer la lecture de « Comparatif geek des trois principaux navigateurs internet multiplateformes 🙂 »

Le retour de Javascript ;)

Troisième volume de la saga de Javascript. Lors de l’épisode précédent (il y a 3 semaines), je parlais déjà d’une version béta 7 qui commençait à se faire attendre (et qui n’est toujours par sortie au moment où je rédige ces lignes).

Pour mémoire, dans le précédent test, les résultats à SunSpider était de 440 ms et le score obtenu au benchmark v8 (version 5 à l’époque) était de 2236 points.

Continuer la lecture de « Le retour de Javascript 😉 »

La guerre du JavaScript aura bien lieu…

Dans le petit monde des navigateurs, la guerre est désormais passé à celle de la vitesse d’interprétation du Javascript. En plus de la guerre des respects des standards, qui sera surement le sujet d’un autre article.

J’ai donc pris les grands noms des navigateurs multiplateformes à savoir Chromium (coeur de Google Chrome), Mozilla Firefox et Opera.

J’ai testé la dernière version stable et la dernière version de développement disponible.

A savoir : Chromium 6 et 7 pre, Mozilla Firefox 3.6.9 et 4.0 beta6pre, Opera 10.62 et 10.70pre.

Les deux tests utilisés ont été SunSpider 0.9.1 et v8 Benchmark v5.

Continuer la lecture de « La guerre du JavaScript aura bien lieu… »

Compilons la version améliorée de Mozilla Firefox 4.0 pré-beta 6…

Ayant lu un article sur OSNews sur Mozilla qui a annoncé la disponibilité d’une version de test avec le moteur de compilation à la volée de Javascript, j’ai voulu faire compiler la version par moi-même, j’ai récupéré le code source correspondant :

[fred@fredo-arch fox]$ hg clone http://hg.mozilla.org/tracemonkey/ src/

Et ensuite, j’ai utilisé le .mozconfig suivant :

#
# See http://www.mozilla.org/build/ for build instructions.
#

export AUTOCONF=autoconf-2.13

. $topsrcdir/browser/config/mozconfig

mk_add_options MOZ_OBJDIR=@TOPSRCDIR@/../objdir-fx

# Options for ‘configure’ (same as command-line options).
ac_add_options –enable-optimize
ac_add_options –disable-debug
ac_add_options –disable-tests
ac_add_options –with-ccache

Une fois la version disponible, j’ai comparé la version « classique » compilé ce matin, et la nouvelle version disponible.

Version classique : 1153 points

1153 points dans v8 avec Firefox "classique"

Version expérimentale : 1723 points soit 49,43% de plus.

1723 points dans v8 avec Firefox le compilateur JIT activé

Evidemment, on est loin de Google Chrome qui dépasse largement ce score – 5289 points environ – mais il y a du progrès 🙂

5289 points dans v8 sous chromium

La suite au prochain épisode 😉

v8 ou Nitro… Lequel des deux est le plus rapide et le plus respectueux de JavaScript et de ses normes ?

Dans un article récent, je parlais du progrès fait par la pré-beta5 de Mozilla Firefox 4.0, alias Minefield.

J’ai voulu voir où en était les deux autres grands noms des moteurs de rendu du logiciel libre, à savoir Chromium (et son moteur de Javascript v8), et Webkit (et son moteur de Javascript Nitro).

J’ai donc fait compilé les deux via AUR, aussi bien pour chromium-browser-svn et webkitgtk-svn. En sachant que pour le second, je ne l’ai pas installé, histoire d’éviter des conflits avec les logiciels de ma machine.

La compilation du code source de Chromium demande pas mal d’espace… 4,5 Go environ…


[fred@fredo-arch chromium-browser-svn]$ pwd
/home/fred/download/chromium-browser-svn
[fred@fredo-arch chromium-browser-svn]$ du -sh src/
4,5G src/

Webkit est quant à lui, largement moins gourmand : à peine 720 Mo.


[fred@fredo-arch webkitgtk-svn]$ pwd
/home/fred/download/webkitgtk-svn
[fred@fredo-arch webkitgtk-svn]$ du -sh src/
722M src/

Une fois les deux logiciels compilés, j’ai utilisé v8 benchmark, sputnik (pour vérifier le niveau de compatibilité avec les normes définies du langage javascript), et html5test, pour finir, histoire de voir le niveau d’avancement de ce nouveau standard du langage html.

Chromium, qui se définit comme une version 7.0.501 (7ième version, déjà, en l’espace de quoi, deux ans ?), explose largement le score au niveau du Javascript… 4961 points, soit 4,45 fois plus rapide que Mozilla Firefox 4.0b5pre… Autant dire que la Fondation Mozilla a de la marge.

Score de v8 avec Chromium

Coté respect des normes javascript, le score est plutôt bon : 5109/5246, soit un niveau de respect de… 97,38%.

Score de Sputnik avec Chromium

Enfin, en ce qui concerne html5test, Chromium fait mieux que Mozilla Firefox, avec un score de 222 points et 10 points de bonus.

Score de html5test avec Chromium

En ce qui concerne Webkit, j’ai utilisé l’outil GtkLauncher, qui offre une interface basique pour Webkit.

[fred@fredo-arch Programs]$ pwd
/homefred/download/webkitgtk-svn/src/webkit-build/Programs
[fred@fredo-arch Programs]$ ./GtkLauncher &

Le score du moteur de Javascript bien que moindre que celui de v8 reste honorable : 2984 points au benchmark v8, soit 2,67 fois le score de Mozilla Firefox 4.0b5pre. On comprend pourquoi la Fondation Mozilla veut intégrer Nitro dans son code source 😉

Score de v8 avec Webkit

Coté sputnik, le score est vraiment bon : 5069/5246, soit un niveau de respect de 96,62%

Score de Sputnik avec Webkit

Enfin, en ce qui concerne html5, le score est inférieur à celui de Mozilla Firefox et de Chromium, avec seulement 195 points et 12 points de bonus.

Score de html5test avec Webkit

J’allais oublier, le score de Mozilla Firefox 4.0b5pre pour sputnik : 4978/5246, soit un niveau de respect de 94,89%

Score de Sputnik avec Mozilla Firefox 4.0b5pre

Mis à part la vitesse d’exécution, le respect du html5 et des normes javascript sont une marque de fabrique de moteurs de rendu libre. Les moteurs de rendus non-libre ? Je ne saurais dire, je ne les utilise pas 😉

SquirrelFish extreme, le moteur javascript « dopé à l’EPO » ?

Récemment annoncé sur le blog des développeurs de Webkit, cette nouvelle version du moteur Javascript est encore plus rapide.

Bien qu’officiellement encore limité au 32 bits, je cite « Currently the code is limited to x86 32-bit, but we plan to refactor and add support for more CPU architectures. », « Actuellement le code est limité à du 32 bits en x86, mais nous comptons le refactoriser et ajouter plus d’architectures de microprocesseurs« , les gains sont déjà visibles.

Continuer la lecture de « SquirrelFish extreme, le moteur javascript « dopé à l’EPO » ? »

Concours de vitesse en javascript…

Dans un précédent billet, je parlais de l’impact de TraceMonkey sur les tests concernant la vitesse d’exécution de Javascript. J’ai donc voulu tester les performances de Firefox 3.0.1, Shiretoko pré-bêta1, Opera 9.60 bêta et du dernier Webkit en date sur les tests proposés par Google pour le moteur de javascript V8 qui équipe Google Chrome.

La lecture du résultat est simple. Avoir 100 comme score est la base. Plus le score est important, mieux c’est.

Continuer la lecture de « Concours de vitesse en javascript… »

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer