Bilan culturel de l’année 2011.

J’ai toujours été un passionné de musique. Et sur les 280 albums de ma musicothèque, voici ce que j’ai acheté cette année, une partie que je n’aurais jamais surement daigné écouté voire acheter sans le prêt d’amis, l’écoute en flux ou de manière moins avouable 😉

rhythmbox - près de 3000 morceaux !

Collection 2011

Sans oublier de nombreux artistes et groupes qui publient sous licence art libre ou creative commons comme Garmish, Goodbye Kumiko, Bats On A Swing, et tout ceux dont j’ai parlé en cette année 2011. Et je tiens à remercier « Au Bout Du Fil » et « @diffuser.net » pour certaines découvertes.

Continuer la lecture de « Bilan culturel de l’année 2011. »

Big Black Delta : le premier LP est disponible.

J’ai des (dé)goûts très variés en musique : des chanteuses Jazz comme Billie Holiday, à Nine Inch Nails, en passant par Dead Can Dance, Pink Floyd, les Beatles, les Doors, SonoIo, ou encore Deep Purple.

En parlant de SonoIo, je tiens à dire que j’ai pu découvrir grâce à ses conseils éclairés Big Black Delta, qui n’est autre que le projet solo de Jonathan Bates, bassiste de Mellowdrone.

Recevant hier un courrier électronique dans ma boite, j’ai eu la bonne surprise de lire que le premier LP était enfin disponible sur le site officiel de Big Black Delta.

Comme il était librement téléchargeable, j’ai sauté sur l’occasion, et j’ai eu une claque. De l’électro-rock de très bonne qualité.

Comme j’aime bien les travaux d’Alessandro Cortini (alias SonoIo), j’ai de suite accroché à Big Black Delta.

L’album commence par le très rock « Put the Gun On The Floor ». Le deuxième titre, « Capsize » se la joue très début des années 1980, titre lent qui calme le jeu.

« Huggin and Kissin » joue essentiellement sur les percussions, tout en évitant de tomber dans le « tac-tac poum-poum » de la techno. Cela me fait un peu penser à Orchestral Manoeuvres in the Dark.

Continuer la lecture de « Big Black Delta : le premier LP est disponible. »

Deux colis qui m’ont fait plaisir.

Aujourd’hui, en revenant du travail, j’ai eu le plaisir d’avoir du courrier interessant. Deux colis en provenance des Etats Unis d’Amérique.

Le premier, c’est le deuxième album d’Alessandro Cortini, alias SonoIo. Du nom de « Red », ce deuxième album est plus abouti que le premier, peut-être même un peu plus pop donc plus « écoutable » pour les oreilles habitués à la soupe actuelle.

Continuer la lecture de « Deux colis qui m’ont fait plaisir. »

L’offre légale et facile d’utilisation existe… Je l’ai rencontré ;)

L’offre légale – par rapport à la copie illicite de contenus sous copyright – est souvent une offre peu intéressante : chère, interopérabilité nulle (cf iTunes qui ne fonctionnent vraiment bien qu’avec les iPod), limitée, bref un cauchemar à l’utilisation.

Même si le CD est un format vieillissant et que j’ai déjà parlé de sa mort prochaine, il a un énorme avantage : on peut toujours – et jusqu’à preuve du contraire c’est légal – le copier sur le disque de son ordinateur, histoire de copier le fichier obtenu (sans le moindre DRM) sur un baladeur quelconque.

J’ouvre une parenthèse : suite à une fausse manipulation, j’ai perdu le contenu de mon disque dur externe qui contenait les quelques 15 GiO de musique (libre et commerciale) de ma collection… Encore heureux que c’était une copie de la musicothèque de mon disque dur principal 😉

Comme je disais avant cette digression, il existe une offre légale, de prix abordable : ce sont des sites comme Noomiz, Dogmazic (et sa filiale Pragmazic), Altermusique ou encore Jamendo pour ne citer que les plus célèbres.

Il existe de plus en plus de groupes et d’artistes qui vendent directement leur musique en ligne, ou la propose en libre téléchargement en se protégeant avec des licences creative commons / art libre. Voici une liste qui est tout sauf exhaustive :

Et je dois surement encore en oublier. Il suffit d’être curieux pour découvrir des artistes ayant réellement du talent, et non des produits formatés pour pondre quelques titres et se tirer ensuite avec l’oseille engrangée.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer