Oui, je suis un « tipiak », et pourtant j’achète de la culture. Etonnant, non ?

J’ai longuement réfléchi avant de me mettre à rédiger ce billet. Peut-on avouer publiquement que l’on a copié illicitement de la musique et des films ? Et que sans cette action de copie illicite, je n’aurais surement jamais découvert de nombreux albums ni de nombreux films ? Et que ma culture s’en serait appauvrie ? Oui, on peut le dire et on doit le dire.

Alors que la toute (im)puissante Hadopi (12 millions d’euros pour permettre à des rentes de situations de continuer à exister) menace à tout va sans aller plus loin pour le moment, qu’un site russe montre l’hypocrisie des arcanes du pouvoir et des industries culturelles dans ce domaine, je vais vous dresser la liste des oeuvres que j’ai pu écouter en utilisant l’offre illicite qui a au moins un mérite : être facilement utilisable, ne pas être castrée par les DRMs, bref de pouvoir propager la culture sans discrimination financière, ni technique.

Pour la musique, que j’ai acheté par la suite, donc le « un téléchargement = une vente perdue » est un mensonge grossier et éhonté des dinosaures. Et c’est une liste loin d’être exhaustive…

  • Les 6 premiers albums de Black Sabbath
  • Une partie de la discographie d’Ozzy Osbourne
  • Les albums studio de Pink Floyd de « The Pipper at the Gate of Dawn » jusqu’à « The Wall » inclus. Pour « Ummagumma » et « The Wall », ce sont les versions vinyls.
  • Mono, groupe japonais, inconnu du grand public mais qui pond de la musique de qualité
  • Barclay James Harvest, des débuts jusqu’aux années 1980-1982
  • Led Zeppelin, que je ne connaissais que grâce à « Starway to Heaven » et « Kashmir »
  • L’intégrale de Nine Inch Nails, n’ayant découvert le groupe qu’avec la sortie de Ghosts I-IV. J’ai payé un des albums, le « Halo 4 » quelque 25 € ! Pour le DVD de Broken et le double DVD « Closure », ils n’ont jamais été sorti officiellement, mais publié sur ThePirateBay par un certain seed0… Qui ne serait qu’un certain… Trent Reznor !
  • Dead Can Dance, l’intégrale bien qu’une amie m’a fait découvrir le groupe un jour, je crois me souvenir avec leur live « Toward The Within »
  • Portishead et le projet solo de Beth Gibbons

Black Sabbath + Pink Floyd + Barclay James Harvest + Led Zeppelin + Mono + Ozzy Osbourne

nine Inch nails

Dead Can Dance + Portishead

Amusez-vous à calculer la somme dépensée plein pot, sachant que la plupart du temps j’ai payé les albums sur le marché de l’occasion, donc de 50 à 75% du prix d’origine. Et environ 10% de l’ensemble, ce sont des cadeaux et des dons de personnes qui avaient l’album en double.

Sans oublier que c’est une collection que j’ai constitué au fil des années, l’ayant vraiment commencée en 2007/2008. Il y en a donc pour une petite fortune.

Car il est vrai que le problème est qu’il existe des salauds de pauvres qui veulent pouvoir avoir un peu de réconfort musical, sans tomber dans les oeuvres comparables aux plaques de tartre d’un WC mal entretenu comme ce que produit le général rayé, et autres artistes savonnettes promus à longueur d’années par les majors, même si depuis la fin de la massacr’academy, le calme est revenu 🙂

Je demanderais simplement : où sont passés les John Lennon, Kurt Cobain, Jacques Brel, et autres vrais artistes ?

A croire que je pourrais réécrire mot pour mot (sauf en changeant bien entendu certains références) cet article d’août… 2008.

Bonne journée 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer