En vrac’ de fin de semaine…

Minuscule en vrac’ en cette fin du mois de janvier 2022.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Alwaid, groupe de metal progressif français est dans la dernière ligne pour le financement participatif de son troisième album sur Ulule. Le financement s’arrêtera le 29 janvier 2022.

Sur ce, bon dimanche !

6 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine… »

  1. bonsoir sur l’article de Richard Dern , justement , cela ne se limite à a juste « informatique s’était mieux avant » mais aussi toutes les dérives financières ( Google , Amazon, FaceBook , Apple , Micro$oft ) par ce souci de publicité / marketing et les jeveuxmanewsentop1 quelque soit le contenu.

  2. Je ne comprends vraiment pas cette manie de « créer » une distri juste pour un bête thème.
    Un thème clone de windows, je me dis, pourquoi pas. Il en fait pour tous les goûts et si ça peut aider à la transition pour certain… voilà. Mais bordel, qu’ils proposent des paquets pour ça, pas une distri! Ca n’apporte rien, y a pas de nouveaux outils, rien !! DGLFI

  3. Linuxfx, je l’avais testée lors de sa première apparition, on atteignait rapidement les limites de la copie, quelqu’un de réellement habitué à Windows 10 se retrouvait rapidement confronté à un nouvel apprentissage rien que pour l’interface (je ne parlerai même pas de l’arborescence, de la ligne de commande, etc.). Mieux vaut effectivement préférer l’original à la copie.

    C’est de toute façon le problème de toutes les distros qui prétendent faciliter la bascule, elles ne peuvent agir, de façon limitée, qu’au niveau de l’interface : il arrive forcément un moment où le choc des cultures s’impose, et là, soit il y a quelqu’un pour accompagner, en réel ou sur des forums, soit les distros en question finissent à la poubelle 99 fois sur 100…

  4. Merci Fred pour m’avoir fait découvrir le blog de Richard Dern 🙂
    Je partage tellement sa vision, je retrouve mes propos et mon avis sur ce que sont devenus internet et les « services pour notre bien ».
    Aussitôt ajouté son RSS à mes abonnements de flux.
    Tu as fait ma journée 😉
    Encore MERCI

  5. Linux a toujours copié Windows, qui a copié à son tour les autres DE. Rien de choquant. C’est l’évolution normale de la micro informatique, pas de clivage, pas de rupture, il faut fédérer et rassembler le plus de monde, en se ressemblant les uns les autres, tous les OS modernes actuels ont la même ergonomie, les mêmes applications (plus ou moins libres, plus ou moins gratuites). Il faut arrêter de se mentir : Linux est l’héritier de Windows. C’est le système qui a été écrit de zéro pour créer un unix libre et parfaitement adapté aux pc. Dans cet objectif il est parfaitement le successeur de Windows dans l’histoire du pc. Microsoft l’a compris depuis longtemps et tout ce qui pourra rapprocher Windows et Linux sera bienvenu et apprécié.
    (Quitte a passer pour un hérétique et finir sur un bûcher numérique)

  6. Je ne trouve en aucun cas que linux copie windows. Mais alors loin de la. Il y a eu des DE qui sont inspirés de ce qu’offre windows. Mais on ne peut réduire un système et son noyau a une ou des interfaces graphiques. On peut pas dire que les dev de linux ou GNU s’inspire de windows, par contre ceux de KDE par exemple…
    L’ergonomie peut beaucoup différencier d’un os a l’autre, d’une interface a l’autre et beaucoup n’ont rien en commun et proposent des approches différentes.
    Linux n’est pas l’héritier de windows, car d’une ça fonctionne différemment, s’utilise différemment et surtout ne rempli pas les mêmes objectifs. Linux a un domaine bien plus large que le pc. Et je pense qu’il a plus trouvé naissance dans les « stations de travail unix »et dont il en est héritier.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer