En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce vendredi maussade de septembre 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Ça faisait longtemps que Manjaro n’avait pas fait un partenariat étrange. Cette fois, c’est l’inclusion de Vivaldi (la surcouche de Chromium ayant le vent en poupe) dans la version Cinnamon qui est communautaire. Plus d’infos sur le communiqué de presse de Vivaldi.
  • Pour les fans de FreeBSD, GhostBSD 21.09.06 arrive avec une nouveauté majeure : l’abandon d’OpenRC au profit du rc.d natif à FreeBSD. Tiens donc… Une technologie native fonctionne mieux qu’une importée ? Comme c’est étrange !
  • Pour naviguer en toute tranquillité, Tails 4.22 est sorti.

Côté culture ?

Pour finir, voici le clip du premier extrait du deuxième album d’Altesia, « Mouth of the Sky ». Et oui, ça dépote pas mal !

Bon week-end 🙂

20 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine »

  1. Salut,
    Personnellement je suis aussi excité par Manjaro Cinnamon embarquant Vivaldi, que peut l’être un veganiste forcement intégriste devant une escalope de foie de veau !
    Maintenant je m’étonne d’une chose, c’est que l’on reproche à Microsoft et à juste titre, sa volonté malsaine d’imposer Edge comme navigateur par défaut, malgré que celui-ci soit le plus beau, le plus intuitif, le plus agréable, le plus roudoudou des navigateurs de tous les temps … voir plus !
    Nous devrions avoir le choix d’installer son navigateur de prédilection pendant l’installation et non pas se retrouver devant le fait accompli !
    Bon maintenant ça reste le mariage de la carpe et du lapin ou plus exactement, le mariage d’une version communautaire et d’une usine gaz ! Tous les goûts sont dans la nature, n’est-ce pas ?

    1. Je suis d’accord avec le fait que cocher une case pour choisir son navigateur web lors de l’installation devrait être la norme quelque soit le système d’exploitation.

      Néanmoins, pour les distributions Linux, ça reste moins grave qu’elles imposent un navigateur au détriment des autres dans la mesure où l’utilisateur peut le désinstaller a posteriori pour en choisir un autre.
      Chose qui n’est pas possible sur Windows, puisque si l’on peut bel et bien installer un autre navigateur (même si Microsoft semble vouloir limiter cela au maximum avec Windows 11, ce qui n’est pas rien non plus !), Edge n’est pas supprimable et occupe bêtement de l’espace disque alors que l’utilisateur ne s’en sert jamais. Idem avec Google Chrome sur Android et Chrome OS. Sur macOS et iOS, je ne sais pas ce qu’il en est, mais connaissant Apple j’imagine que ça ne doit pas être mieux.

      C’est ça que tu n’as pas compris ou que tu fais mine de ne pas comprendre, Micromégas…

      1. Combien de personnes ont désinstallé Google Chrome sur Android pour installer un navigateur de leur choix ? Combien de personnes ont désinstallé le système de fichiers pour en essayer un autre ? Combien d’utilisateurs de Manjaro ont changé le noyau qui leur est imposé ? Et je pourrais continuer comme ça encore longtemps.
        La farce que tu voudrais me … nous faire croire est que l’utilisateur s’empresse de modifier ce qui nativement il lui est imposé ! C’est distrayant .

        Pour ce qui emmerdeurs jamais satisfaits, rien n’est impossible : https://duckduckgo.com/?q=d%C3%A9sinstaller+microsoft+edge+sur+windows+11&ia=web

        Je suppose que si c’est vrai pour Edge et Microsoft, ça doit également l’être pour les autres OS! N’est-ce pas Co Wacl ?

        1. Bon, ça a été un poil long de répondre à ce loustic, mais je me devais de le faire une bonne fois pour toutes, vue la teneur de sa réponse (pas inhabituelle de sa part au demeurant) !

          « Combien de personnes ont désinstallé Google Chrome sur Android pour installer un navigateur de leur choix ? Combien de personnes ont désinstallé le système de fichiers pour en essayer un autre ? »

          1) C’est justement ce que j’ai écrit dans mon précédent message, sur Android, mission impossible pour désinstaller Chrome. La preuve: https://support.google.com/chrome/answer/95319?hl=fr&co=GENIE.Platform%3DAndroid

          Pour les autres navigateurs sur Android, d’après le Play Store, on a:
          – 🦊 Firefox: 100 millions d’installations ( https://play.google.com/store/apps/details?id=org.mozilla.firefox )
          – 🦊👓 Firefox Focus: 5 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=org.mozilla.focus )
          – 🌊 Edge: 10 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.microsoft.emmx )
          – ⭕ Opera: 100 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.opera.browser )
          – ⭕👆 Opera Touch: 10 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.opera.touch )
          – 🎻 Vivaldi: 1 million ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.vivaldi.browser )
          – 🦁 Brave: 50 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.brave.browser )
          – 🐿 UC Browser: 500 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.UCMobile.intl )
          – 🐬 Dolphin Browser: 50 millions 🤔 ( https://play.google.com/store/apps/details?id=mobi.mgeek.TunnyBrowser )
          – 🦜 Puffin Web Browser: 50 millions 🤔 ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.cloudmosa.puffinFree )
          – 🥝 Kiwi Browser: 5 millions 🤔 ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.kiwibrowser.browser )
          – 🦆 DuckDuckGo Privacy Browser: 10 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.duckduckgo.mobile.android )
          – 🌍 Ecosia: 10 millions ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ecosia.android )
          – 🔍 Qwant Liberty: 1 million ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.qwant.liberty )

          Soit, 902 millions d’installations au total sur 5 milliards d’appareils vendus (Chrome aurait 5 milliards d’installations d’après le Play Store, donc je suppose que ça représente toutes les ventes depuis le début du décompte, personne ne devant installer ce navigateur puisque déjà présent sur tous les appareils Android).
          Ce qui représente près d’un cinquième du total des ventes d’appareils Android, une paille donc…

          Et encore, je n’ai comptabilisé que les versions stables de chaque navigateur.
          Et je n’ai pas non plus pris en compte, le milliard d’appareils possédant le 🪐 Samsung Internet Browser ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sec.android.app.sbrowser&hl=fr&gl=US ) ni les 10 millions du 🌿 Mint Browser de Xiaomi ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mi.globalbrowser.mini ), car installés eux aussi par défaut sur tous les smartphones et tablettes de chez Samsung ou de Xiaomi.
          Mais dans le lot, il doit bien y avoir des utilisateurs non-Samsung ou non-Xiaomi qui les ont installés quand même.

          Évidemment, ça ne fait pas 902 millions d’utilisateurs différents mais ça montre que plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde (200, 300 millions ?), réitèrent leur choix de changer de navigateur web sur Android en en testant un certain nombre avant de se poser sur l’un d’eux ou de revenir à Chrome.
          Donc si, ça fait beaucoup de monde qui serait prêt à désinstaller Chrome, histoire de gagner de l’espace de stockage par exemple (Chrome sur Android 11 occupe 128Mo + l’appli Google (qui ne fait pas du tout doublon avec Chrome, soit dit en passant. Et non supprimable aussi) qui prend 758Mo: 758+128=886Mo. Avec 886Mo, combien de photos, vidéos ou applis l’utilisateur peut ajouter, sachant qu’il n’est pas si rare que la mémoire d’un smartphone ou d’une tablette tactile soit pleine (moins vrai pour les PC) ? Ça ne doit représenter que quelques centaines de photos (mon appareil fait des photos pesant entre 2.5 et 5Mo, faites-le calcul. Au pire, même à 15Mo, ça fait tout de même 57 photos) ou quelques dizaines de vidéos ou une à trois applications. Rien donc…).
          Il y aurait moins de 3 milliards d’utilisateurs Android (et encore c’est en incluant les différents appareils d’un utilisateur ayant plusieurs comptes Google différents). 300 millions ça représente quand même plus d’1 personne sur 10. Quantité négligeable je suppose…

          2) À la rigueur, peu importe le nombre de personnes qui n’utilisent pas les logiciels fournis par défaut sur leur OS/distribution, il suffit qu’il existe un logiciel tiers meilleur que celui de base pour justifier qu’on facilite le choix et la vie de l’utilisateur.
          Pour le gestionnaire de fichiers remplacé par l’utilisateur, c’est plus dur à comptabiliser, il ne doit pas y avoir de chiffres aisément trouvables.
          Mais je peux te donner un exemple au hasard et récent: Adrien sur sa nouvelle Calculate Xfce ( https://youtu.be/gnwMQcKT66s?t=626 ).
          Concernant l’explorateur de fichiers de Windows 10, il est souvent remplacé par pas mal de personnes travaillant dans l’informatique ou s’y intéressant un minimum, en grande partie parce que les onglets n’y sont toujours pas pris en charge (lis les commentaires sur Next Inpact par exemple, lorsque sort un article sur le futur explorateur de fichiers de Windows).
          Même si c’est largement minoritaire au sein de la population totale, ça doit représenter de quelques millions à quelques dizaines de millions de personnes dans le monde. Une fois de plus, rien du tout en effet…

          3) Et puis, venant de la part d’un gars qui utilise Arch Linux avec GNOME en n’installant même pas la plupart des Core Apps fournies par cet environnement de bureau (GNOME Web/Epiphany, GNOME Musique, GNOME Photos, GNOME Vidéos/Totem, GNOME Terminal, GNOME Cartes, GNOME Machines, etc.), ça fait travailler les zygomatiques (à part ça, c’est moi le farceur)…
          Tu es bien content de ne pas te coltiner Web/Epiphany sur ton GNOME optimisé et de pouvoir utiliser Edge à la place, sans avoir un doublon qui ne sert à rien d’autre qu’occuper de l’espace disque et te prendre de la bande-passante et du temps à chaque mise à jour.
          Et parlons aussi de GNOME Terminal que tu avais remplacé par fish shell lorsque tu avais fait quelques vidéos pour la chaîne d’Actualia il y a quelques temps (je m’en souviens, parce que cela m’avait étonné que Seb accepte de donner de la visibilité à un type qui l’assaisonnait sec de temps à autre. Après, si on peut lui reprocher de ne pas toujours bien maîtriser son sujet, il faut admettre que Seb a toujours eu bon fond. Pour le remerciement qu’il a reçu de ta part quelques jours après…).
          Et entre nous, c’est l’un des principaux intérêts d’Arch Linux de pouvoir installer le strict nécessaire selon son utilisation personnelle et c’est sans doute, en grande partie pour cela, que tu as choisi cette distribution.

          4) La question est donc plutôt de savoir combien de personnes NE remplacent PAS le moindre logiciel fourni par leur OS/distribution.
          Par exemple VLC, qui était utilisé en 2019 par plus de 400 millions de personnes dans le monde et 3 milliards de téléchargements ( https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/01/28/l-irresistible-ascension-du-lecteur-video-vlc-une-revolution-francaise_5415762_4408996.html ), ne remplacerait pas sur plusieurs centaines de millions de postes, le lecteur vidéo fourni par défaut sur Windows 7, 8.1 ou 10, peut-être ?

          Pour en revenir à Edge sur Windows (origine du débat, rappelons-le), il ne représenterait qu’environ 8.84% de part de marché sur desktop contre 66.94% pour Chrome ( https://gs.statcounter.com/browser-market-share/desktop/worldwide ).
          Donc d’après toi, seulement trois péquins sur Terre ont remplacé Edge par Chrome sur Windows ?
          Un rapide calcul nous donne environ 87% d’utilisateurs qui ont pris la peine de remplacer Edge par Chrome sur Windows (j’ai été gentil dans mon calcul, car je n’ai comptabilisé que Chrome et Edge (donc sans prendre en compte les autres navigateurs qu’on peut installer en remplacement de Edge, comme Firefox, Opera, Vivaldi, Brave et compagnie) et j’ai donné l’intégralité des 8.84% d’utilisateurs à Edge contre seulement 57% d’utilisateurs pour Chrome (10 points de moins que les 66.94% d’origine, donc) pour simuler le fait que Chrome peut aussi remplacer Safari sur macOS):
          57+8.84=65.84
          (8.84*100)/65.84=13.43
          100-13.43=86.57
          => au moins 86.57% des utilisateurs de Windows ont fourni l’incroyable effort de remplacer Edge par Chrome ! Du coup, ils se retrouvent avec deux navigateurs dont l’un qui ne sert jamais mais utilisent des ressources en se mettant à jour en tâche de fond.
          Mais c’est vrai que c’est utile pour tout le monde d’avoir deux navigateurs web…

          « Et je pourrais continuer comme ça encore longtemps. »

          §) Ben, pour le coup en continuant bien plus longtemps que toi et en allant vérifier mes propos, je pense avoir suffisamment démontrer qu’il existe un paquet de monde qui installe d’autres logiciels, y compris les navigateurs web, que ceux fournis par défaut sur leur OS (pour le meilleur comme pour le pire, certes, mais là n’est pas la question). Ironie du sort, toi en tête…

          Bref, passons à la suite, mais déjà, ta réponse est collector.

          « Combien d’utilisateurs de Manjaro ont changé le noyau qui leur est imposé ? »

          §) Lol !! On parlait de logiciels pas de noyau, mais bon…
          Le noyau Linux, c’est peu recommandé de le changer soi-même à moins de s’y connaître un tant soit peu pour éviter les mauvaises surprises.

          Les logiciels, par contre c’est une couche beaucoup plus proche de l’utilisateur final puisque ce sont eux qui permettent à ce dernier d’interagir avec les couches plus basses de l’OS et, à travers elles, avec les composants électroniques. Du coup, c’est normal que les logiciels soient prévus pour être désinstallés et installés par l’utilisateur, mais pas des composants appartenant à des couches plus basses de l’OS, comme le noyau, où là, c’est au risque et péril de l’utilisateur.
          Il est donc possible depuis longtemps sur tous les OS grand public de remplacer les logiciels à volonté, sauf étrangement les navigateurs de Microsoft (Internet Explorer en son temps et maintenant Edge sur Windows) et de Google (Chrome sur Android).

          C’est d’ailleurs le point de départ de notre conversation et ce pourquoi je disais que c’était moins ennuyeux sur Linux qu’on nous impose le navigateur (en réponse à ta pseudo-réflexion comme quoi c’est « trop injuste » que ça gueule contre Microsoft avec Edge, alors que sur Linux chaque distribution impose aussi un navigateur web par défaut), parce qu’on peut le désinstaller et en choisir un autre sans perdre de place, tout en évitant d’avoir des icônes d’applications qui ne servent à rien dans le menu ou perdre du temps et de la bande-passante lors des mises à jour.
          Sur Windows et Android, niet. C’est bien ce qu’on peut leur reprocher… en plus de ne laisser qu’une seule tentative à l’utilisateur pour installer un navigateur tiers dans le futur Windows 11 !

          « La farce que tu voudrais me … nous faire croire est que l’utilisateur s’empresse de modifier ce qui nativement il lui est imposé ! C’est distrayant . »

          >>> 🙄 Au moins 87% des utilisateurs remplacent Edge sur Windows. « Mais qu’est-ce-qu'[il] me veut de plus [ce roquet] ? Mes couilles sur un plateau ? »
          Enfin, je crois qu’à ce stade là, toute personne sensée aura compris que c’est toi qui « est distrayant »…

          « Pour ce qui emmerdeurs jamais satisfaits, rien n’est impossible :https://duckduckgo.com/?q=d%C3%A9sinstaller+microsoft+edge+sur+windows+11&ia=web »

          1) Ah ouais, « emmerdeurs », carrément ?! Comment voulez-vous rester calme dans ces conditions ? Et vous vous étonnez encore de la teneur de mon message ?

          2) As-tu lu tes résultats de recherche au moins ?
          En fait c’est sûr que non, car tu as mis « Windows 11 » dans les termes de ta recherche, or tous les résultats renvoient vers Windows 10 (ce qui est logique, puisque W11 n’est pas encore sorti en version définitive. Quant à moi, c’est bel et bien de W10 dont je parlais dans mon précédent message).

          Donc, Monsieur prend tout le monde de haut comme s’il détenait la science infuse, mais trouve le moyen de se planter dans une simple recherche qu’il stoppe, qui plus est, à la seule liste des résultats… 👏

          3) Quoi qu’il en soit, voilà la réponse chez Microsoft, pour W10 donc: https://answers.microsoft.com/fr-fr/microsoftedge/forum/all/d%C3%A9sactivation-ou-d%C3%A9sinstallation/d419e7d0-47b9-4c6f-a40b-a946d33fb900
          Autrement dit, c’est comme pour le noyau Linux, ça n’est pas du tout recommandé… Quant à la procédure du type « à-suivre-mais-nous-on-s’en-dédouane », pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
          Si c’était une distribution Linux qui faisait ça, tu détaillerais par le menu combien les types qui la gèrent sont finis à l’urine !

          « Je suppose que si c’est vrai pour Edge et Microsoft, ça doit également l’être pour les autres OS! N’est-ce pas Co Wacl ? »

          1) Comme déjà mentionné au début de ce message, pour Chrome sur Android, tu peux au mieux le cacher mais pas le désinstaller.
          Quant à Edge sur Windows, il ne vaut mieux pas y penser si l’on ne veut pas avoir de mauvaises surprises à plus ou moins long terme.

          2) Au lieu de supposer, tu aurais dû faire ce que j’ai fait, c’est-à-dire aller vérifier tes dires et rouler sept fois ta langue dans ta bouche… ou mieux encore, la couper, ce qui aurait eu le mérite d’être définitif et ainsi nous éviter tes prochaines crises de dédain.

          Conclusion:

          Puisque je suis un « emmerdeur » selon ta prose fleurie et qu’en plus je te « distrais » par mes soi-disant « farces » ineptes, voici ma réponse:
          J’ai suffisamment prouvé que chez toi, ce qui est « micro » c’est le cerveau et l’humilité et, « mégas », la sottise, la paresse et la condescendance. En ce sens, tu as admirablement choisi ton pseudo. Mais lors de ton choix, Voltaire a dû se retourner dans sa tombe. En t’observant, il a plutôt dû penser au mufti de son roman…
          Et pour te distraire encore un peu:
          Sachant que tu ne sais pas répondre aux gens, voire parfois juste t’exprimer, de manière un tant soit peu polie et correcte, on peut clairement affirmer que tu es un troll.
          Pour s’en convaincre, il suffit de lire les torrents de commentaires insolents et arrogants que tu as laissé sur ce site et sur certaines chaînes YouTube depuis des années. Sans parler du fait que je ne suis pas le premier à en faire la remarque (et sans doute pas le dernier non plus, malheureusement).
          Je te laisse donc méditer sur cette étude parue récemment qui pourrait te concerner:
          https://www.gurumed.org/2021/08/31/trolls-une-tude-rvle-que-ceux-qui-dversent-leur-haine-en-ligne-sont-tout-aussi-hostiles-hors-ligne/

          Au revoir, merci.

  2. Manjaro j’ai testé en dur sur un pc portable mais je n’ai gardé que 8 jours et je ne te dirais pas ce qui l’a remplacé 🙂
    Dis donc les gars de Altesia, ils ont un beau studio d’enregistrement.
    A pluche.

  3. Concernant GhostBSD, je rappelle que le développeur avait retenu OpenRC pour faciliter la transition des utilisateurs linuxiens vers Ghost. Maintenant que la communauté a majoritairement voté pour revenir à l’init natif de FreeBSD on a une version pure BSD et qui fonctionne très bien au quotidien de l’expérience que j’en ai depuis 2 ans.

      1. D’autant que les init des BSD dans l’ensemble ne sont vraiment pas compliqué.

        J’aime beaucoup ces unix, il y a quelque chose « d’elegant », chaque chose a sa places et on voit que tout l’ensemble système est conçu ensemble. On ne retrouve pas vraiment ça dans les distris linux.
        Le seul bémol a mes yeux, c’est comme un migrateur windows vers linux et qui peste de ne pouvoir tout faire avec comme sous windows, j’ai le même problème de linux vers *BSD.

        1. Mais en fait qui connait bsd ? seulement les linuxiens qui s’interessent a l’histoire de l’informatique et qui souhaitent se compliquer un peu l’existence car leur distribution linux est devenu trop stable. Ce que je veux dire c’est qu’utiliser bsd s’adresse a une niche (de linuxiens expérimentés).

          1. Non pas seulement. Tu as une génération de personnes qui ont connu et travaillé sur des unix propriétaire à une époque. Forcément des grandes écoles ou autre université. Ou tout simplement des personnes qui s’interessent aux systèmes d’exploitation. Il y a de nombreux serveurs également qui tournent avec du *BSD.

            Alors oui c’est une niche par rapport à linux, mais il faut savoir que dans le développement linux, plusieurs fois a été emprunté du code ou du soft BSD (ssh, pile TCP/IP…)

            Enfin pour certain, en fonction de leurs usage, un BSD leur convient tout autant qu’un Linux. Ce sont de très bons systèmes également.

  4. donc manjaro va commencer a remplacer firefox par vivaldi sur leur version officiel ?
    vivaldi a du prendre les devant pour contacter manjaro, et peut-être d’autre distribution pour que leur navigateur soit par défaut, sa va leur faire un sacré coup de pub si d’autre distribution installe par défaut vivaldi.

    moi j’ai enlever firefox sur ma manjaro pour mettre chromium.

    c’est pas bête l’histoire de proposer le choix du navigateur a l’installation.
    Mais, si vous remarquer bien, a l’installation de manjaro gnome par exemple, a l’installation il ne propose aucun choix sur la suite bureautique, donc après installation on se retrouve avec onlyOffice.

    obliger par la suite de le supprimer pour mettre libreoffice.

  5. Fred : « L’inclusion de Vivaldi (la surcouche de Chromium ayant le vent en poupe) dans la version Cinnamon [de Manjaro] »
    → Sauf qu’à l’exception de Chrome lui-même, c’est Brave, la « surcouche de Chromium ayant le vent en poupe », pas Vivaldi…

    Co Wacl : « Edge n’est pas supprimable et occupe bêtement de l’espace disque alors que l’utilisateur ne s’en sert jamais »
    → C’est pas mon cas, mais il existe quand même des utilisateurs qui utilisent Edge. Si, si. Surtout depuis qu’il est devenu un Chromium comme les autres, les pisteurs internes de Google en moins (remplacés par ceux de Microsoft).
    Mais le vrai problème, quand on ne l’utilise pas, c’est pas vraiment qu’il prenne de la place (de nos jours, avec les SSD qui font désormais au minimum 256 Gio et les HDD 1 Tio, cet argument n’est plus vraiment valable face aux quelques malheureuses dizaines de Mio que pèse Edge), mais plutôt qu’il est automatiquement mis à jour en arrière-plan. Et ça, surtout sur un PC assez ancien sans SSD, ça plombe pas mal les performances pendant de longues minutes (et là, c’est un argument valable pour le dégager si on ne s’en sert pas)…

    Micromégas : « Combien de personnes ont désinstallé Google Chrome sur Android pour installer un navigateur de leur choix ? »
    → Si on ne compte pas celles qui se sentent d’utiliser le logiciel adb les applis qui ne peuvent pas être giclées autrement, ni celles qui ont un appareil sous une version d’Android éventuellement non équipée de Chrome et autres applis Google : zéro, puisque Chrome n’est pas désinstallable sur Android. On peut seulement le désactiver (ce qui réduit sa place prise dans la mémoire interne et le rend inaccessible, mais il n’est pas réellement supprimé).

    1. Simple réponse à ma remarque : c’est surtout en terme de médiatisation que Vivaldi a le vent en poupe. Certaines personnes l’utilisant étant tellement prosélyte qu’elles font fuir plus qu’attirer.

      Je ne vise personne ici, je ne parle que de mon expérience sur divers réseaux asociaux.

    2. « Edge n’est pas supprimable et occupe bêtement de l’espace disque alors que l’utilisateur ne s’en sert jamais
      → C’est pas mon cas, mais il existe quand même des utilisateurs qui utilisent Edge. Si, si. »

      §) Oui, je sous-entendais cela pour les utilisateurs qui se servent d’un autre navigateur web, soit au moins 90% tout de même. 😉
      Je n’ai pas de problèmes avec ceux qui utilisent Edge, Chrome, Brave , Opera, ou autre. Personnellement, je préfère Firefox ou Vivaldi, mais je ne fais pas de prosélytisme, rassures-toi.

      « Mais le vrai problème, quand on ne l’utilise pas, c’est pas vraiment qu’il prenne de la place […], mais plutôt qu’il est automatiquement mis à jour en arrière-plan »

      §) Lorsque j’ai écrit le message j’étais pressé par le temps (contrairement à mon deuxième à Micromégas), du coup, j’ai oublié de parler des mises-à-jour.
      Mais même si l’espace de stockage pose peu de problème aujourd’hui sur ordinateur, c’est une question de principe.
      Avec cette logique d’impossibilité de supprimer les logiciels fournis par défaut par l’OS, si on venait à la pousser jusqu’au bout, ça commencerait à représenter quelques Go de stockage sucré par des logiciels dont beaucoup d’utilisateurs n’ont pas besoin ou remplacés par d’autres qu’ils jugent, à tort ou à raison, plus performants que ceux pré-installés.
      Rien de dramatique peut-être, mais on parle quand même de logiciels là (c’est une partie de l’OS qui, depuis longtemps, est prévue pour être supprimable)…

  6. Bonjour le monde,
    Je pense que mon commentaire ne fera pas beaucoup de vagues mais bref!!
    En ce qui nous concerne, nous avons depuis très longtemps utilisé Firefox et tant que cela tournera sans soucis sur nos bécanes, je ne vois pas pourquoi on changerait de crémerie du jour au lendemain car semble t-il y a de l’eau dans le Gaz chez Mozilla!!! Firefox nous a toujours donné satisfaction ainsi que tous ses outils et donc pour l’heure nous restons sur cette solution.
    De plus moi personnellement, j’ai horreur que l’on me contraigne et impose un logiciel plus qu’un autre car ceux-ci auraient créés des liens de partenariats plus ou moins commerciaux, car faut pas être naïf, il y a toujours des histoires de gros sous là dessous!!!! (sans jeu de mot : ]])

    1. « Faut pas être naïf, il y a toujours des histoires de gros sous là dessous!!!! »
      → Bien que je ne sois pas dans le secret, la question a évidemment été posée et la réponse, de la part du compte Twitter officiel de Vivaldi a été « non, ce partenariat consiste uniquement à donner plus de visibilité à notre navigateur via son inclusion par défaut dans les nouvelles installations de Manjaro Cinnamon ».
      Maintenant, que le co-PDG de Manjaro (à l’origine de ça) ait filé un chèque en plus, je ne sais rien à ce sujet de plus que la réponse officielle donnée plus haut, qui dément la chose. Mais je sais que chez Vivaldi, ils n’ont pas le mensonge dans leurs valeurs, vu à quel point la relation de confiance qu’ils ont avec leurs utilisateurs est primordiale pour eux (ça reste une PME d’une trentaine d’employés, quand même ; et je doute que Manjaro soit beaucoup plus grosse).

      1. Si l’équipe de Manjaro dépasse les 10 personnes, c’est le bout du monde. Donc, on est dans le même ordre de grandeur, une PME.

        Une plus grande visibilité aurait pu avoir lieu avec soit l’ISO Gnome, soit l’ISO Xfce. L’ISO Cinnamon doit être très peu récupérée, étant donné qu’elle est communautaire, donc non affichée par défaut sur la page de téléchargement du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code