La montée explosive d’ElementaryOS, preuve de la volatilité des statistiques de visites de distrowatch ?

Ah, les statistiques de distrowatch. Source de trolls sans fin, les statistiques de visites (qu’on pourrait aussi qualifier de curiosité) montrent une nouvelle fois leur dépendances chroniques aux effets d’annonces.

A l’origine de ce billet, un commentaire de Devil505 dans la communauté elementaryOS qui annonce en fanfare qu’eOS est n°2 au classement à 7 jours de Distrowatch. Et en effet, au 17 août 2013, le top 10 est le suivant (pour les 7 derniers jours) :

  1. Mint
  2. elementary
  3. Debian
  4. Ubuntu
  5. Mageia
  6. openSUSE
  7. Sabayon
  8. Puppy
  9. Kwheezy
  10. Manjaro

Il y a quand même des entrées étonnantes : comme la Kwheezy (qui ne casse pas trois pattes à un canard) ou la Sabayon qui est tout sauf une distribution révolutionnaire (du moins sa version 11). Pour elementaryOS, même si elle est encore jeune, c’est une bonne distribution, donc c’est normal qu’elle progresse en terme de curiosité, voire d’ISO récupérées en une semaine.

Comparons avec les statistiques de « visites » à 30 jours :

  1. Mint
  2. Debian
  3. Ubuntu
  4. Mageia
  5. PCLinuxOS
  6. openSUSE
  7. Puppy
  8. Fedora
  9. Manjaro
  10. Arch

Et à 30 jours, elementary pointe à la 13ième place (ce qui est déjà honorable) et Sabayon à la 18ième place. Comment expliquer un gain de 9 à 11 places, en l’espace de trois semaines ?

La réponse est assez évidente… Si on regarde les annonces de sorties entre le 10 et 17 août, en observant les distributions du top 10…

13 août : Puppy « Slacko » 5.6
13 août : Kwheezy 1.1
12 août : OpenSuSE 13.1, Milestone 4
12 août : Sabayon 13.08
11 août : Elementary 0.2
11 août : Mageia 4, alpha 1

Je pense – et sans être statisticien de formation – que l’effet d’annonce est un multiplicateur pour indiquer la volonté de s’informer, donc la curiosité, des internautes qui se pointent sur distrowatch.


J’ai déjà écrit dans un précédent article
que les statistiques de « curiosité » n’était vraiment intéressante que sur une période de 3 à 6 mois, car cela compense les effets d’annonces liées aux sorties.

Donc avant de sabrer le champomy – ben ouais, on fait comment quand on a horreur des boissons alcoolisées ? – sur la popularité d’une distribution aussi bonne et réussie qu’elle puisse être, laissons passer quelques semaines, histoire que l’effet d’annonce se calme.

Ca me fait un peu penser au début en fanfare du financement de l’Ubuntu Edge qui est retombé comme un soufflé trop cuit par la suite…

Qui vivra verra, mais la montée en puissance aussi rapide d’elementaryOS n’est qu’une preuve supplémentaire de cet effet d’annonce. Qui ne donne aucune information sur la qualité de la distribution ou sur sa pérénité à terme.

Qui vivra verra, donc…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer