Confession d’un vieux geek : je n’ai jamais vraiment été un grand fan de l’Amiga !

Oui, je sais, je vais me faire tomber dessus à bras raccourcis par pas mal d’ancien(ne)s amigaistes qui vont vouloir allumer un bûcher pour me faire rotir dessus.

J’ai parlé de nombreuses fois de jeux qui m’ont marqué quand j’ai eu l’opportunité de m’équiper d’un Amiga 1200 en 1993-1994, période qui a correspondu à la descente aux enfers de Commodore.

Voici quelques articles où j’ai pu parlé de jeux sur Amiga qui m’ont donné du plaisir à être lancé de nouveau :

Mais aussi des logiciels plus sérieux comme PC-Task en juin 2020 ou le Magic Workbench en août 2020.

Mais je dois le dire, je ne regrette pas tant que ça ma période Commodore Amiga. J’étais bluffé par les captures d’écran dans les magazines vidéoludiques, et je bavais d’envie sur les images dans les publicités des jeux qui montraient toujours soit la version Amiga, soit la version Atari ST.

Il faut dire les choses comme elles sont, l’émulation Amiga, c’est une prise de tête monumentale. Entre mettre la main sur les kickstarts et les disquettes du Workbench qui vont bien, configurer une version précise d’une machine Amiga, trouver les jeux – le plus souvent crackés car plombés à mort – c’est long et laxatif.

Je dois dire que l’annonce de l’Amiga 500 Mini ne m’a fait ni chaud ni froid, surtout à un prix annoncé de 129,99€ comme sur la FNAC par exemple. Autant je prends du plaisir à utiliser mon C64Maxi en complément de mon vrai Commodore 64, autant je trouve que l’Amiga 500 Mini ne rime à rien. En cherchant un peu, on peut se trouver des Amiga 500 d’origine pour une petite centaine d’euros sur un site bien connu 🙂

Bref, je passerai mon tour, même avec un Amiga 500 Maxi. Mon vrai Commodore 64, même si j’ai dépensé une petite centaine d’euros pour une alimentation neuve, un cordon composite, une cartouche de chargement rapide et un lecteur sd2iec, m’apporte une entière satisfaction. Même si l’Amiga 500 est sorti en 1987, il ne colle pas à ma vision du rétroludique amusant et nostalgique. Ici, je reste sur des machine 8 bits, plus simple à mettre en oeuvre aussi…

Vieux con je suis, vieux con je resterai !

2 réflexions sur « Confession d’un vieux geek : je n’ai jamais vraiment été un grand fan de l’Amiga ! »

  1. Un petit passage chez Tonton Fred après un des mois sans le lire !
    La mode est à la mobilité, smartphone et tablette où Linux reste timide encore avec JingOs
    https://www.linuxadictos.com/fr/jingos-continue-de-s%27am%C3%A9liorer-et-pourrait-devenir-la-meilleure-option-pour-les-utilisateurs-de-pinetab.html/

    Sinon en Archlinuxerie, à signaler ALCI ou Arch Linux Calamars Installer, très inspiré du Calam-Arch-Installer
    https://alci.online/
    Côté musique, la chaîne Youtube « In the Woods » contient pas mal de perles très inspirantes les dimanches de pluie…
    Bonne continuation.

  2. Une autre époque, j’étais sur ATARI au même moment, j’ai même poussé jusqu’au Falcon 030.

    Après comme le disait je ne sais plus qui : le meilleur émulateur de l’Amiga reste l’Amiga (transposition possible sur toutes les autres bécanes).

    A un moment j’ai tripatouillé sur les divers émulateurs Atari et Amiga sous linux, bizarement cela fonctionnait pas trop mal(son, magnabilité) le seul problème insoluble reste l’affichage : voir des jeux faits au départ pour du 320*200 ou des résolutions un poil batardes en 16 ou 32 couleurs sur un écran moderne (j’ai un 2k) gache fortement le plaisir.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer