« Oblikva » de Romeo Bonvin : un mélange au poil entre post-rock, électro et musique atmosphérique.

Je l’ai dit je ne sais combien de fois – et j’ai pas envie de passer pour un radoteur ! – des groupes et des artistes me contacte pour parler de leur dernier album ou EP. C’est encore une fois le cas avec l’helvète Romeo Bonvin. C’est un « vieux routard » du post-rock, de l’électro et de la musique atmosphérique car son premier album, « Game Over » est sorti en 2003. Depuis, 7 autres opus sont sortis dont le dernier, « Oblikva » date du 8 janvier 2022.

L’EP est assez court avec 5 pistes pour un peu plus de 24 minutes. C’est du post-rock bien « tassé » car on est loin des pistes dépassant les 6 à 7 minutes.

Dès le début de la première piste, éponyme de l’EP, on a droit à une ambiance éthérée et intime. Avec les habituels dialogues entre les guitares et les percussions.

La deuxième piste, « open the eyes » prend cette même ambiance, mais un peu plus positivement que la piste précédente. Un pur régal pour les oreilles. Le mélange de post-rock, d’électro et de musique atmosphérique donne très bien. On sent que la maitrise du trio est franchement poussée. Et c’est tant mieux !

Continuer la lecture de « « Oblikva » de Romeo Bonvin : un mélange au poil entre post-rock, électro et musique atmosphérique. »

« Paddy’s Club », nouvel album des Anozel : le post-rock français en a encore sous le pied.

Le 4 janvier 2022, je parlais de leur deuxième EP, « The Eternal Sunday ».

Je rédige et publie ce billet le 17 janvier 2022 au matin, quelques heures après l’officialisation de la publication de leur troisième EP, « Paddy’s Club ». Il y a 5 pistes pour un total de 28 minutes. Il faut dire qu’avec une piste d’introduction qui dépasse les 10 minutes, on pouvait s’attendre à plus long au final.

On commence l’EP avec la piste la plus longue, « Falaise » qui consomme à elle seule un tiers de la durée d’écoute. Ce que j’apprécie dans la piste, outre le rythme presque hypnotique de l’ensemble, c’est le duo des voix qu’on peut y entendre dans le premier tiers de la piste. Avec le solo de guitare saturée dans le dernier tiers.

À partir de « Mirliflore », on attaque des pistes assez courtes, de 3 à 5 minutes maximum. C’est ici qu’on comprend que l’EP est découpé en plusieurs « sous-pistes ». Encore une fois, le duo de voix, la guitare qui joue un rythme hypnotique rendent l’ensemble prenant.

Continuer la lecture de « « Paddy’s Club », nouvel album des Anozel : le post-rock français en a encore sous le pied. »

« The Eternal Sunday » d’Anozel : Vive le post-rock français.

J’ai été contacté par le groupe qui m’a parlé de leur EP qui sortira, ou sera sorti, le 17 janvier 2022 – un article dédié lui sera sûrement consacré – et en attendant, j’ai voulu parler de leurs créations et de leur univers post-rock qui sait envoyer du bois par moment.

Anozel est un groupe de post-rock originaire des Vosges, né en 2017. Après un premier EP du nom de « No name » (en février 2019), un deuxième – celui concerné par cet article – est sorti en septembre 2020.

L’album est téléchargeable à prix libre et coûte 10€ en version physique.

On est dans un album varié avec 7 pistes, allant de 2 à 14 minutes pour un total qui frôle les 48 minutes. Oui, c’est un grand écart facial en terme de durées.

Continuer la lecture de « « The Eternal Sunday » d’Anozel : Vive le post-rock français. »

« Secrets from Below », le retour gagnant d’Aythis.

Aythis, c’est le projet solo de Carline Van Roos, chanteuse du groupe Lethian Dreams. La dernière fois que j’avais parlé d’un album d’Aythis, cela remonte à janvier 2016 avec l’album « The Illusion and the Twin ».

5 ans sont passés et avec l’arrivée d’un nouvel album chez Lethian Dreams en novembre 2020, je m’étais dit que Carline Van Roos allait sortir un nouvel album en solo.

J’avais donc précommandé l’album et je l’ai reçu fin mars 2021. J’attendais simplement l’officialisation de l’album en ce 2 avril 2021 pour en parler.

Après 5 ans d’attente, on pouvait s’attendre à un album assez copieux et c’est le cas : 10 pistes, 56 minutes au compteur.

Une seule reprise sur l’album, celle du thème de la série Twin Peaks, série que je n’ai jamais vu. Oui, vous pouvez me jeter des cailloux, mais pas sur la tête, ça fait mal !

Continuer la lecture de « « Secrets from Below », le retour gagnant d’Aythis. »

Ab Intestat de Violence Mortuaire, un deuxième LP digne suite de Quidam.

Fin juillet 2018, je parlais du premier LP du duo nantais Violence Mortuaire, « Quidam ». Comme pour le premier LP – et son EP auparavant – c’est toujours un mélange de jazz, de rock, de metal avec une larme de screamo et quelques textes parlés.

Le 25 octobre 2019 le duo sort donc son deuxième LP, « Ab Intestat ». Aucun rapport avec un quelconque organe. C’est une formule de droit qualifiant le fait qu’une personne est morte sans laisser de testament et que ce sont les articles du Code Civil qui prennent le relai.

Parlons donc de l’album : 9 pistes, 46 minutes. Autant dire que les pistes sont assez courtes, même si la plus petite fait 2 minutes 45 et la plus longue – qui est aussi la dernière – fait 9 minutes.

L’ambiance est posée dès l’introduction de la première piste. On sent que du lourd nous attend. Comme pour le premier LP, les envies de faire du headbang arrivent rapidement.

Continuer la lecture de « Ab Intestat de Violence Mortuaire, un deuxième LP digne suite de Quidam. »

« Memories » de Grimlake, le retour gagnant du post-rock français.

Il y a une quinzaine de jours – au moment où je rédige ce billet, le 9 juin 2019 – que j’ai reçu la version physique du deuxième album de Mathieu Legros alias Grimlake. Bien que l’album soit sorti fin avril 2019, je ne l’ai acheté que courant mai.

Après son premier album, le très bon « Atlas Hands » dont j’ai parlé en décembre 2015, j’ai appris avec plaisir qu’un deuxième opus était sorti.

Constitué de 7 pistes et durant à peine moins de 35 minutes, on se retrouve avec du post-rock concentré tel un expresso dans un bar.

Continuer la lecture de « « Memories » de Grimlake, le retour gagnant du post-rock français. »

« Persona », premier album de François Merlin… Du post-rock français comme je l’aime !

Comme je l’avais dit dans l’article consacré au nouvel opus de KesakoO, voici donc un autre article musical, consacré au premier album de François Merlin. Compositeur et interprète spécialisé post-rock, il m’avait contacté pour me parler de son premier album que j’ai eu l’occasion d’écouter et d’apprécier en avant première.

Ayant acheté une version numérique de l’album – en attendant sa version physique – voici donc un petit article pour vous le présenter plus en détail sur Persona.

Je dois le dire, j’apprécie le post-rock français que j’ai découvert il y a de nombreuses années avec les orléanais de Have The Moskovik.

L’album malgré son nombre important de pistes ne fait qu’un peu plus de 33 minutes. On est loin de l’image de l’album de post-rock avec des pistes dépassant les 7 voire 8 minutes. Ici on est dans le « on fait court et costaud » ce qui n’est pas plus mal.

Continuer la lecture de « « Persona », premier album de François Merlin… Du post-rock français comme je l’aime ! »

« Good Foot Good Eye », le quatrième opus réussi des parisiens de Horst.

En juillet 2016, j’avais été contacté par Horst pour me parler de leur musique, le horstcore, qui mélange le post-rock et de math rock, entièrement instrumental.

J’ai été recontacté récemment par le groupe qui m’a annoncé la sortie de son nouvel opus « Good Foot Good Eye » que l’on peut traduire par « bon pied, bon oeil » 🙂

Côté durée, on est dans les normes du post-rock. 6 pistes et 38 minutes, on se trouve avec une bonne moyenne.

Continuer la lecture de « « Good Foot Good Eye », le quatrième opus réussi des parisiens de Horst. »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Encore un peu court, comme les semaines du mois de mai 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Et non, je ne vais pas revenir sur la sortie d’Ubuntu 18.04 LTS qui doit pulluler un peu partout 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Le groupe polonais de post rock instrumental « Beyond The Event Horizon » a publié le 18 mars 2018 un EP intitulé « FAR ». Un article à venir sur le blog.
  • La cagnotte de Péhä pour l’aider à financer des travaux liés à la maladie de son fils, souffrant d’un syndrome cérébelleux continue. Et déjà près d’un tiers de la somme espérée a été récoltée. Plus d’infos sur la page Leetchi.

Bon week-end 🙂

« Papier Vinyle », le troisième opus réussi des Have The Moskovik.

En ce mois de mars 2018, le groupe français Have The Moskovik propose son troisième opus, « Papier Vinyle ». Un titre étrangement court pour un album de post-rock, mais le groupe a compensé avec le nom des pistes 🙂

Après un premier album en 2011 et un deuxième en 2015, le groupe s’est remis au travail pour proposer un EP assez long. En effet, même s’il ne fait que 6 pistes, il affiche quand même 38 minutes au compteur !

J’avais précommandé l’album dès la disponibilité de la première piste. Oui, il m’arrive d’avoir des coups de têtes sur le plan musical. Je n’ai été que rarement déçu quand cela m’arrive 🙂

Continuer la lecture de « « Papier Vinyle », le troisième opus réussi des Have The Moskovik. »

En vrac’ culturel et mercurien :)

Par mercurien, je pense au jour que l’on nomme mercredi est qui est celui du dieu Mercure chez les romains et Hermès chez les grecs de l’Antiquité.

Je n’avais plus fait de billet de ce style depuis une éternité, mais comme tout ce qui est culture se bouscule au portillon en ce moment dans mes sources, autant en profiter, ça change un peu du logiciel libre 🙂

Pour terminer, un projet lancé sur Ulule concernant la précommande d’un livre de « photoésie ». Les précommmandes se termineront le 6 mai 2018. Bien que le projet soit en dehors de ce que je peux mettre pour un projet culturel, je voulais quand même en parler.

C’est tout pour cette fois. Bonne journée !

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end !

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer