Le « marché » des distributions GNU/Linux à la recherche d’une maturation perdue ?

Depuis des années sur ce blog, je chronique des distributions GNU/Linux, aussi bien des très bonnes distributions (comme les Debian GNU/Linux, Slackware, ArchLinux, Fedora Linux, Ubuntu et ses dérivées principales), comme les pires pollutions de trottoirs (comme les feues Micro-R OS, Pear OS, ColorwheelOS ou encore Update Ubuntu Mate OS).

Dans les deux catégories, j’ai été tout sauf exhaustif. Je constate un très léger ralentissement – en trompe l’oeil ? – des ajouts dans la file d’attente d’indexation de distrowatch, qui est ma bible pour présenter les distributions parmi les plus improbables.

Si on prend la liste d’attente sur les 3 derniers mois (donc entre le 25 avril et le 25 juillet 2015), on a :

  1. PrimTux (submitted on 2015-04-27)
  2. EBOS SE (submitted on 2015-05-07)
  3. Lakka (submitted on 2015-05-13)
  4. K-Mint Ultimate (submitted on 2015-05-21)
  5. Universal OS Speed Edition (submitted on 2015-05-22)
  6. Beastix (submitted on 2015-05-29)
  7. Chili-OS (submitted on 2015-06-01)
  8. CrunchBang Plus Plus (submitted on 2015-06-03)
  9. SmallWall (submitted on 2015-06-13)
  10. GNUrama Linux (submitted on 2015-06-13)
  11. Pragmatic Linux (submitted on 2015-06-15)
  12. Lightning Linux (submitted on 2015-06-19)
  13. HashTag OS (submitted on 2015-06-21)
  14. Clear Linux (submitted on 2015-06-26)
  15. CrunchBang-Monara (submitted on 2015-06-30)
  16. Boreas GNU/Linux (submitted on 2015-07-06)
  17. RaspEX (submitted on 2015-07-08)
  18. GoBang Linux (submitted on 2015-07-13)
  19. ClefAgreg (submitted on 2015-07-16)

19 distributions, soit en gros 6 par mois. Ce qui est quand même peu. Pour mémoire, la liste d’attente pour être indexée contient 273 entrées, dixit la gazette du 20 juillet 2015.

La plus vieille attend depuis octobre 2007, soit depuis près de 8 ans au moment où je rédige cet article. Voici le « top 10 » :

  1. Arktur (submitted on 2007-10-30)
  2. CacheGuard (submitted on 2008-12-19)
  3. VoIP on CD (submitted on 2009-03-02)
  4. Jarro Negro Linux (submitted on 2009-03-12)
  5. FAN: Fully Automated Nagios (submitted on 2009-03-18)
  6. Lihuen (submitted on 2009-04-19)
  7. OWASP Live CD (submitted on 2009-05-13)
  8. Dyson (submitted on 2009-06-05)
  9. LinuxAdvanced (submitted on 2009-06-12)
  10. openArtist (submitted on 2009-06-23)

Il faudrait faire un peu de nettoyage et je pense qu’une bonne douzaine d’entrées de la liste pourrait être rayées. 8 ans et 273 entrées, cela fait une moyenne de 34 entrées par an.

Si on fait des statistiques par années depuis l’arrivée sur la liste d’attente ?

2007 : 1
2008 : 1
2009 : 17
2010 : 19
2011 : 26
2012 : 42
2013 : 53
2014 : 73
2015 : 43 (pour le moment)

Donc, à ce rythme, on pourrait penser qu’il y aura environ 80 entrées pour l’année 2015 dans la liste d’attente de distrowatch. Ce qui est énorme, et ce qui montre ce qui fait à la fois la force et la faiblesse du monde des distributions GNU/Linux : un foisonnement monstrueux qui entraine automatiquement un éparpillement des ressources.

Je suis d’accord qu’il existe des distributions spécialisées (serveur, pare-feu, sécurité, etc..), mais il y a un trop plein pour le domaine bureautique.

Une correction sera nécessaire, et cela pourrait être sous la forme de la disparition d’un acteur plus ou moins important. Évidemment, cela serait une sacrée claque pour le monde des distributions GNU/Linux, mais cela permettrait de recentrer les énergies au lieu de les voir s’éparpiller dans des projets dont la durée de vie pourrait faire de la concurrence aux gouvernements de la IVème république française, pour mémoire – et pour les personnes ne s’intéressant pas à l’histoire contemporaine – 24 gouvernements en l’espace de 12 ans (1946-1958), soit 6 mois en moyenne…

D’ici là, on pourra toujours se plaindre que les distributions GNU/Linux n’arrive pas à mieux se faire connaître et qu’elles restent marginales en terme de part de marché sur le bureau…

11 réflexions sur « Le « marché » des distributions GNU/Linux à la recherche d’une maturation perdue ? »

  1. J’avoue n’avoir pas compris pourquoi ClefAgreg figure sur la liste d’attente de Distrowatch; de l’intérêt d’une distro pour prof de maths francais pour le Linuxien moyen anglophone…..

  2. Bonjour Fred,

    A une époque j’avais osé dire, « trop de distributions Linux tue Linux » et je me suis fait presque lyncher !

    Pour moi les distributions qui ont de l’intérêt sont :
    Debian, Ubuntu, (les bases de beaucoup de distributions).
    Linux Mint, une Ubuntu mais avec un super environnement de bureau Cinnamon, et prêt à l’emploi pour le novice !
    Mageia, une bonne distribution stable et sympa pour les amoureux des paquets RPM.
    Manjaro Linux, une distribution simple, rapide, et user friendly, pour ceux qui veulent aller un peu plus loin, et qu’Arch Linux rebute !
    et pour finir, Handy Linux (pour un usage simple avec Debian) et Emabuntus qui à un réel intérêt pour les veilles machines 🙂

    Voila moi perso, j’adore Manjaro Linux, mais en version Cinnamon, donc via le réseau communautaire 🙂

  3. de toute façon, les distributions sans intérêt ne tiennent jamais bien longtemps.
    c’est seulement regrettable que certains se lancent directement dans un fork d’une disto au lieu de proposer leur aide pour soutenir de développement d’une distro existante et ce d’autant plus que généralement ces forks n’apportent pas grand chose et n’arrivent pas à proposer un suivi correct.

  4. Bonjour Frédéric,

    C’est peut-être un peu hors-sujet, mais ça fait un petit moment que je te vois tester diverses distributions ayant plus ou moins d’intérêt. Comme certain, je pense qu’il y a beaucoup de distribs peu utiles, et surtout, tellement similaires aux autres, que j’ai du mal à voir l’intérêt même de les tester (sans remettre aucunement en cause le boulot que je lis ici avec plaisir).
    Par contre je ne vois pas de tests des distributions 100% libres (genre gNewSense). Voir comment évolue (ou pas) le support matériel, et l’accessibilité dans le monde des libristes extrémistes pourrait pourtant être très intéressant. Et puis ça risque de rappeler à certains le « bon vieux temps » de la galère pour arriver à faire marcher le hard avec Linux. Bref, je lance ça en l’air comme ça…

    1. C’est à dire que dans le minuscule monde des distributions 100% libre (ou qui se veulent comme telle), il n’y a rien en ce moment. La gNewSense est en version 4.0 alpha, la Trisquel toujours en version 7, et la Parabola GNU/Linux est une archlinux un peu moins utilisable.

      Autant dire qu’il n’y a pas grand chose à rajouter pour le moment. Il faudra que je fasse un billet bilan, mais ce ne sera pas la joie à rédiger.

  5. peut être quand même gentoo red hat fedora suse ( je connais beaucoup de linuxien actif ayant débuter avec si si 🙂 ) et un poil arch sans qui manjaro n’existerais pas trop , manque un poil a ta liste et on ou continue de contribuer activement au petit monde de gnu linux non ? très orienté .deb 😀 même si je suis un grand fan de manjaro 😛 qui pour moi apporte simplisité stabilité et grande facilité d’utilisation sur une base saine 😀

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer