Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2016, quatrième épisode, avril et mai 2016.

Après un mois de mars 2016 plutôt clément, quel va être le bilan des mois d’avril et mai 2016 ?

Pourquoi deux mois ? Vous allez le comprendre avec le mois d’avril qui est un peu vide…

Bilan pour avril : deux projets, toujours en vie. Le mois d’avril 2016 fut vraiment celui qui a été le moins rempli en terme d’articles sur les distributions GNU/Linux que j’ai pu connaître depuis longtemps !

Passons donc au mois de mai 2016 qui est un peu plus copieux.

Bilan : cinq projets, un mort (Cub Linux), un autre Rebellin 4.0 devait sortir en septembre 2019… Projet moribond ? Peut-être. Quant à La GnewSense ça pue franchement le boisé. Donc on va dire 4 projets du 5 encore en vie. Même si j’aurai tendance à penser que la GnewSense nous a quitté.

10 réflexions sur « Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2016, quatrième épisode, avril et mai 2016. »

  1. C’est là qu’on voit que fourcher une distribution pour des raisons politico-philosophiques ça ne fonctionne pas, notamment pour les histoires de respect des saints canons de la FSF, on en devient rétrogrades et personne ne vous suit dans l’aventure du moins pas dans la durée une fois que sa période hippie est passée 🙂 A part si on a vraiment une innovation technique ou un concept totalement inédit à proposer, la mort est au bout du chemin. Devuan, GNewSense et Parabola, même combat d’arrière-garde dont tout le monde se moque maintenant. Pour les mordus de libre, autant opter pour Guix qui continue son petit bonhomme de chemin.

    1. La free software fondation avez un bon fin je trouvais , dans la philosophie libre mais.. très vite ont comprend que leur concept stagne , ont se sent dans du « propriétaire libre » tu fais si comme ceci et pas comme cela..

  2. Ahhh Ubuntu mate 🙂 que de bon souvenir sur cette saveur Ubuntu…

    Dit que j’avais quitter Ubuntu gnome a cause du passage unity..
    Xfce puis lxde et la découverte Mate
    Même sous Endeavour je suis sous Mate
    Bon je ne suis pas encore un vieux con de linuxien ( sous linux depuis 2008)
    Tien cette phrase me rappel un de tes articles ahah

    1. Je suis un vieux con linuxien (depuis 2005 en continu, en pointillés – très espacés – les 5 années précédentes), et ça me va très bien. ^^

      Ubuntu Mate m’a également convaincu de passer sous cet environnement après un test en live USB, même si c’est sous Arch que j’ai franchi le pas. Et d’ici peu, je vais m’installer GhostBSD sur une machine de test dédiée avec… Mate bien sûr. :p

      1. Ah … ah … on s’est moqué, mais vous aussi apparemment vous avez quitté le monde du libre définitivement sur une courte période bien définie et temporaire ! Qui d’autre ?

        1. Nope, entre 2000 et 2005, j’ai fait mes premiers pas dans le monde Linux, en alternance avec Windows (que j’utilisais depuis 1996), le temps que Mandrake, puis Ubuntu offrent une alternative viable pour moi. Depuis 2005, c’est du 100% Linux. 😉

      2. « Et d’ici peu, je vais m’installer GhostBSD sur une machine de test dédiée avec… Mate bien sûr. :p »
        Il faut attendre la sortie de la release basée sur FreeBSD13-stable qui s’annonce comme un grand crû, après la saveur officelle Mate ou la saveur communautaire Xfce c’est affaire de gôuts, pour ma part je suis communautariste 🙂

  3. Salut,
    je cite :
    -« … ( sous linux depuis 2008) » en comptant sur mes doigts je m’aperçois que ça fait déjà 13 ans ! Donc le :
    – « Bon je ne suis pas encore un vieux con de linuxien … »
    Ben … ça se discute !! 🙂

  4. Pour gNewSense, essayez d’aller sur leur site officiel on est redirigés sur la liste de distribs préconisées de la FSF. S’ils ont démantelé leur site c’est pas bon signe. Tu peux la considérer comme morte. 🙂

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer