Vieux Geek, épisode 182 : Applixware, la suite bureautique pour Unix de l’an 2000.

L’univers des suites bureautiques pour les Unix en général et pour Linux en particulier est marqué par une histoire de monopoles successifs. Depuis sa sortie, LibreOffice est devenu le standard de facto dans ce domaine. Avant lui, c’était OpenOffice.org. Il y a eu Corel WordPerfect dont j’ai parlé dans l’épisode 179 de la série vieux geek. Mais auparavant ? Il n’y avait pas grand chose à part la suite payante Applixware.

J’ai connu et acheté Applixware en même temps que j’avais acheté un exemplaire de la Red Hat Linux 5.0 alias Hurricane début 1998. Comme aucune suite bureautique n’était fourni et que je pensais pouvoir migrer vers la Red Hat, je me suis équipé de la version d’Applixware de l’époque. Apparemment une version 4.3.7 si j’en crois ce communiqué de presse de décembre 1997.

Comme vous pouvez vous en douter, ce n’était pas franchement la joie même si des efforts énormes avaient mis en place. Je me suis souvenu de l’existence de cette suite bureautique alors que je jettais un oeil à la liste des CD-Rom du magazine Login sur le site Abandonware-Magazine, le numéro 74 de juin 2000 offrant le duo Caldera OpenLinux 2.4 et une démo de l’Applixware 5.0.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 182 : Applixware, la suite bureautique pour Unix de l’an 2000. »

Vieux Geek, épisode 179 : Corel Wordperfect Office, concurrent malheureux de Microsoft Office.

Qu’on l’accepte ou non, Microsoft Office règne en tyran sur le monde de la bureautique. On ne dit pas traitement de texte, on dit Word, on ne dit pas tableur, on dit Excel. Et ce ne sont pas les concurrents qui ont manqué au final des années. En voici un des plus sérieux, WordPerfect Office.

En 1996, Corel, plus connu pour son outil de dessin vectoriel du nom de Corel Draw, rachète un produit développé par Borland puis Novell : la suite Wordperfect Office, composée de Wordperfect, de Quattro Pro (pour le module tableur) et de Paradox pour la base de données.

Entre 1999 et 2001, Corel proposa sa suite bureautique aussi pour sa distribution GNU/Linux, sobrement dénommée Corel Linux. Faudra que j’en parle un jour, tiens 🙂

La distribution sera un flop, rachetée par Xandros dont la dernière version équipera en 2006-2007 les premiers eeePC. J’ai connu à l’époque le duo Corel Linux avec Wordperfect Office. J’aurais bien aimé les réutiliser pour cet article, mais faire fonctionner une distribution GNU/Linux vieille de 20 ans dans un virtualisateur comme Qemu ou VirtualBox, c’est la mouise la plus complète. Les joies de la rétro-informatique pourrait-on dire !

Je me suis donc replié sur un MS-Windows NT 4.0 avec la version 9.x alias 2000 de la suite Corel Wordperfect Office, sortie en 1999. Et pourquoi pas un MS-Windows 98 ? Simple envie d’avoir un environnement stable et ne pas me taper un écran bleu de la mort en plein enregistrement de la vidéo !

La suite en question continue quand même de survivre, sa dernière version en date étant la 19.x alias X9, sortie en mai 2018. C’est beau la foi, parfois 🙂

Vieux Geek, épisode 107 : Lotus SmartSuite, autre concurrent malheureux de MS-Office.

J’ai évoqué dans l’épisode 103 de la série « Vieux Geek » une suite bureautique qui était un brin passée dans les oubliettes de l’histoire, IBM Lotus Symphony. Cependant, ce n’était pas la première incursion de Big Blue dans le domaine plus que concurrentiel des suites bureautiques.

Si LibreOffice s’est fait sa place dans le monde libre, MS-Office règne en tyran depuis le début des années 1990 avec les premières suites Office, dont la 4.2 dont j’ai parlé dans l’épisode 72 de la série « vieux geek ».

Développée entre 1994 et 2002, suite au rachat de Lotus par IBM, la suite bureautique contenait principalement :

  1. Lotus Word Pro, le traitement de texte
  2. Lotus 1-2-3, le tableur
  3. Lotus Approach, la base de données
  4. Lotus Freelance Graphics, pour les présentations

J’avais pu fréquenter la version de démo de Lotus SmartSuite à la fin des années 1990 via des CDs de magazines. Mais via le grand nain ternet, j’ai pu mettre la main sur la version dite Millenium (alias 9.5) sortie en 1999.

Pour pouvoir la montrer en action, je me suis replié sur une machine virtuelle avec un MS-Windows NT 4.0 et son service pack 6a.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 107 : Lotus SmartSuite, autre concurrent malheureux de MS-Office. »

Vieux Geek, épisode 102 : OpenOffice.org 1.0, l’honorable ancêtre bureautique libre…

Lisant le Journal du Hacker, je suis tombé sur cet article qui parlait de la sortie de la version 4.1.4 d’Apache OpenOffice, continuation moins connue d’OpenOffice.org.

Même si je considère que la descendante utilisable d’OpenOffice.org est LibreOffice, j’ai eu envie de parler de la première version du code liberé de StarOffice 5.x. Cela nous fait repartir en mai 2002… 15 ans et des bananes 🙂

Dans l’épisode 63 de la série Vieux Geek, je parlais de StarOffice. Début 2000, Sun Microsystems décida d’ouvrir le code et il faut un an et demi pour que la première version stable soit disponible.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 102 : OpenOffice.org 1.0, l’honorable ancêtre bureautique libre… »

LibreOffice 3.4rc2 sur Archlinux : fait :D

J’avais à l’époque de la version 3.3rc2 de LibreOffice fait compiler le code source de LibreOffice pour obtenir une version utilisable.

J’ai reproduit la même opération, les détails étant limite identique à l’article de noël dernier.

J’ai récupéré la version « testing » des fichiers nécessaires à la création du paquet LibreOffice.

La compilation s’est bien passée, seule la traduction m’a donné un peu de fil à retordre. Un changement dans la hiérarchie des fichiers de la traduction m’a demandé un peu de travail pour pouvoir obtenir une version utilisable.

En effet, il a fallu modifier deux lignes dans le script d’empaquetage de la traduction, prévu à l’origine pour la 3.3.x.

Pour les détails « gore », il faut remplacer les lignes dans chaque boucle de création d’une traduction :


cp -R opt/libreoffice/basis${_oomainver}/* "${pkgdir}"/usr/lib/libreoffice/basis-link
cp -R opt/libreoffice/{program,readmes} "${pkgdir}"/usr/lib/libreoffice

par


cp -R opt/libreoffice${_oomainver}/basis${_oomainver}/* "${pkgdir}"/usr/lib/libreoffice/basis-link
cp -R opt/libreoffice${_oomainver}/readmes "${pkgdir}"/usr/lib/libreoffice

Ensuite, on peut installer et utiliser une version toute fraiche et nouvelle de LibreOffice.

Les choses qui apparaissent : de nouvelles icones, et surtout de nouvelles extensions, dont une qui a l’air assez sympatique « google docs ».

Gestionnaire des extensions - LibreOffice 3.4rc2

C’est une extension – apparemment écrite en java – qui permet d’exporter et d’importer des documents créé avec Google Docs.

LibreOffice Calc avec l'extension "google docs" en action

Je n’ai pas eu le temps de me plonger outre mesure dans cette version, mais on sent que du nettoyage a du encore être fait, car le démarrage semble plus rapide, ce qui n’est pas du luxe… Enfin, on verra bien ce que donnera à l’usage cette version de LibreOffice 😀

Installer LibreOffice 3.3rc2 sur Archlinux… A chacun sa méthode :)

Bien que les paquets aient été rendus disponibles durant que je m’occupais de faire compiler l’ensemble de LibreOffice, j’ai expérimenté (la volonté de me concocter une LFS me monte-t-elle à la tête ?) la longue compilation de la trousse bureautique libre (3 heures environ sur un PC équipé d’un Athlon X2 – 215, épaulé de 3 GiO de mémoire vive, le tout avec une ArchLinux (avec le dépot testing activé).

LibreOffice 3.3rc2 sous ArchLinux

Si vous voulez savoir quels paquets installer, sautez quelques lignes 😉

Continuer la lecture de « Installer LibreOffice 3.3rc2 sur Archlinux… A chacun sa méthode 🙂 »

OpenOffice.org 3.0 est officiellement sorti.

Dans un billet du 22 septembre dernier, j’expliquais comment installer la version RC2 d’OpenOffice.org 3.0.

Avec la sortie de la version finale 3.0 (qui n’est qu’une RC4 « officialisée », la version de compilation étant la même entre les deux – la 9358 – et que les paquets de traductions de la version RC4 en français s’installe sans problème), Microsoft Office a de nouveau un concurrent sérieux à affronter.

Continuer la lecture de « OpenOffice.org 3.0 est officiellement sorti. »

Installer OpenOffice.org 3.0rc2 sur Ubuntu Linux 8.04.1 LTS AMD64.

Attention ! Cette manipulation n’est pas sans danger. Ne le faites que si vous savez comment réparer votre OS en cas de casse.

Ayant pu apprendre la disponibilité de la version 3.0rc2 d’OpenOffice.org, j’ai voulu voir si la version traduite était disponible, et surtout une version en 64 bits.

Continuer la lecture de « Installer OpenOffice.org 3.0rc2 sur Ubuntu Linux 8.04.1 LTS AMD64. »

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer