Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 4 : Les séries mythiques de 1975 à 1985

Cet article est la suite de celui consacrés aux dessins animés qui ont marqué l’enfance des vieux trentenaires / jeunes quadragénaires. Dans ce billet, je vais parler des séries – pour « enfants » ou pas qui ont marqués les années 1975-1985. Autant dire qu’il y aura du lourd.

Et même s’il est impossible d’être exhaustif, je vais essayer de parler des séries qui m’ont plus marqués.

Et commençons par les dames, et l’adaptation du roman « Die Rote Zora und Ihre Bande » de Kurt Held, alias « Zora La Rousse », une série Germano-Helveto-Yougoslave de 1978. Diffusée en 1981, la série se situe dans la Yougoslavie (en Croatie ?) dans les années 1930.

Ce sont les aventures d’une bande de jeunes orphelins vagabonds qui vivent de menus larcins dirigée par une jeune fille rousse, Zora. L’actrice qui interprète le rôle éponyme Lidija Kovačević est devenue professeur de lettre après sa courte carrière d’actrice.

Inutile de présenter cette série, le générique d’une des seules diffusions de cette courte série suffira à faire renaître la nostalgie.

Cependant, la production française était loin d’être insignifiante à l’époque. Spécialement pour certaines séries devenues cultes par la suite.

Continuer la lecture de « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 4 : Les séries mythiques de 1975 à 1985 »

Vieux geek, épisode 11 : l’épopée 3Dfx.

Revenons en décembre 1993 : iD Software donne un grand coup de pied dans la fourmilière en sortant le premier Doom. C’est un titre qui propose presque de la 3D. Car les personnages restent désespérement plat. Même si les titres qui se suivent améliorent plus ou moins le principe (comme les très bons Dark Forces ou le mythique Duke Nukem 3D), les personnages comme les objets restent désespérement plat.

1996 : iD Software frappe de nouveau un grand coup avec Quake premier du nom. Même s’il nécessite un monstre de puissance pour l’époque (un pentium 75 et 8 Mo de mémoire pour être tranquille), il propose un univers véritablement en 3D. La vidéo ci-dessous montre ce que donnait l’une des béta du jeu à l’époque. Autant dire que tout était calculé par l’ordinateur, et que le résultat était plutôt moche. Et qu’il dépendait de la puissance de calcul pur de l’ordinateur.

A la même époque, Intel met la dernière main à ce qui se veut une révolution, les processeurs munit des instructions MMX qui étaient censés donner un coup de fouet aux programmes optimisés pour le dit MMX. Et accessoirement pour vendre plus de processeurs 166 et 200 Mhz à l’époque.

Mais il faut être réaliste, le gain était proche de… zéro. A la même époque, une petite boite du nom de 3Dfx interactive se lance dans un marché juteux : les cartes additionnelles pour le rendu 3D. Elle avait un avantage non négligeable : elle libérait le processeur de calculer le rendu des images accelérées.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 11 : l’épopée 3Dfx. »

Tripodes… Quand la BBC proposait de la SF qui ne se basait pas uniquement sur les effets spéciaux.

Pour Noël 2005, j’avais rédigé un billet parlant de la série « The Tripods », basée sur la trilogie du même nom écrite par John Christopher.

J’ai eu envie de voir si des vidéos étaient disponibles, histoire de montrer à la jeune génération de la SF qui ne joue pas tout sur les effets spéciaux pour compenser un scénario qui tient sur un demi-ticket de métro.

Voici donc une « bande annonce » avec des extraits des deux saisons tournées (la troisième est malheureusement restée sur le papier), et bien qu’uniquement la première fut diffusée en France.

Il faut se souvenir que la série a été tournée entre 1983 et 1985… Autant dire que les trucages étaient excellents pour l’époque…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer