Confession d’un amateur de musique, épisode 2 : Genesis et le rock progressif.

Après un épisode consacré à Dead Can Dance et aux musiques médiévales, passons à un autre grand amour de ma vie musicale, le rock progressif.

Quand j’étais tout petit, dans les années 1980, Genesis avait déjà amorcé son tournant pop-rock. Ce n’est que dans les années 1990, avec une émission musicale de M6 qui m’a beaucoup aidé à mon éducation culturelle que j’ai pu découvrir ce qui allait mettre des années à germer dans mon esprit : l’amour du rock progressif des années 1970.

C’est vers 1991 ou 1992, que dans un numéro de « Culture Rock » consacrée à l’année 1973 que j’ai vu apparaître une séquence de l’introduction du titre « Dancing with the Moonlit Knight » interpreté par Peter Gabriel.

Ma première et seule réaction à l’époque fut de me dire : « C’est quoi ça ? »

Mais la graine était plantée, il fallait lui laisser le temps de germer. Cela a pris une bonne douzaine d’années, durant lesquelles j’ai écouté la bonne sousoupe commerciale des maisons de disques, avec des exceptions notables comme quelques albums des Who (« Tommy » et « Who’s Next ») ou encore des Beatles.

Continuer la lecture de « Confession d’un amateur de musique, épisode 2 : Genesis et le rock progressif. »

« Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest

J’ai reçu ce matin le premier album de « Barclay James Harvest Featuring Les Holroyd« , sorti en 2003. Pour moi, après avoir écouté le pompeux et gonflant – selon mes critères – « North » de « Jon Lee’s Barclay James Harvest« , qui a une collection assez importante de ce groupe de rock progressif anglais, avoir « Revolution Days » était logique.

En effet, j’ai en CD (remastérisé ou non) et / ou en vinyle de la période historique du groupe (1967-1997) les albums suivants :

  1. And Other Short Stories (1971)
  2. Baby James Harvest (1973) dans les deux formats
  3. Everyone Is Everybody Else (1974) dans les deux formats
  4. Barclays James Harvest Live (1974)
  5. Time Honoured Ghosts (1975) dans les deux formats
  6. Octoberon (1976) dans les deux formats
  7. Gone To Earth (1977) dans les deux formats
  8. Lives Tapes (1987) uniquement en vinyle
  9. XII (1978) dans les deux formats
  10. Eye Of The Universe (1979)
  11. Turn Of The Tide (1981)
  12. Concert For The People (1982) La version deluxe est sortie en 2006
  13. Ring Of Changes (1983) dans les deux formats
  14. Victim Of Circumstance (1984)
  15. Glasnost (1988)
  16. Caught In The Light (1993)

La preuve en photo. N’ayant que « Live Tapes » en vinyle, je l’ai mis sur la photo.

Collection "Barclay James Harvest"

Continuer la lecture de « « Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest »

Oui, je suis un « tipiak », et pourtant j’achète de la culture. Etonnant, non ?

J’ai longuement réfléchi avant de me mettre à rédiger ce billet. Peut-on avouer publiquement que l’on a copié illicitement de la musique et des films ? Et que sans cette action de copie illicite, je n’aurais surement jamais découvert de nombreux albums ni de nombreux films ? Et que ma culture s’en serait appauvrie ? Oui, on peut le dire et on doit le dire.

Alors que la toute (im)puissante Hadopi (12 millions d’euros pour permettre à des rentes de situations de continuer à exister) menace à tout va sans aller plus loin pour le moment, qu’un site russe montre l’hypocrisie des arcanes du pouvoir et des industries culturelles dans ce domaine, je vais vous dresser la liste des oeuvres que j’ai pu écouter en utilisant l’offre illicite qui a au moins un mérite : être facilement utilisable, ne pas être castrée par les DRMs, bref de pouvoir propager la culture sans discrimination financière, ni technique.

Pour la musique, que j’ai acheté par la suite, donc le « un téléchargement = une vente perdue » est un mensonge grossier et éhonté des dinosaures. Et c’est une liste loin d’être exhaustive…

  • Les 6 premiers albums de Black Sabbath
  • Une partie de la discographie d’Ozzy Osbourne
  • Les albums studio de Pink Floyd de « The Pipper at the Gate of Dawn » jusqu’à « The Wall » inclus. Pour « Ummagumma » et « The Wall », ce sont les versions vinyls.
  • Mono, groupe japonais, inconnu du grand public mais qui pond de la musique de qualité
  • Barclay James Harvest, des débuts jusqu’aux années 1980-1982
  • Led Zeppelin, que je ne connaissais que grâce à « Starway to Heaven » et « Kashmir »
  • L’intégrale de Nine Inch Nails, n’ayant découvert le groupe qu’avec la sortie de Ghosts I-IV. J’ai payé un des albums, le « Halo 4 » quelque 25 € ! Pour le DVD de Broken et le double DVD « Closure », ils n’ont jamais été sorti officiellement, mais publié sur ThePirateBay par un certain seed0… Qui ne serait qu’un certain… Trent Reznor !
  • Dead Can Dance, l’intégrale bien qu’une amie m’a fait découvrir le groupe un jour, je crois me souvenir avec leur live « Toward The Within »
  • Portishead et le projet solo de Beth Gibbons

Continuer la lecture de « Oui, je suis un « tipiak », et pourtant j’achète de la culture. Etonnant, non ? »

Mon 35ième vinyl : « Everyone Is Everybody Else » des Barclay James Harvest.

Grace à PriceMinister, j’ai pu mettre la main sur une version vinyl du premier album à grand succès du groupe britannique Barclay James Harvest, sixième de leur discographie. Et c’est un de mes albums préférés (avec les classique « Child Of The Universe », « Negative Earth », « Crazy City », « For No One », etc…)

Barclay James Harvest "Everyone is everybody else" - face

Barclay James Harvest "Everyone is everybody else" - dos

Quand j’ai décidé de me racheter des vinyls, parmis mes groupes de musique anglaise (avec les Pink Floyd, Genesis, Beatles, Black Sabbath, Deep Purple et Rainbow), je pensais que ce groupe me donnerait le plus de mal à trouver.

Et pourtant, au moment où j’écris ce billet, voici le bilan :

  • The Beatles : la compilation « Hey Jude », pas si facile que cela à trouver.
  • Pink Floyd : 2, « Dark Side Of The Moon » et « Wish You Were Here »
  • Genesis (période Peter Gabriel) : rien pour le moment 🙁
  • Deep Purple : 3, « In Rock », « Fireball », « Machine Head »
  • Black Sabbath (période Ozzy Osbourne) : rien pour le moment 🙁
  • Barclay James Harvest : 5, « Baby James Harvest », « Everyone Is Everybody Else », « Time Honoured Ghost », « Octoberon », « XII »
  • Rainbow : « Long Live Rock’n’Roll »

Comme quoi, les groupes « moins connus » ne sont pas forcément les plus ennuyeux à retrouver. Et je pensais franchement avoir plus de difficulté pour trouver cet excellent album

Total Heaven : un disquaire indépendant sympa et pas cher sur Bordeaux.

J’ai profité d’être en période de congé pour aller faire un tour sur Bordeaux, histoire de fouiller et me trouver quelques vinyles pour compléter ma collection balbutiante.

Situé à deux pas de la Place de la Victoire, et à coté de l’université Victor Segalen, c’est un petit magasin à taille humaine, qui regorge de vinyles de tous les styles. C’était la première fois que j’entrais dans ce genre de magasin.

Continuer la lecture de « Total Heaven : un disquaire indépendant sympa et pas cher sur Bordeaux. »

Parfois, cela fait du bien d’être un vieux con.

Avec l’annonce de l’arrivée des Beatles sur iTunes avec 13 albums à 12,99 €, cela fait l’ensemble à 168,87 € (alors que le coffret en version physique est à seulement 150 € sur Amazon), cela fait cher pour du dématérialisé avec l’AAC qui est un format de compression à perte… Mais vu que les oreilles se sont habituées à du MP3 en 192…

Il est vrai que le support CD est en fin de vie, mais quand on voit le prix du dématérialisé, cela fait mal à l’amour propre… Surtout qu’on peut copier les pistes des CDs dans n’importe quel format, et à volonté… Sauf avec des CDs limite illisibles, comme jadis un certain X&Y des Coldplay 😉

Toujours à propose de galettes de plastiques, j’ai pu acquérir récemment la version deluxe de l’album XII des Barclay James Harvest, où on trouve une ballade magnifique, Berlin.

En 2002, lors d’un concert en Allemagne, ce qui reste du groupe emmené par Les Holroyd en a fait une version magnifique :

Que c’est bon d’être un vieux con par moment 😉

Bilan musical de juin 2010… Années 1970 bien rock et bienvenue chez Ozzy ?

Mois particulièrement calme sur le plan musicographique, du moins coté achat. Autant qu’en mai 2010…

C’est en écoutant « Paranoid » de Black Sabbath (ah, « War Pigs », « Paranoid », « Iron Man », « Rat Salad »…) que je rédige ce petit article.

Achat musique juin 2010

En effet, en juin, je me suis plongé, tête la première dans l’univers de Papy Ozzy. Le déclic ? Avoir écouté, fin mai chez un ami ce qui était alors le dernier album en date, « Black Rain ». J’avais adoré. Et je me suis dit, « Comme je connais un peu l’époque des « fondateurs » du Hard Rock / Heavy Metal que sont Deep Purple et Led Zeppelin, pourquoi pas écouter du Black Sabbath ? »

Et dès la première écoute de l’album éponyme, j’ai été conquis. Et j’ai déjà 4 des meilleurs opus du groupe avec papy Ozzy à savoir :

  • Black Sabbath : « Black Sabbath », « NIB », « Evil Woman » ou encore « Wicked World ».
  • Paranoid : « War Pigs », « Paranoid », « Iron Man », « Rat Salad »
  • Volume 4 : rien à jeter, tout y est bon, surtout la superbe ballade « Changes »
  • Sabotage : « Hole in the sky », « Symptom of the universe », « Supertzar », « Am I going Insane ».

Quoique je me tate encore pour « Master of reality » et « Sabbath Bloody Sabbath » 😉

Sinon, on peut rajouter « LE » classique des australiens d’AC/DC avec Bon Scott et sa voix de sale gamin, « Highway to Hell« .

Enfin, dans le genre franchement plus doux, deux parmis les parmis albums des Barclay James Harvest :

  • And other short stories : « Medecine Man », « Someone there you know » ou encore « Ursula » et en piste bonus « Galadriel »
  • Baby James Harvest : « Crazy Over You », « Summer Solidier » et en piste bonus « Child of man » en deux versions (studio et version BBC)

Un petit mois, mais il faut savoir vraiment se calmer de temps en temps. Mais tant qu’on se fait plaisir musicalement, où est le mal ?

Petit bonus : « War Pigs » des Black Sabbath en 1970 dans un concert à… Paris 😉

Bilan musical du mois de mai… Plus calme qu’en avril ;)

Ce mois-ci, j’ai réussi à tenir à peu près mes achats de musique. Voici les nouvelles pièces de ma collection musicale :

Yes :

Genesis :

Deep Purple :

  • Burn
  • The Collection

The New Regime : « Coup »

Barclay James Harvest : « The best Of » – Centenary Collection

Rainbow : « Long live Rock’n’Roll’

Nine Inch Nails : « Head Like A Hole »

ZZ Top : « Eliminator »

Achat de CDs en mai 2010

Pas beaucoup au final, il faut savoir être raisonnable 😀

Collectionneur fou de musique ? Je plaide coupable.

Quand je m’intéresse à un groupe, j’essaye – dans la mesure du possible et selon mes goûts et surtout mes finances – d’avoir la discographie la plus complète possible du dit groupe.

Quelques exemples.

La discographie la plus grosse pour un groupe que j’aime, c’est celle de Nine Inch Nails qui affiche quelques 27 références, en comptant la vidéo du concert « Beside You In Time » (Halo 22) et la compilation des 2 VHS « Closure » (Halo 12). Grace à un certain Seed0, j’ai un certain Halo 5 DVD, alias le film « Broken » 😀

Pour info, j’ai mis environ 18 mois pour acquérir une telle collection. Ce qui est assez honnête en rapport temps / nombre d’albums.

Sur la photo ci-dessous, j’en suis à… 18 références 🙂

Ne manque à l’appel – pour le moment, car une 19ième référence va arriver courant mai – dans la liste :

  • Halo 3 : « Head Like A Hole »
  • Halo 4 : « Sin »
  • Halo 11 : « The Perfect Drug »
  • Halo 15 : « We’re In This Together »
  • Halo 18 : « The Hand That Feeds »
  • Halo 20 : « Only »
  • Halo 23 : « Survivalism »

Ce qui m’a pas mal aidé, c’est que j’ai trouvé une grande partie via PriceMinister, donc à prix « cassés » 😀

Coté discographie presque complète ? Led Zeppelin, car il ne me manque que la bande originale du concert « The Song Remains The Same » et « Physical Graffiti ».

On peut aussi rajouter Dead Can Dance, et Lisa Gerrard, modulo le dernier album « The Black Opal », vendu uniquement sur Internet depuis… l’Australie 🙂

Pour les discographies en cours de récupération, je citerais les BJH et Pink Floyd.

Bon d’accord, je sais, je suis un fou de musique, mais quand j’aime un artiste, je l’aime vraiment. Et j’avoue que ma prochaine victime, ce sera Genesis, en me limitant à l’époque de Peter Gabriel. Par la suite, c’est trop « commercial » à mon goût 😉

La musique est-elle en crise coté vraie nouveauté et création ?

Derrière cette phrase volontairement provocatrice, il faut préciser que je suis né en 1974 vers la fin d’une époque bénie pour la musique. Il faut l’admettre, après la période flower-power, la musique anglophone a été une source de mouvements musicaux et de groupes dont certains existent encore de nos jours.

Petit listing qui est tout sauf exhaustif :

  • Deep Purple de l’époque Mark II : « In Rock » (Child in Time, Speed King), « Fireball » (The Mule), « Machine Head » (Smoke on the Water, Lazy, Highway Star ou encore « Maybe I’m a Leo »)
  • Led Zeppelin : Album I à IV (Communication Breakdown, Whole Lotta Love, Moby Dick, Immigrant Song, Gallows Pole, Starway to Heaven, Black Dog entre autres), et Houses of the Holy (The Song Remains The Same, The Rain Song, No Quarter)
  • Barclay James Harvest avec le sublime « Everyone Is Everybody Else »
  • Pink Floyd : Atom Hear Mother, Dark Side of The Moon (avec le trop connu Money), Wish You Were Here
  • Lou Reed : Transformer, Berlin et aussi Coney Island Baby

Cette période bénie a pris fin avec l’arrivée du mouvement punk en pleine lumière. Depuis, la musique est devenue tellement commerciale qu’il n’y a rien eu de vraiment très intéressant ou d’aussi transcendant que les productions des Deep Purple, Pink Floyd, Barclay James Harvest, Jethro Tull, Genesis (époque de Peter Gabriel), Led Zeppelin, ZZ Top (jusqu’à l’album Eliminator) ?

Je pense que c’est un manque d’un grand foisonnement de ce style qui peut expliquer en partie la baisse de la vente de la musique matérialisée au début des années 2000. Au lieu d’accuser les vilains internautes qui téléchargent illégalement de la musique de tous les maux de l’industrie musicale, il serait peut-être temps qu’une nouvelle période comme celle de 1969-1977 arrive sur la scène musicale.

C’est mon avis, et je le partage 😉

J’suis devenu fou de musique :D

J’ai voulu voir par curiosité combien j’avais acheté d’albums depuis le début de l’année…

Et quand j’ai pris la photo, j’ai comptabilisé quelques 20 albums (simple ou double) !

Achat CDs janvier - avril 2010

Sur les 20, 6 ou 7 ont été acheté à la Fnac (ou au point Fnac de Gujan Mestras, dont la version 25ième anniversaire de Machine Head des Deep Purple pour… 7 €), sinon sur Price Minister ou Amazon.

En gros, j’ai payé entre 3 € et 25 € pour la collection présentée ci-dessous. La plupart du temps, j’ai payé entre 3 et 8 €… Autant dire, rien, en comparaison des 13 à 14 € – minimum – d’un album qui sort de nos jours…

Avec les prix cassés sur Price Minister, où on peut trouver des albums à partir de 0,90 €, j’ai fortement agrandi ma collection… Sans oublier quelques bons d’achats en répondant à divers sondages sur l’internet, et une bonne quinzaine de ventes sur Price Minister qui m’ont financé au moins une demi-douzaine de CDs 😉

En clair, je me suis fait plaisir sans me ruiner 😉

Etant donné que mon APN est un brin ancien, voici la liste des albums par artistes.

Barclay James Harvest

  • Everyone Is Everybody Else
  • Time Honoured Ghosts
  • Octoberon
  • Eyes Of The Universe
  • XII
  • Berlin (A concert for the people) – version courte
  • A concert for the People (Berlin) – version longue

Deep Purple

  • In Rock
  • Machine Head – édition 25ième anniversaire
  • Made In Japan

Lou Reed

  • Berlin
  • Coney Island Baby

Pink Floyd

  • The Piper At The Gate Of Dawn
  • A Saucerful of Secrets

Corinne Bailey Rae, album éponyme.

Beatles – versions remastérisées.

  • Magical Mistery Tour
  • Abbey Road

Nine Inch Nails

  • Fixed (Halo 6)
  • March Of The Pigs (Halo 7)
  • The Day The World Went Away (Halo 13)
  • Things Falling Apart (Halo 16)
  • And All That Could Have Been, édition Deluxe (Halo 17 DE) (mon plus cher, 25 € pour un double ultra difficile à trouver, merci PriceMinister)
  • Everyday Is Exactly The Same (Halo 21)
  • Y34RZ3R0R3M1X3D (Halo 25)

Bon, je ne pense pas acheter autant de CDs pour les quatre prochains mois, mais au moins, je me suis fait plaisir, étant un fou de musique… Vous noterez que la plupart des albums des « vieilleries », le plus récent, étant « Y34RZ3R0R3M1X3D » qui date de 2007 😉

Modulo Nine Inch Nails et Corinne Bailey Rae, tous les albums sont sortis entre 1967 et 1982…

Comme quoi, c’est dans les « vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes ».

Le concert de Berlin des Barclay James Harvest : avoir les deux versions est indispensable ?

Quand en 1982, le groupe Barclay James Harvest fait un concert gratuit à Berlin (devant plusieurs dizaines de milliers de personnes), un album sort. J’avais déjà parlé du titre phare « Child of the universe » dans un autre billet.

Lors du passage en CD, Polydor qui produit les Barclay James Harvest propose une version assez spéciale du concert. Non seulement deux titres manque à l’appel, mais la liste des titres est chamboulée. Voici la liste de la version de Polydor :

  1. Berlin
  2. Loving Is Easy
  3. Mockingbird
  4. Sip Of Wine
  5. Nova Lepidoptera
  6. In Memory Of The Martyrs
  7. Life Is For Living
  8. Child Of The Universe
  9. Hymn

Et la pochette de la version Polydor du concert :

Or, sur le site « officiel » des Barclay James Harvest, on peut acheter pour environ 14 € la version « complète » du concert qui est composée ainsi :

  1. Love on the Line
  2. Mockingbird
  3. Rock N’ Roll Lady
  4. Nova Lepidoptera
  5. Sip of Wine
  6. In Memory of the Martyrs
  7. Life Is for Living
  8. Child of the Universe
  9. Berlin
  10. Loving Is Easy
  11. Hymn

Et sa jaquette, légèrement différente :

La version complète dure environ 12 minutes de plus. Avoir les deux est intéressant pour une simple raison : la version « courte » permet d’avoir un aperçu assez complet de la prestation, bien que la liste des morceaux soit complètement chamboulée.

La version « complète » du concert permet de se replonger dans l’ambiance du concert, surtout avec le compte à rebours en allemand au début du premier titre !

Pour une fois, une édition remastérisée qui a de l’intérêt !

J’ai tendance à me méfier des versions « remastérisées » des albums déjà sorti sous format CDs, car souvent, ce n’est qu’une copie reprise et un peu dépoussiérée des versions précédentes. La remastérisation des albums des Beatles est un peu une exception, car les livrets fournis avec sont d’excellentes qualités.

Un autre contre exemple, c’est l’édition remastérisée de « Everyone Is Everybody Else » des Barclay James Harvest.

L’album sorti en 1974 – très bonne année, n’est-ce pas 😉 – avait à l’origine neuf pistes. Sur l’édition que j’ai achetée sur Amazon.fr, c’est 14 pistes qui attendent l’auditeur.

En effet, deux versions alternatives de la sublime ballade « Child Of The Universe » sont proposées, ainsi que des versions alternatives de « The Great 1974 Mining Disaster » et de « Negative Earth », sans oublier une piste intitulée « Maestoso (A Hymn In The Roof Of The World) »

Pour une fois, je suis content d’une version remastérisée d’un album 😉

Une ballade des Barclay James Harvest pour bien commencer la semaine.

J’ai eu envie de commencer la semaine en partageant un de mes titres préférés des Barclay James Harvest, « Child Of The Universe », sorti sur leur album « Everyone Is Everybody Else » (1974), bien que le titre soit aussi présent sur la version rééditée de « Time Honored Ghosts » en tant que piste bonus.

La vidéo est tirée du concert gratuit mis en place par le groupe à Berlin en 1982.

Bonne écoute 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer