Sur les caricatures qui enflamment la planète…

J’ai longuement hésité avant d’écrire cette note sur l’affaire des caricatures dites « de Mahomet ».

Pour les trouver, google sera un allié de taille, car je ne donnerais pas d’adresse.

J’ai pu les voir, et il semble que certaines personnes aient oubliées la signification même du terme « caricature » :

« Représentation grotesque de personnes, d’événements qu’on veut ridiculiser. Une caricature spirituelle. Les caricatures politiques. »

Et que voit-on ? Mahomet avec une bombe sur son turban. Qui dit bombe, dit attentat, et aussi attentat suicide.

On peut en déduire que les caricatures visent les kamikazes, et qui on parle de Kamikaze, c’est l’idée de l’attentat suicide qui arrive, même si à l’origine ce terme fut employé pour désigner des pilotes japonais qui se jetaient sur des navires américains vers la fin de la guerre 1939-1945.

Sauf erreur de ma part, le suicide est interdit par les 3 religions monothéistes : judaïsme, christianisme et Islam.

En effet, si on fait quelque recherche sur le suicide, on s’aperçoit qu’il est formellement interdit par le Coran…

« 29. Ô les croyants! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous.» (Coran, sourate 4:29)

De plus, qu’est-ce qui fait le plus de mal à l’une des principales religions de la planète ?

Ces dessins, ou des personnes qui se font sauter au Moyen-Orient ? Ou encore Ben Laden et ses acolytes ? Les membres de GIA durant les années 1990 ? Les attentats perprétés par Al-Qaïda ?

Le problème n’est pas la religion : c’est l’utilisation que l’on en fait. Si les caricatures ont été maladroites, elles ont eu un mérite : dénoncer un détournement des textes religieux fondateurs de l’Islam. Et rien d’autre, finalement.

L’important est de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Toutes les religions ont des extrémistes, qu’il ne faut pas confondre avec la grande majorité des croyants. Peut-on résumer les musulmans à des talibans ? Les juifs, à des Haredims ? Les chrétiens à des Pat Robertson connus pour ses éructations fanatiques ?

Sachons garder la tête froide, et cela sera déjà un énorme progrès de fait. Que les caricatures aient été une maladresse, c’est un fait. Mais les proportions que prennent cette affaire, c’est de l’or en barre pour les extrémismes de tous les mouvements religieux…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer