Relachons-nous un brin au niveau du string… OpenBSD pour des jeux vidéos, ça donne quoi ?

L’idée m’est venue en lisant l’article de Didier alias Iceman sur la peste technique que sont devenues les rustines. Oui, parfois mon cerveau fait des drôles de mélange. Est-ce lié au fait que j’écoute en même temps que je rédige cet article l’excellente compilation « Memento » du groupe Dead Can Dance ? Je n’en sais rien 🙂

Je dois dire que j’ai toujours eu un petit coup de coeur pour le plus sécurisé des BSD libres que l’on imaginerait plutôt en train de faire tourner un routeur ou un site web.

J’avais donc récupéré la dernière image ISO en date d’OpenBSD, la 6.9 au moment où je rédige cet article, puis je l’ai installé dans une machine virtuelle qemu. Cependant, à cause de bugs étranges de VirtManager, j’ai dû repasser par la ligne de commande et utiliser l’alias suivant pour entrer le maximum d’options :

alias kvm64-ob='qemu-system-x86_64 -enable-kvm -smp 4 -device ac97 -k fr -m 4096 -vga qxl'

Oui, c’est cryptique. Mais j’ai réussi à me débrouiller à installer Xfce, le passer partiellement en français en utilisant le wiki d’OpenBSD pour tous – j’avais oublié de modifier les réglages de root ! – et j’ai rajouté le duo dosbox en version 0.74-3 et Vice en version 3.5.

Les deux jeux que j’avais envie de tester ? Planet X3 (pour le côté MS-DOS) et Attack of the PETSCII Robots (pour le côté Commodore 64). Il faut dire qu’à l’origine les vidéos étaient à destination des groupes Facebook consacrés à Planet-X3 (qui est public) et à Attack of the PETSCII Robots (qui est privé par contre).

Avant de passer aux vidéos, quelques précisions rapides. J’ai essayé en vain durant près de deux semaines d’avoir le son. Je n’avais droit à rien que ce soit sous VirtManager ou VirtualBox. Ce n’est qu’en prenant l’option de passer par Qemu en ligne de commande que j’ai quelque chose de sonorisé.

Il y a aussi le fait qu’il y a un peu de distorsion au niveau sonore. J’avoue que je n’ai pas eu le courage de plonger dans l’intimité d’OpenBSD pour combattre cette légère distorsion. J’ai donc coupé les musiques dans les deux jeux.

Voici donc la vidéo concernant Planet-X3 :

Et celle concernant Attack of the PETSCII Robots :

Oui, ce sont plus des délires techniques que des options réellement viables. Mais comme le duo Dosbox et Vice était disponible sous OpenBSD, autant les mettre à l’épreuve, après tout !

4 réflexions sur « Relachons-nous un brin au niveau du string… OpenBSD pour des jeux vidéos, ça donne quoi ? »

  1. Si je peux t’inspirer….j’ai eu du mal à voir le rapport :p alors faut que je m’écoute du Dead Can Dance. Maintenant après ce test me vient la question de pourquoi ne pas avoir une (ancienne?) machine en OpenBSD pour le fun. Oui je sais ça fait deux fois plus de boulot mais forcément les machines virtuelles apportent d’autres soucis dans les tests.

    Pour la petite histoire, ce week end encore, je suis tombé sur une petite appli de 15 Mo qui me demandait d’installer flatpack (oui, je m’en passe très bien) pour l’installer puisque pas d’alternative proposée. Hum…on va se relâcher, oui :p

    1. Parfois mon cerveau fait des liens bizarres… Ce doit être lié à mon génome 🙂

      Sinon, pour l’ancienne machine, je n’ai que deux ordinateurs, et les deux me servent régulièrement, même si mon portable fait la sieste en ce moment, faute de me déplacer.

      Quant à la pestilence flatpakienne, comment dire… 🙂

  2. Bon tu as réussi à faire tourner une machine virtuelle mais moi j’aurais bien voulu voir la bête tourner sous OpenBsd parce que tes deux jeux,…comment dire … c’est déjà vu 🙂
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer