Vieux Geek, épisode 263 : Another World d’Éric Chahi, un monstre de l’action-aventure.

L’année 1991 tire à sa fin quand en novembre un studio français du nom de Delphine Software balance une bombe avec un jeu d’action-aventure sur Atari ST et Amiga, « Another World ».

Développé durant plusieurs années par Éric Chahi sur un Atari ST, il a la particularité d’être entièrement en rendu vectoriel. Ce qui permet d’avoir des graphismes souples et légers.

Éric Chahi déclarera s’être inspiré de Dragon’s Lair pour le côté aventure, et de titres comme Karaketa de Jordan Mechner (sorti en 1984 sur Apple II) ou encore d’Impossible Mission (sorti en 1984 sur Commodore 64) pour les mécaniques du jeu.

En effet, on peut trouver une interview sur un site dont voici un extrait parlant. C’est Éric Chahi qui s’exprime ici :

[…]
Je voulais projeter le joueur dans un univers extra-terrestre, décalé et crédible. C’est sur cette base que j’ai élaboré l’introduction sans penser précisément au déroulement une fois dans l’autre monde, car de toute façon la cassure avec le réel serait nette… Je réservais les mécaniques de jeu pour plus tard même si je pensais déjà à un jeu 2D entre « Karateka » et « Impossible Mission ».
[…]

Il y a aussi un excellent reportage sur l’histoire du jeu, la partie technique intéressante commençant aux alentours de 10 minutes 15 :

J’ai donc récupéré une version du jeu avec la protection anti-copie désactivée… Car il faut être réaliste, les protections anti-copie ont toujours facilité le transit des utilisateurs honnêtes. J’ai ensuite pris l’émulateur Hatari.

Oui, je ne suis pas allé très loin, car il faut dire que le jeu est un peu comme Dragon’s Lair. Il faut souvent agir à un moment précis et pas au suivant, sinon, ça fait très mal… Il y a aussi un côté « meurt et recommence » qui oblige à connaître par coeur les différents écrans du jeu.

Il y a un système de code qui permettent de na pas reprendre le jeu à zéro à chaque fois. Il suffit après avoir perdu de presser la touche C, d’entrer le code et d’appuyer sur la touche de feu pour valider le code entré.

Néanmoins, 30 ans après sa sortie, c’est un classique qu’il faut découvrir à tout prix.

5 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 263 : Another World d’Éric Chahi, un monstre de l’action-aventure. »

  1. Un bon jeu que j’ai découvert dans les années 90 avec la megadrive. Du même studio et tout aussi bien il y avait flashback.

  2. Un « autre jeu » par rapport à ce qui se faisait à l’époque sur Amiga (plateforme sur laquelle j’avais joué). Au delà de l’aspect technique, il y avait quelque chose de poétique dans les graphismes et la musique. L’histoire qui laissait beaucoup de place à l’imagination rendait ce jeu à part, artistique.

  3. Ah, que de souvenirs. Je me souviens d’ailleurs d’une version PC ressortie dans les années 2000 avec une amélioration graphique.
    Malgré l’interactivité accrue, on restait effectivement plus proche d’un Dragon’s Lair dans le concept (mémoriser les actions à effectuer au bon moment).
    Sauf pour en mettre ensuite plein la vue à ses potes, le jeu perdait quasiment tout son intérêt une fois terminé.
    Mais bon, pas de Flashback sans Another World…

  4. Encore un génie comme on en fait plus. Il a conçu son propre environnement de développement et langage pour concevoir ce jeu ! Il tourne sur une machine virtuelle, d’où la grande portabilité.

    Fabien Sanglard a documenté et réimplémenté cette machine virtuelle via reverse engineering : https://fabiensanglard.net/anotherWorld_code_review/index.php

    Eric Chahi parle du développement du jeu ici :http://www.anotherworld.fr/another_world.htm

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer