Vieux Geek, épisode 190 : Mandrake Linux 5.1, première d’une longue lignée.

Dans l’épisode 189 de la série Vieux Geek, je parlais de la Kheops Linux 97. Moins d’un an après cette distribution, Gaël Duval propose une distribution dont il ignore que sa descendance continuera à exister 22 ans plus tard, la Mandrake Linux 5.1. Prenant comme base une RedHat Linux 5.1, il lui rajoute le tout jeune environnement KDE 1.0.

Il faut dire les choses comme elles sont. Durant une grosse douzaine d’années, en gros entre 1997 et 2009-2010, le monde Linux bouillonne d’innovations et chaque nouvelle distribution apporte son lot de nouveauté. Mandrake frappe fort en proposant KDE 1.0, comme Canonical mettra un grand coup en 2004 avec la Ubuntu 4.10 qui synthétisa les idées précédemment développées en les rendant plus accessibles.

Mais revenons à la Mandrake Linux, dont j’ai pu trouver la version 5.1 via archive.org. Vu son âge, la faire fonctionner dans un émulateur n’était pas des plus simples. L’installation est encore rustique, l’installateur graphique qu’utilise indirectement la Mageia 7 ne naissant que vers 1999-2000. On est donc confronté à un installateur texte, dont voici quelques captures d’écran.

On voit rapidement que la distribution ne nie pas ses origines…

Et qu’elle est assez lourde pour l’époque.

L’installateur m’avait bien proposé de configurer l’interface graphique, mais il a fallu que je lance xf86config pour affiner les réglages et avoir une interface graphique fonctionnelle. Il a aussi fallu que je crée un compte utilisateur. On était encore dans l’artisanal à l’époque.

Une fois tout bien configuré, j’ai fait chauffer l’enregistreur d’écran pour la vidéo ci-dessous.

Outre le fait qu’avoir émulé correctement cette ancestrale distribution a été un bonheur incroyable, cela montre à quel point des progrès avaient été engrangés en l’espace de quelques mois à l’époque. La seule Mandrake Linux que j’ai utilisé en dur, ce fut la version 9.1 dont j’ai parlé dans cet article d’avril 2013.

11 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 190 : Mandrake Linux 5.1, première d’une longue lignée. »

  1. Si je ne dis pas de bêtises, il y avait du multibureau à l’époque, non ? Si oui, on peut dire que les interfaces graphiques de Linux avaient de l’avance par rapport à Windows (le multibureau est arrivé en 2015 avec Windows 10).

    1. FVWM a supporté les bureaux virtuels dès 1993. Sur la vidéo j’aperçois des boutons « Premier » et « Troisième » (le reste est coupé) en bas de la vidéo, donc j’imagine que KDE supportait aussi les bureaux virtuels à ses débuts.

      1. Comme quoi… bon après ce n’était pas non plus aussi facile à utiliser et surtout à installer que Windows. Mais quand ça fonctionnait, ça fonctionnait ! 😉

  2. Ah Mandrake/Mandriva, une excellente distribution gâchée par l’incompétence et la gourmandise de ses dirigeants et de ses actionnaires.

    Dommage, bien que certains me diront que Mageia est la suite logique de même qualité…

    1. On dit toujours qu’il ne faut pas tirer sur les ambulances, mais …

      Mandrake/Mandriva avait une certaine renommée, justifiée à mon sens, surtout au début des année 2000. Et puis c’est partit en cacahuètes suite à une gestion désastreuse de l’entreprise. L’ambition de startup e-learning des dirigeants et actionnaires qui n’ont au final rien fait d’autre qu’exposer leur incompétence a fini par foutre tout le projet en l’air. Et puis est venu le projet Mageia, tentative de récupérer les cendres d’un projet qui avait un historique glorieux dans un passé de plus en plus lointain. Ubuntu était passé par la et Mandriva était depuis passé aux oubliettes. Disons le clairement, ça n’a pas fonctionné. Comme quoi il ne suffit pas de surfer sur un nom qui a une certaine résonance pour lancer un nouveau projet, s’il n’y a rien de solide derrière l’illusion ne dure pas.

  3. J’ai découvert Linux avec la Mandrake et je me souviens du bazar que c’était pour configurer le modem.
    Que de souvenirs pour cette découverte, je crois bien avoir encore la version powerpack dans un coin.
    A pluche.

  4. Salut!
    Merci pour cette vidéo.
    Mandrake ma première distribution linux début 2000, puis Mandriva, OpenMandriva que de souvenirs !
    Prenez soin de vous.

  5. Bonjour Fred,
    Sympa cette petite vidéo .
    Moi j’ai commencé par la Redhat 5.0, j’en ai cardé pour l’installer (2 jours avec un pote). Il faut dire que l’on découvrais Linux. puis ce fut Suse 6.4, puis Mandrake et Mandriva (les modems Sagem étaient reconnu entre autre), aprés passage à Ubuntu, Mint et depuis deux ans sur Manjaro TnV (petit coucou à Babaorum).
    Pour dire finalement que pour l’époque c’était déjà pas si mal que cette distro.
    Allez à plus et bonne continuation.
    Cordialement

  6. Merci pour la vidéo. Je ne peux que regretter d’avoir découvert le monde GNU/Linux qu’en 2010. J’ai connu les derniers soubresauts de la Mandriva (j’ai même encore un cdrom de la vers « spring 2010 »). Quelle distribution quand même.
    Je me souviens du dilemme pour choisir entre Mandriva et Ubuntu 10.04… J’avais opté pour ce dernier puis quand j’ai voulu changer un ou deux ans plus tard, le train Mandriva était déjà passé…

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer