Opération transparence : le retour du billet qui n’intéressa personne… ou presque :)

En juillet 2014, j’annonçais par volonté de transparence ce que m’avais coûté la section musicale de mon blog. Car quand je parle d’un album, je l’ai dans 99,99% des cas acheté sur mes fonds propres. En écho à un reportage jadis passé dans Capital où on voyait des blogueurs se faire acheter en échange d’un téléphone portable à 179 € pièce.

Voyons donc les dépenses à compter du 15 juillet jusqu’à décembre 2014 :

Juillet (du 15 au 31) :

Continuer la lecture de « Opération transparence : le retour du billet qui n’intéressa personne… ou presque 🙂 »

« This Is For Our Sins », le chef d’oeuvre de Lowercase Noises.

J’avais déjà parlé de Lowercase Noises en septembre 2012, avec l’album « Carry Us All Away ».

En avril 2014, Andy Othling alias Lowercase Noises a sorti ce qui est sans aucun doute un chef d’oeuvre, « This Is For Our Sins« .

L’album qui dure une heure raconte l’histoire vraie de la famille Lykov qui a vécu pendant une quarantaine d’année isolée au beau milieu de la Sibérie. Famille découverte par hasard par des géologues en 1978.

Continuer la lecture de « « This Is For Our Sins », le chef d’oeuvre de Lowercase Noises. »

Coups de coeur musicaux, mon « top » de l’années 2012, deuxième partie.

Voici donc la deuxième partie. Légèrement plus remplie que la première partie 😉

On commence avec du bon gros rock psychédélique aux influences typique des années 1970, j’ai nommé Yes ou encore King Crimson, sans oublier Jethro Tull avec Trojan Horse.

Continuer la lecture de « Coups de coeur musicaux, mon « top » de l’années 2012, deuxième partie. »

Lowercase Noises : quand la guitare devient un instrument qui apporte la détente.

Quand on va sur Bandcamp, en sautant de recommandations en recommandations, des meilleures ventes au moins connus, on tombe sur des bijoux. Suffit d’être curieux et d’avoir – cela compte – de la chance 😉

L’album « Carry Us All Away » de Lowercase Noises est l’exemple parfait. Alors que je cherchais des compositions éthérées à base de guitare, histoire d’avoir un fond musical reposant quand j’ai besoin d’écrire, je suis tombé sur cet album, et j’ai su dès la troisième piste qu’il fallait que je l’achète.

Découvrez donc le jeu reposant et invitant à la méditation de Andrew Othling alias Lowercase Noises. Et vous verrez que même les 4,99$ demandés pour la version numérique les valent vraiment. Dommage que l’album soit un classique « Tous droits réservés », mais ne vous détournez pas de l’album pour autant !

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer