Mon 35ième vinyl : « Everyone Is Everybody Else » des Barclay James Harvest.

Grace à PriceMinister, j’ai pu mettre la main sur une version vinyl du premier album à grand succès du groupe britannique Barclay James Harvest, sixième de leur discographie. Et c’est un de mes albums préférés (avec les classique « Child Of The Universe », « Negative Earth », « Crazy City », « For No One », etc…)

Barclay James Harvest "Everyone is everybody else" - face

Barclay James Harvest "Everyone is everybody else" - dos

Quand j’ai décidé de me racheter des vinyls, parmis mes groupes de musique anglaise (avec les Pink Floyd, Genesis, Beatles, Black Sabbath, Deep Purple et Rainbow), je pensais que ce groupe me donnerait le plus de mal à trouver.

Et pourtant, au moment où j’écris ce billet, voici le bilan :

  • The Beatles : la compilation « Hey Jude », pas si facile que cela à trouver.
  • Pink Floyd : 2, « Dark Side Of The Moon » et « Wish You Were Here »
  • Genesis (période Peter Gabriel) : rien pour le moment 🙁
  • Deep Purple : 3, « In Rock », « Fireball », « Machine Head »
  • Black Sabbath (période Ozzy Osbourne) : rien pour le moment 🙁
  • Barclay James Harvest : 5, « Baby James Harvest », « Everyone Is Everybody Else », « Time Honoured Ghost », « Octoberon », « XII »
  • Rainbow : « Long Live Rock’n’Roll »

Comme quoi, les groupes « moins connus » ne sont pas forcément les plus ennuyeux à retrouver. Et je pensais franchement avoir plus de difficulté pour trouver cet excellent album

Pour une fois, une édition remastérisée qui a de l’intérêt !

J’ai tendance à me méfier des versions « remastérisées » des albums déjà sorti sous format CDs, car souvent, ce n’est qu’une copie reprise et un peu dépoussiérée des versions précédentes. La remastérisation des albums des Beatles est un peu une exception, car les livrets fournis avec sont d’excellentes qualités.

Un autre contre exemple, c’est l’édition remastérisée de « Everyone Is Everybody Else » des Barclay James Harvest.

L’album sorti en 1974 – très bonne année, n’est-ce pas 😉 – avait à l’origine neuf pistes. Sur l’édition que j’ai achetée sur Amazon.fr, c’est 14 pistes qui attendent l’auditeur.

En effet, deux versions alternatives de la sublime ballade « Child Of The Universe » sont proposées, ainsi que des versions alternatives de « The Great 1974 Mining Disaster » et de « Negative Earth », sans oublier une piste intitulée « Maestoso (A Hymn In The Roof Of The World) »

Pour une fois, je suis content d’une version remastérisée d’un album 😉

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer