« Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest

J’ai reçu ce matin le premier album de « Barclay James Harvest Featuring Les Holroyd« , sorti en 2003. Pour moi, après avoir écouté le pompeux et gonflant – selon mes critères – « North » de « Jon Lee’s Barclay James Harvest« , qui a une collection assez importante de ce groupe de rock progressif anglais, avoir « Revolution Days » était logique.

En effet, j’ai en CD (remastérisé ou non) et / ou en vinyle de la période historique du groupe (1967-1997) les albums suivants :

  1. And Other Short Stories (1971)
  2. Baby James Harvest (1973) dans les deux formats
  3. Everyone Is Everybody Else (1974) dans les deux formats
  4. Barclays James Harvest Live (1974)
  5. Time Honoured Ghosts (1975) dans les deux formats
  6. Octoberon (1976) dans les deux formats
  7. Gone To Earth (1977) dans les deux formats
  8. Lives Tapes (1987) uniquement en vinyle
  9. XII (1978) dans les deux formats
  10. Eye Of The Universe (1979)
  11. Turn Of The Tide (1981)
  12. Concert For The People (1982) La version deluxe est sortie en 2006
  13. Ring Of Changes (1983) dans les deux formats
  14. Victim Of Circumstance (1984)
  15. Glasnost (1988)
  16. Caught In The Light (1993)

La preuve en photo. N’ayant que « Live Tapes » en vinyle, je l’ai mis sur la photo.

Collection "Barclay James Harvest"

Continuer la lecture de « « Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest »

Bientôt la fouille corporelle a l’entrée des salles de cinéma ?

Simplement que certains lobbys du cinéma vont finir par demander cela, ne pouvant pas demander purement et simplement l’interdiction de l’internet, ce qui serait un peu gros.

Pourquoi ?

Il suffit de lire cet article de Numérama :

une copie pirate du dernier Indiana Jones est déjà proposée en téléchargement sur certains newsgroups et sites de liens BitTorrent. De mauvaise qualité, la copie est une version française filmée en salle (CAM), encodé en XviD en 572×240, avec une piste audio MP3 de 128 kbps. Le tout fait 1 heure et 55 minutes et pèse 700 Mo.

Maintenant, faudra-t-il faire une sortie commune DVD et sortie en salle pour éviter la propagation de copie « pirate » ?

En tout cas, je suis en train de me pisser de rire dessus en imaginant la tête des responsables du festival de Cannes…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer