En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ en ce début de mois de mai.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

La petite vidéo habituelle de chaque billet en vrac’. Cette fois-ci, une vidéo consacré à un logiciel dont je suis étonné qu’il existe encore, SeaMonkey.

Bon week-end 🙂

25 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine »

  1. L’équipe de GhostBSD a connu de grosses difficultés pour adapter OpenRC à une base FreeBSD-13 ce qui fait réfléchir à l’utilisation d’un système d’initialisation sur un OS qui n’est pas développé pour lui. Je me souviens que VeneriX avait été confronté à de semblables soucis sur Redcore lors de la migration vers le profile 17.1 de Gentoo, il avait même sérieusement envisagé de passer sous systemd pour contourner les soucis alors que, pourtant, Gentoo a recours de longue date à OpenRC.
    Concernant Pipewire je signale que Zenwalk l’utilise par défaut depuis la fin de l’année dernière en remplacement du vieillissant Pulseaudio.

    1. FreeBSD a son propre init, pourquoi ne pas l’employer ? Pour Pipewire, tu me l’apprends. Cependant, la Zenwalk comme la Redcore – sont tellement nichesques qu’il est normal que leur actualité ne soit pas plus connue 🙂

      1. Oui bien d’accord avec toi Tonton, l’init de FreeBSD est tellement simple et efficace que c’est pêché que de le remplacer par OpenRC 🙂
        Je me fais bien volontiers le relais des distributions de niche pour en parler de temps en temps quand l’actualité en vaut la peine !

        1. Je t’avoue que les inits et la guerre qui leur est liée, ça me file la nausée maintenant vu la perte de temps et de ressources qui auraient pu être consacré – dans l’idéal – à rendre l’offre logicielle de haut niveau plus attractive.

  2. Et pour la petite histoire de pipewire, la slackware 15 (beta) est la première (la seule?) distribution non-systemd à le faire tourner

      1. Je vais voir ta vidéo pour le mettre en place , mais je suis sous Mate au mieux je te ferais un retour si tout va bien

  3. Ah ! Je réponds ici à ta réponse vidéo à mon commentaire sur JdH. =) Un changement d’interface ça peut être nécessaire, je ne suis pas un adepte cru du « c’était mieux avant ». Mais je pense que ce changement d’interface précis n’est pas pertinent et crée de la polémique (taille des éléments, fin du mode « rétréci » pour petits écrans) qui aurait pu être évitée. Une bonne UI c’est quelque chose qui peut durer des années. Chrome, lui, n’a jamais eu autant de disruption dans ses changements. Il faut parfois trouver le compromis entre « c’était mieux avant » et « changer pour changer ». Je ne crois pas que les choix de Mozilla correspondent aujourd’hui aux attentes de sa base d’utilisateurs.

    Je ne porte pas de jugement particulier sur SeaMonkey, je rappelle que cette alternative existe et date du temps où Mozilla faisait des trucs incroyables et représentait le vent de fraicheur dont le web avait tant besoin. Est-ce que c’est le top de l’UI en 2021 ? Peut-être pas, je n’ai jamais dit ça. Mais ne faisons pas non plus l’amalgame entre « interface datée » et « mauvaise interface ». (Après quand même j’avoue, je suis un gros utilisateur des signets, et la barre latérale sur le côté gauche de l’écran – qui existe toujours dans Firefox – est vraiment pratique.)

    Pour clarifier, non je ne conseille pas SeaMonkey, je ne conseille rien (les lecteurs du JdH sont assez grands pour choisir leur navigateur), je disais que ça valait le coup d’œil. Si jamais tu es tenté de tester d’autres navigateurs, tu peux regarder Vivaldi (non libre mais dans l’esprit d’Opera 10), OtterBrowser ou QuteBrowser (avec des raccourcis style Vim) par exemple.

    En tout cas je suis heureux de t’avoir inspiré cette petite vidéo nostalgie haha !

    1. Bonjour.

      J’ai été membre du JdH que j’ai quitté en 2019 de mémoire.

      Pour la polémique sur l’interface, comme je l’ai dit, depuis facilement 10 ans et en dehors de l’arrivée de Quantum on est dans le meme « Nein ! Nein ! Nein ! » du film « Inglourious Bastards. »

      La base d’utilisateurs ? Car il en reste ? Désolé, je ne pouvais pas m’en empêcher. Chrome évolue aussi à un rythme plus lent en ce qui concerne l’interface.

      Pour l’interface, elle est datée et est inutilisable pour les plus jeunes générations : c’est une usine à gaz pire que KDE côtés réglages.

      En ce qui concerne Vivaldi, Otter ou Qute pour moi, c’est Chromium avec une interface différente. Rien d’autre.

      Prend une crotte de chien, mets de la chantilly dessus. Ce sera peut-être un peu plus appétissant, mais cela restera de la crotte de chien.

      Quant à la vidéo, elle pourrait aussi concerner nombre de logiciels libres plus obsédés par leur pureté technique que par la proposition d’une interface utilisateur potable.

      1. Si on parle de seamonkey, oui il reste des utilisateurs dont je dois faire parti, ça marche et c’est juste utilisable avec de vrais menus et non des icones qui nous obligent à chercher ce que l’on veut.

        Firefox est en train de se tuer et ça me fait grave chier car je n’utilise que ça, le reste comme tu dis c’est du chrome…

        Gnome web est pas mal mais dépend de son environnement, je pense que le navigateur faut qu’il soit libre et indépendant de l’environnement. Konqueror est mort, du moins c’est un zombie et encore une fois c’est dommage car l faisait tout et était pratique.

        J’ai tenté de retourner sur opera mais il n’est plus l’ombre que lui même, puis comme vivaldi c’est proprio… Bien que c’est pas un truc qui me révulse autant que ça.

        1. Mouais… Le coup des menus, c’est un peu rapide. Il y a toujours des menus disponibles, c’est juste qu’ils ont changé d’emplacement.

          Qui tue Mozilla Firefox ? Lui-même ? Les personnes qui lui cassent des sucrières sur le dos à la moindre modification ?

          Konqueror n’a été utile que pour une chose : servir jadis de base de départ à un certain… Webkit.

          Depuis la naissance du duo Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird, je n’ai plus utilisé la Suite Mozilla alors que j’avais commencé dessus à l’époque d’une pré-alpha, la Milestone M15.

          Comme quoi…

  4. Pour pipewire il faut savoir que Manjaro a fait un boulot de simplification en cr »ant un meta-paquet. Il suffit juste donc d’installer le meta-paquet manjaro-pipewire pour installer tout ce qu’il faut pour pipewire et désinstaller tous les paquet conflictuel de Pulseaudio.

    Un redémarrage et ensuite c’est bon pipewire est installé.

      1. J’imagine oui mais ca pourrait intéresser quelque un de tes lecteur qui sont sur Manjaro et qui sont pas forcément au courant quand on voit que certain Manjaro user sur le forum Manjaro donne des mauvais tutoriel à ce sujet.

  5. > Pour la polémique sur l’interface, comme je l’ai dit, depuis facilement 10 ans et en dehors de l’arrivée de Quantum on est dans le meme « Nein ! Nein ! Nein ! » du film « Inglourious Bastards. »

    J’apprécie moyen ce mème et la « culture du mème » de façon générale, mais bon au moins là c’est Tarantino. Firefox 4 était bien accueilli, l’interface Australis aussi, d’ailleurs ironiquement elle ressemble au Chrome d’aujourd’hui. Il n’y a pas de vision sérieuse derrière ce nouveau changement d’interface : sans plus-value, pas de raison que la communauté apprécie de bousculer une UI à laquelle ils se sont habitués. Si on change une interface pour « rafraichir » alors on est dans la mode, pas dans l’ergonomie.

    > Chrome évolue aussi à un rythme plus lent en ce qui concerne l’interface.

    Par petites touches itératives, et ils ont raison.

    > Pour l’interface, elle est datée et est inutilisable pour les plus jeunes générations : c’est une usine à gaz pire que KDE côtés réglages.

    Tu ne peux pas juger un produit destiné à une niche en te mettant dans les yeux d’un utilisateur lambda. Ceci dit, à ma grande surprise, j’ai constaté que les « jeunes générations » s’en sortaient très bien avec des logiciels qui ont une interface traditionnelle (barre de menus + barre d’outils) comme LibreOffice, pas mal populaire dans le monde de l’éducation.

    Teste une version récente de KDE, tu verra que c’est un très chouette environnement, bien loin de la caricature des 15 menus imbriqués. Mais oui bien-sûr c’est un paradigme différent que tout le monde n’aime pas mais que personnellement je préfère : avoir le choix et pouvoir tout personnaliser. Ironiquement c’est KDE qui est à l’origine du moteur de rendu KHTML, qui donnera plus tard WebKit puis Blink… =)

    > En ce qui concerne Vivaldi, Otter ou Qute pour moi, c’est Chromium avec une interface différente. Rien d’autre.

    On ne peut pas réduire un navigateur à un moteur de rendu + une interface, il y a beaucoup de choses entre les deux. Vivaldi et Qute sont d’autres niches avec des UI encore différentes. Le cas de Qute est intéressant parce qu’il fonctionne à la Vim. On peut dire aussi que Vim est daté et inutilisable pour la plupart des gens ; pourtant il a sa communauté, son noyau d’utilisateurs qui le trouvent ergonomique et qui sont très productifs avec. On peut dire pareil pour la ligne de commande aussi.

    Et puis, si Mozilla avait rendu son truc plus modulaire en permettant au moteur Gecko d’être utilisé aussi facilement que WebKit dans différents projets, l’hégémonie de WebKit/Blink ne serait peut-être pas la même. Quoi qu’il en soit, Blink + V8 (moteur JS) sont d’excellents projets qui proposent les meilleures performances pour le Web à l’heure actuelle.

    1. Réponses rapides à un commentaire fleuve 🙂

      Pour le premier point, je dois dire que j’ai adopté sans trop de problème proton, tout comme j’ai adopté l’interface de Gnome 40. Comme quoi 😉

      Deuxième point : SeaMonkey est un produit qui a fait son temps et il est temps de lui dire adieu. Firefox et Thunderbird s’en sont séparé pour avoir une taille de code plus gérable. Idem pour le module de pages Web devenu Kompozer puis Nvu.

      Tu peux justifier un tout en un quand tu fais de la bureautique. Moins quand tu es sur la toile.

      Quatrième point : un serveur ne fera pas la différence entre un Qute, un Google Chrome, un Vivaldi. Pour lui, ce sera un navigateur basé sur Chromium qui se connecte. Le reste, c’est de la poésie 🙂

      J’aime bien vim, mais j’avoue que la multiplication des surcouches pour Chromium qui se déclare navigateurs, ça devient lassant au bout d’un moment.

      Sur ta conclusion, cela a déjà existé. Cela s’appellait Galeon, Kmeleon ou encore Camino. Je te renvoie à ce billet rédigé en avril 2020 : https://blog.fredericbezies-ep.fr/?p=20145

      Troisième point : je n’ai jamais aimé KDE, que ce soit sa version 1.0 en 1998 ou les dernières en date. Que ce soit kio (qui est une horreur avec certains protocoles), les options à foison, Dolpĥin et son affichage étrange. Rien ne m’attire dans KDE. Désolé, mais sur ce point, ma religion est faite.

      1. Petit hors-sujet : je n’ai pas reçu de notification par mail de réponse au commentaire. Je ne sais pas si c’est désactivé ou si c’est un problème de serveur smtp quelque part à cause de ta migration d’hébergeur ?

  6. Salut,
    Aujourd’hui … aujourd’hui je suis en mode https://www.youtube.com/watch?v=QCl8Ne8ayPo power kéké …. à l’attaqueeeeeeeuuuu !

    Est-ce qu’un Vivaldi ou un Microsoft Edge ne sont que des surcouches de Chromium ?
    En vérité, si tel était le cas, ça serait assez humiliant pour Firefox puisque Edge à déjà surclassé Firefox en nombre d’utilisateurs. Ce qui veut également dire qu’il a éclaté la rondelle de Vivaldi qui en 2021, n’a toujours pas intégré ffmpeg nativement ! C’est à dire que l’on peut ouvrir un onglet en faisant un angle droit, le fermer en faisant un chapeau pointu à l’aide du curseur de sa souris maiiiis… intégrer ffmpeg est toujours optionnel ! Chacun ses priorités n’est-ce pas ?!
    Quand à Edge … https://mega.nz/file/0mx1jSpL#4AmZyHypkCN2JtDobnH4VxCc7KuIeQuBR3AbvCIxauU
    On peut écouter du son nativement sans se prendre la tête, un miiiiiracle et en plus, chez Microsoft ils ont eu l’idée de rajouter de superbes fonctionnalités tout en rendant « leur » navigateur moins gourmand en ram que peuvent l’être Firefox, Chrome/Chromium et sans faire l’impasse sur la vie privée de ses utilisateurs ! Et puisque l’on est sur du Chromium, on bénéficie évidemment des flags ce qui évite d’abuser d’extensions douteuses ! Ce n’est pas encore le nirvana mais on le touche presque du doigt !

    En fait Chez Microsoft, ils ont abandonné une bouse pour se servir d’une excellente base pour l’améliorer .
    Et c’est une réussite leur joujou est de loin bien meilleur que Chrome/Chromium et Firefox, est encore descendu d’une marche!

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer