Vieux Geek, épisode 309 : Quand Sierra dominait le jeu d’aventure, deuxième partie, Space Quest.

Dans l’épisode précédent de la série vieux geek, j’évoquais la saga King Quest. Évoquons maintenant une autre saga que j’aime beaucoup, Space Quest.

Si King Quest avait pas mal de succès, Sierra ne voulait pas se reposer sur ses lauriers et deux développeurs du nom de Mark Crowe et Scott Murphy, propose un univers de science fiction loufoque, parodiant Star Trek, Star Wars et nombre de licences du domaine.

En 1986, le duo sort le premier volet des aventures d’un concierge et homme de ménage malchanceux sur le vaisseau spatial Arcada, Roger Wilco. La poisse vous tombe dessus alors que vous étiez en train de travailler car votre vaisseau spatial est attaqué par les sariens, d’où le nom du titre « Space Quest: The Sarien Encounter ».

Mais voila à quoi ressemblait donc le premier volet des mésaventures de Roger Wilco.

Comme pour King Quest, le premier volume sera un succès et 5 suites seront proposées au fil des années, avec des noms sentant l’humour inhérent à la série. Le premier épisode sera retravaillé pour un contrôle complet à la souris en 1990.

  • Space Quest II : Vohaul’s Revenge (1987)
  • Space Quest III : The Pirates of Pestulon (1989)
  • Space Quest IV : Roger Wilco and the Time Rippers (1991)
  • Space Quest V : Roger Wilco – The Next Mutation (1993)
  • Space Quest VI : Roger Wilco in The Spinal Frontier (1995)

Je n’ai connu que le dernier épisode à sa sortie, et j’ai connu un jeu assez dur, débordant d’humour et de dingueries.

Il me reste à évoquer une saga, qui sera le sujet du prochain épisode… Je vous laisse deviner laquelle 🙂

2 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 309 : Quand Sierra dominait le jeu d’aventure, deuxième partie, Space Quest. »

  1. J’ai connu le 4 que l’on m’avait filé.. ( et les images dans micro news impressionnaient ). Dommage qu’il ne soit jamais sorti en version française. Ah , je viens de voir qu’il y a un patch VF …
    Pour le 6 , acheté en gamme budget , mais bordel qu’est ce que c’est dur.

    Le fait de mourir toutes les 30 secondes casse vraiment le rythme du jeu.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer