14 mois sans Adobe Flash : bilan sur le « long terme ».

Début juin 2014, je me décidais de faire exécuter une commande sur ma distribution Archlinux :

yaourt -Rcs flashplugin

Oui, j’effaçais le greffon Adobe Flash de mon ordinateur. Il faut dire que le dernier frein que j’avais à l’époque, c’était l’utilisation de Bandcamp. Mais comme celui-ci fonctionnait très bien avec les technologies audio HTML5, pourquoi s’ennuyer ?

14 mois sont passés, et j’ai voulu faire un bilan de cette année sans le greffon ou plutôt l’usine à faille de sécurité d’Adobe. Les quelques jours de blocage du greffon Adobe Flash par la Fondation Mozilla ont été épiques et suffisamment relayés.

Outre le fait que j’ai un logiciel non libre en moins sur mon ordinateur et que les implémentations libres de Flash sont au mieux risible, au pire pitoyable et qu’il faut savoir arrêter l’acharnement thérapeutique, je n’ai pas vraiment subi de pertes énormes.

Mis à part Deezer – qui n’est pas une grosse perte au final – les principaux sites audios et vidéos fonctionnent très bien, sinon mieux avec les technologies HTML5. Que ce soit Youtube, Dailymotion, Bandcamp, Jamendo ou encore le moribond Soundcloud, nul besoin de la faille de sécurité ambulante qu’est Adobe Flash. Je n’ai pas pu vérifier pour Spotify, n’ayant pas de compte ouvert sur le dit site.

Continuer la lecture de « 14 mois sans Adobe Flash : bilan sur le « long terme ». »

Une semaine sans Adobe Flash. Un premier bilan assez positif ?

Il y a une grosse semaine, j’ai fait sauter le greffon Adobe Flash de mon ordinateur. A l’origine de cette disparition, une remarque de Patrice Ferlet – je vous conseille son « petit » projet musical, Arkyne – sur Google Plus concernant l’empoisonnante affaire de l’EME dans Mozilla Firefox.

Cette remarque a été un déclic, et je la cite :

Revérifié, c’est l’api audio du browser qui est utilisée, donc si t’as FF ou Chrome ou tout autre browser qui gère correctement les api récentes, tu ne dois pas avoir de souci. Il faut par contre avoir les plugins gstreamer pour lire du mp3. Je vis depuis 2 ans sans plugin flash et je n’ai jamais de souci…

Le seul point qui me faisait garder Adobe Flash, c’était justement le support de Bandcamp pour l’amoureux fou de musique que je suis.

J’ai donc fait la manipulation suivante sur mon ArchLinux (et distribution apparentées) : installer les greffons gstreamer0.10 en parallèle des greffons gstreamer en version 1.2 qui ne sont pas encore complètement supportés au 12 juin 2014, date où je rédige cet article.

Simplement grace à la commande, sudo pacman -S pouvant être remplacé par yaourt -S :

sudo pacman -S gstreamer0.10-plugins gst-plugins-good gst-plugins-bad gst-plugins-ugly

Il y a encore un support par défaut de la génération 0.10 de gstreamer, le temps que gstreamer 1.2 soit pris en compte complètement. Les commandes sont à adapter en fonction de votre distribution, bien entendu 😉

Continuer la lecture de « Une semaine sans Adobe Flash. Un premier bilan assez positif ? »

BrowserQuest, quand le Html5 montre sa puissance.

En écoutant l’émission 11 du site EnFluxLibre, j’ai entendu parler d’un petit jeu de rôle en ligne multijoueur proposé par la Fondation Mozilla, BrowserQuest.

Reprenant des graphismes à la Zelda de l’époque NES, on se balade dans un petit monde sympa, où 20 quêtes de difficulté variées (dont deux cachées) sont proposés. Il faut compter une grosse demi-heure pour avoir les 20 quêtes accomplies. Il y a pas mal de clins d’oeil, dont un franchement geek… J’ai nommé le « Nyan Cat ! »

BrowserQuest, le Nyan Cat :)

J’ai mis une grosse demi-heure à débloquer les 20 quêtes, dont les deux assez spéciales.

BrowserQuest : 20 quêtes ;)

Comme quoi, il n’y a pas besoin de Flash pour s’amuser sur la toile !

Un petit aperçu de Mozilla Firefox 14 : le visionneur interne de fichiers PDF…

…et en html5. Vous me direz qu’il existe déjà un greffon depuis le logiciel privatif propriétaire Adobe Acrobat Reader. Cependant, cet outil est assez lourd n’est pas parfois l’idéal quand on veut visionner un pdf directement dans le navigateur.

C’est pour cela qu’un outil a été développé en interne par l’équipe de la Fondation Mozilla, avec pour cible Mozilla Firefox 14, qui sortira en juillet prochain.

C’est encore une version préliminaire, mais elle est toujours pratique pour dépanner. L’ajout a été effectué le 21 mars dernier.

Voici donc l’outil en action. Bon, c’est pas encore foudre de guerre coté vitesse, mais cela a le mérite d’exister 🙂

Bonne journée.

Pas besoin d’Adobe Flash ou presque :)

Alors que la version 11 du plus célèbre des greffons devrait sortir (la version RC est déjà disponible depuis quelques temps), voici quelques sites (liste qui est tout sauf exhaustive) qui utilise à fond html5, webgl, les CSS ou encore le SVG pour nous en mettre plein la vue.

Et encore je n’ai pris que les premiers liens qui me sont venus à l’esprit.

Il y en a bien d’autres. Si un titre aussi connu qu’Angry Birds peut être disponible dans une version non Flash, cela laisse de l’espoir pour la suite, même s’il est encore très mince, vu l’omniprésence d’Adobe Flash pour tout et n’importe quoi de nos jours.

Jongler entre webm et flash dans Mozilla Firefox.

Antistress m’a fait plusieurs fois la remarque que je forçais j’incitais les utilisateurs à avoir le greffon flash pour lire les vidéos que j’ai moi-même posté sur youtube.

Or, il suffit d’une simple manipulation pour justement afficher des vidéos en webm, donc en utilisant html5.

La preuve en vidéo 😉

A noter que pour faire le chemin inverse (revenir du html5 vers flash, utile pour certains sites abusant de flash, j’ai du redémarré par mon Mozilla Firefox en version de développement).

html5test… Troisième :)

Après un deuxième article sur le html5test il y a une dizaine de jours, j’ai voulu faire un nouveau point. Cette fois, je prends :

Chromium n’a pas augmenté son score, mais reste en haut du podium avec 217 points.

La version de développement de Mozilla Firefox 3.7 qui deviendra la 4.0 d’ici quelques mois, a pris du galon.

Elle gagne 20 points, par l’ajout du webgl et des websockets. Pour un total de 196 points.

Après avoir récupéré la dernière version de développement d’Opera 10.60 trouvée via le blog des developpeurs d’Opera, ce dernier fait un bon immense… Il passe de 129 à 159 points…

Autant qu’en une dizaine de jours, cela a pas mal bougé 😉

html5test… Où en sont les navigateurs avec cette nouvelle version du test ?

Puisque la course à la vitesse à l’interprétation du JavaScript approche de son apogée (cf les 35% de vitesse en plus annoncé par Google Chrome 5) et que bientôt le Javascript sera interprêté avant même le chargement de la page, passons à un autre test : celui concernant le degré d’implémentation des normes HTML5, même si celles-ci sont encore à l’état de brouillon.

Le test se trouve sur la page http://www.html5test.com/

J’en avais déjà parlé le 24 mai dernier, mais comme une nouvelle version est sortie entre temps, j’en reparle 😉

Le résultat est désormais sur 300 points, et est donc largement plus exaustif. De plus, il y a des points bonus attribués dans certains catégories.

Pour le test, je vais montrer les résultats obtenus par :

Et dans une machine virtuelle – Oracle Virtualbox 3.2.4 car Qemu n’arrivait pas à installer Windows XP ?! – contenant un MS-Windows XP-Sp3 à jour :

Continuer la lecture de « html5test… Où en sont les navigateurs avec cette nouvelle version du test ? »

Encore un appeau à geek : html5test.com

Après les tests acid2 et acid3, voici le test html5test. C’est simplement un test qui affiche le niveau de compatibilité avec la norme html5 encore en définition.

J’ai donc testé Epiphany 2.30.2, Chromium 5, Opera 10.53 et une préversion de Mozilla Firefox 4.0 (à savoir une 3.7 pré-alpha5). Et le podium donne :

  1. Epiphany 2.30.2 : 138 / 160 = 86,25%
  2. Chromium 5.0 : 137 / 160 = 85,62%
  3. Opera 10.53 : 107 / 160 = 66,87%
  4. Mozilla Firefox 3.7a5pre : 106 / 160 = 66,25 %

Et les captures d’écran correspondantes :

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer