Et si on faisait un bilan au de bout de 5 ans des distributions GNU/Linux ? Avant-dernière partie.

On arrive enfin au mois de novembre 2012. Après un article consacré au mois d’octobre 2012 et sorti le 13 octobre 2017, replongeons-nous dans le mois qui précéda la plus célèbre apocalypse ratée de ce début de 21ième siècle.

Voyons cela.

2 novembre : la Mozillux, une DGLFI avant l’heure…
3 novembre : la Paldo GNU/Linux et son gestionnaire de paquets écrit en mono !
4 novembre : la Crux 2.8, source d’inspiration d’une certaine… Archlinux
5 novembre : l’AtlasX, mélange de Debian et d’Enlightenment
6 novembre : la Slitaz GNU/Linux. Dans le domaine de l’ultra-léger, c’est une référence !

13 novembre : toujours dans le domaine de l’ultra-léger, pourquoi pas l’AntiX 12.5 en alpha ?
16 novembre : l’OS4 OpenDesktop devenu depuis la BlackLab Linux…
21 novembre : ah, la bêta de la Fedora Linux 18 🙂
27 novembre : la Salix 14.0, une slackware simplifiée 🙂

Au final, pour les disparitions :

  1. La Mozillux
  2. L’AtlasX

Autant dire presque rien au niveau de la liste précédente. Est-ce de la chance ou avais-je mis de coté les distributions suspectes que j’allais appeler DGLFI par la suite ? On verra pour le billet de décembre 2012 si la tendance se confirmait ou pas 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer