La youtubosphère linuxienne francophone, ou l’art de broder sur un manque réel de nouveautés de l’informatique libre pour « monsieur et madame tout le monde »

Je dois dire que je suis étonné de voir comment ce qui reste de la youtubosphère linuxienne francophone parvient à vivre tant bien que mal malgré une actualité souvent maigre.

Bien qu’ayant quitté ce milieu en novembre 2018, je constate que les quelques grosses chaines qui restent en vie – par grosse j’entends un minimum de 1000 à 1500 abonné(e)s – arrivent toujours à faire des vidéos de plus de 10 minutes sur la dernière distribution à la mode.

Que ce soit la dernière Ubuntu (ou une de ses nombreuses dérivées), Fedora, Mageia, OpenSuSE, Debian – pour rester dans les principales – on ne peut que constater que les mises à jour majeures se résument le plus souvent à :

  • une synchronisation plus ou moins complète des logiciels composant la distribution avec les versions disponibles en amont
  • parfois la dernière charte graphique à la mode
  • parfois quelques nouveaux outils plus ou moins spécifiques qu’on retrouve rapidement sur des dépôts communautaires comme le Archlinux User Repository (AUR). Je pense à Hypnotix par exemple, développé à l’origine pour Linux Mint.

Une vidéo qui se résume à lire les changements intervenus serait tout aussi pertinente que d’avoir un contenu qui gratte un peu partout pour placer une publicité si la chaine est monétisée.

Je sens déjà que vous faites chauffer votre clavier pour me dire qu’il n’y a aucun mal de vouloir financer des vidéos. Je suis d’accord, toute peine mérite salaire. Mais la publicité est un mauvais moyen, comme j’ai eu l’occasion de le dire depuis des années.

Naviguer sur internet sans bloqueur de publicités, c’est le meilleur moyen de se choper un cancer de la rétine… Vous voyez ce que je veux dire.

J’ai déjà pu dire aussi que les distributions sont désormais au point, inutile d’en faire une fromagerie à chaque nouvelle révision majeure. Idem pour les environnements de bureau, même si je pense que Gnome 40 va faire couler pas mal d’encre électronique.

J’en suis arrivé au point de ne plus parler des distributions que pour me moquer des pires productions imaginables, comme celle de l’épisode 40 de ma série DGLFI.

Bref, je tenais à saluer à ma façon le travail d’orfèvre effectué par les quelques vidéastes peuplant encore la youtubosphère linuxienne francophone.

2 réflexions sur « La youtubosphère linuxienne francophone, ou l’art de broder sur un manque réel de nouveautés de l’informatique libre pour « monsieur et madame tout le monde » »

  1. Petit HS je constate le retour du son du micro fin du HS.

    Je rejoins ton point de vu sur le fait que question poste de travail (usage domestique pour mon cas) les distributions ont franchement fait de grands pas a tel point que installer une distrib pour machine de bureau est aussi simple que suivent, suivent etc. voir encore plus rapide. (remplir un formulaire et valider c’est partis), plus simple que windows car en général c’est du out of box (grosse cylindrée) on a tout ce que il faut pour faire un poste de travail/loisir de base fonctionnel sans rien ajouter (mise a par le casse tête lier au droit d’être stupide=abus du droit intellectuel).

    Le truc qui me tape un peut sur les nerfs c’est les environnements de bureaux customisés explication:

    gnome par exemple est un environnement qui normalement embarque tout ce dont on a besoins, il est vu pour être out of box (rien a ajouter, modifier etc.) Il y a aussi la vision du poste de travail par l’équipe de gnome (expérience d’utilisation etc.) sauf que chaque projet/distrib modifie en profondeur la composition de gnome.

    Je n’est rien contre le fait de personnaliser un environnement mais je me rappelle mon premier contact avec un bureaux sous linux (mandrake 8.2) que ce soit gnome ou KDE le bureau embarquait toute les applications qui y été liés (se rapprochait de la vision des équipes de gnome ou KDE)

    J’ai voulu installer un gnome non customisé (a partir de zéro) via l’installeur de manjaro (architect) mais je me suis votré. Une méthode pour noob? quitte a faire une install a partir de zéro (formatage).

    1. Sur le point du son, j’ai deux vidéos en stock qui auront ce problème de son faible. Désolé par avance.

      En ce qui concerne Manjaro Architect, je ne pense pas que tu pourras faire une installation sans la personnalisation de Manjaro. Ce que j’ai fait sur mon portable qui utilisait jadis un Mate-Desktop : installation de gnome, gnome-extra, et remplacement de lightdm par gdm. Ensuite, une fois sous Gnome, j’ai viré les paquets en relation avec Mate.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer