Dis tonton Fred, ça ressemblait à quoi le monde du libre, il y a un an ? Épisode 4 : juillet 2015.

Voici donc le quatrième épisode de la série, que je continue même si certaines personnes considèrent que c’est de la bouillie pour chat mal digéré. Ma réponse pour les personnes en question est simple : « La toile est assez grande pour que vous puissiez trouver quelque chose qui vous sied. Le masochisme, il y a des clubs pour adultes pour l’exprimer. »

Mais revenons-en au logiciel libre, et voyons ce qu’il se passait il y a un an, mois pour mois. Prenez un bon verre de thé glacé ou un diabolo menthe, on est parti 🙂

Je commençais le mois avec un top 5 et flop 5 des distributions GNU/Linux que j’avais pu croiser.

Ensuite, je m’attaquais à la Linux Mint 17.2 en saveur Cinnamon, à la Point Linux 3.0 saveur Mate Desktop, et la Tanglu 3.0rc2. Je parlais de la difficile succession de la minimaliste Crunchbang Linux (qui n’est pas vraiment plus avancée un an plus tard), de l’austère mais agréable Semplice 7, de la Viperr 7 (qui est une de mes chouchoutes), pour finir avec un sujet qui fâche, à savoir les distributions GNU/linux 100% libre selon les canons de la FSF, via un article en deux parties.

Un mois quand même assez chargé ! 🙂

Pour terminer, un petit rappel des principaux logiciels libres au début de juillet 2015, en me basant sur le tutoriel d’installation d’Archlinux du même mois.

  1. Le noyau Linux 4.0.7.
  2. Gnome 3.16.2
  3. KDE SC 4.14.9 et Plasma 5.3.2
  4. Xfce 4.12.0
  5. Mate Desktop 1.10.0
  6. LibreOffice 4.4.3

Allez, rendez-vous début août prochain pour le cinquième épisode de cette série de voyage dans le passé récent.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer