Que sont devenues les distributions de 2017, 5 ans après, partie 3 : Septembre et octobre 2017.

Début juillet 2022, je continuais le bilan des billets consacrés aux distributions GNU/Linux au bout de 5 ans. Voyons maintenant le bilan de septembre et d’octobre 2017.

4 septembre : La Redcore Linux

Pour le mois d’octobre ?

Quel bilan au final ? Un projet renommé, Archmerge étant devenue ArcoLinux. Le reste est aussi en vie, ce qui fait un bon bilan pour les mois de septembre et d’octobre 2017. Rendez-vous début novembre pour l’ultime billet de cette série.

2 réflexions sur « Que sont devenues les distributions de 2017, 5 ans après, partie 3 : Septembre et octobre 2017. »

  1. J’aime bien Q4OS, je l’ai utilisée quelque temps sur un vieux coucou, mais Plasma est tellement arrivé à maturité qu’à config égale, ça marchait aussi bien. Résultat, Trinity n’a – selon moi – plus d’intérêt réel que pour les nostalgiques de KDE 3, que j’ai utilisé avec Kubuntu avant le passage à la catastrophique version 4.

    1. Bonjour,
      Je suis assez d’accord avec jesuiswizzz, je trouve que la Q4os, même si elle tourne bien, n’a plus vraiment d’intérêt aujourd’hui. Plasma est assez léger aujourd’hui. Pour du très léger en Qt, autant prendre directement une debian lxqt (perso je trouve ce DE laid, mais plus moderne et potable que trinity!).
      Q4os, pour moi, sans être une Dglfi au sens strict du terme, devient une Dglupi (Distribution Gnu Linux Un peu Inutile).
      Dans 5 ans sera t’elle encore en vie ?

      À +

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer