Ah, le panurgisme graphique des distributions GNU/Linux.

Dans un article récent, je me suis pris une volée de bois vert dans les commentaires, car j’ai osé dire qu’un des points noirs de la distribution, c’était son thème d’icones.

J’ai donc décidé d’expliquer le pourquoi du comment du désamour – pour rester gentil – que je ressens envers le thème d’icones Numix qui se répand depuis plusieurs mois dans les distributions GNU/Linux. Il y a des modes dans le domaine des thèmes d’icones, et Numix est le dernier en date. Il y a deux ou trois ans, tout le monde ne jurait que par le thème d’icones Faenza.

Depuis environ 6 à 7 mois (donc en gros depuis la mi-2014), Numix est venu prendre sa place. Voir un nouveau thème d’icones était au début rafraîchissant, même si je l’ai toujours trouvé inesthétique, pour reprendre le contenu d’un commentaire que j’ai posté sur l’article concernant la BodhiLinux 3.0 :

[…]Contrairement au thème numix, les icones faenza sont recherchées, et même si l’icone de la corbeille fait penser à une cuvette de toilette, c’est plus supportable que des icones qu’on croirait dessiné sur un Amstrad CPC.

Et encore, j’insulte cette machine sur laquelle j’ai fait mes premières armes.[…]

Le pire que j’ai pu voir, c’est le mélange des icones numix avec un fond d’écran assez chaud, et avec la Korora 21. Je me demande si les créateurs de la dite distribution travaillent avec des lunettes de soleil, mais une couleur chaude sur un fond d’écran, comment l’exprimer sans haine ?

Prenez un fond d’écran orange pastel, et fixez-le durant 5 minutes. Je pense que vous aurez les yeux injectés de sang et vous changerez le fond d’écran dans les 30 secondes qui suivront.

Une remarque m’est revenue souvent sur la critique des goûts des utilisateurs. Les goûts ne se discutent pas, c’est certain. Mais, un peu de variété, ça ferait mal ? Ne pas voir reproduit jusqu’à l’indigestion visuelle le même thème d’icone, c’est trop demander ?

On parle de distributions GNU/Linux ou des boys band comme à la fin des années 1990 ? Il y a la loi de Laffer qui dit que « Trop d’impôts tuent l’impôt », et que trop de pubs tuent la pub.

C’est la même chose dans le domaine des distributions GNU/Linux. Voir le même thème d’icones tout le temps, ça finit par lasser.

La recette actuelle est donc : base ubuntu avec environnement graphique (Gnome, KDE, Cinnamon), une trousse bureautique et le jeu d’icone numix. Les développeurs prévoyants proposent un autre thème pour varier les plaisirs.

Je pensais, bêtement, que le monde du logiciel libre était celui de la diversité et du choix. On est, au moins sur le plan esthétique, dans le panurgisme le plus basique.

Pour mémoire, le panurgisme se définit ainsi, dixit le Larousse en ligne :

Comportement passif et grégaire ; conformisme

Je tombe tellement sur ce thème dans mes derniers articles de présentation de distributions GNU/Linux qu’il finit par me sortir par les yeux, d’une part par lassitude et d’autre part pour son côté inesthétique.

Je finis donc ce court article avec une simple question « double » : c’est trop dur de penser différemment et de proposer de la différence ?

36 réflexions sur « Ah, le panurgisme graphique des distributions GNU/Linux. »

  1. Dans un pays où tous doit-être normaliser cela ne va pas être facile, il suffit de regarder les étals des grandes surfaces où tous les fruits sont calibrés, pour chercher la diversité il faut aller faire ses courses sur le marché.
    Faut quand même pouvoir garder le droit de dire, quand c’est moche, quand c’est beau et reconnaître que tous les goûts sont dans la nature et que chacun reste libre de « SA » pensée.
    A pluche.

  2. Petite coquille dans le deuxième paragraphe, non ? Expliquer au lieu de « explique » ?
    Sinon pour les icônes, je ne l’aime pas non plus. Et je respecte ton choix d’exprimer ton dégoût sur _ton_ blog.
    Si pas content ils n’ont qu’à aller lire les revues de distribution sur femmeactuelle.fr ou beaufdefrance.eu

    (C’est pas sexiste j’espère sinon je corrige)

  3. Salut

    L’esthétique de certaines distros ne me plaît pas, because la couleur, le thème d’icône, etc.
    Sans déconner, est-ce vraiment important ?

    Quelques secondes et hop un nouveau thème d’icônes est installé, l’apparence générale est modifiée.

      1. Je plussoie.
        Bien compressé c’est pas ce qui prend le plus de place.
        Surtout que maintenant les ISOs font facilement plus d’1 Go…
        Pour ça Linux Mint est pas mal, de nombreux thèmes, des wallpapers à foison… (Non je fais pas de pub, mais quand j’ai installé la version 17.1 sur mon portable – contrairement à arch et consort comme je le disais ailleurs- et bien j’ai pu facilement modifié l’apparence et sans avoir à traîner sur le net pour trouver un obscure thème)

    1. De nombreuses personnes subissent le thème de Windows (toutes versions) depuis des années sans penser une seule seconde qu’il est possible de le changer. Et pourtant j’ai passé un an avec un Windows XP qui avait le thème des Mac de l’époque (avec même le dock ajouté pour faire hype), comme quoi c’est possible.

      C’est pareil sous Linux : beaucoup d’utilisateurs n’iront pas plus loin que le thème de base installé en même temps que le reste. Et si c’est moche, ça les aidera pas à se mettre dans le bain.

      T’as aussi la catégorie des personnes qui savent le faire, changer tout ça, mais qui ont d’autres choses à faire (s’occuper de la logithèque parfois, c’est déjà lourd), s’occuper du thème passe vraiment en dernier (ça fait bientôt un an que je traine sous Manjaro KDE, je teste seulement breeze dark après tout ce temps passé sur Oxygen).

      Quelque soit le niveau, la personnalisation est aussi très, très lourde : thème du « bureau », décoration des fenêtres, style des widgets (différents du thème du bureau parfois), couleurs, icônes… C’est à l’image du reste de Linux cependant : on a l’impression d’un lego géant, ça me rappelle mon premier gros camion fait maison, le patchwork parfait dans la couleur des briques.

  4. Un bel écran noir mate (sans afire de jeu de mots !) openbox avec tint2 et conky en tâche de fond. Un « beau » bureau minimaliste sans icônes d’aucune sorte comme je les aime quand je suis vraiment lassé des environnements de bureau « clef en main » (et lourds).
    Frédéric, je t’avais pourtant bien conseillé d’installer un tel bureau sur ton netbook Asus eeePC 1005. Tu sais, il n’est pas trop tard ! 🙂

    Question : Au fait, parviens-tu à travailler sur un netbook ?

    Tiens je vais aller m’installer un NetBSD avec GNOME 2 sur un ordinosaure. C’était quoi déjà le thème d’icônes de GNOME 2 ?

    Allez @+

      1. L’essentiel est de pouvoir travailler efficacement (et avoir l’inspiration !) sur un système que tu apprécies avec le thème d’icônes que tu aimes (ou que tu peux librement modifier). Si cela avait vraiment de l’importance de faire comme les autres, tes (nos) machines seraient encore exploitées par une version de Microsoft Windows… comme la majorité ! Personnellement, depuis que je connais ton blog, je trouve tes propos cohérents. (Même si parfois, je ne suis pas d’accord !)
        Ah oui, mon commentaire sur openbox et NetBSD, c’était juste pour dire que la conformité et moi, cela n’a jamais été trop mon fort. Dans le domaine informatique, il faut toujours que j’aille voir ailleurs. 🙂

  5. Le design à toujours et sera toujours le gros point noir dans linux.

    Le plus belle exemple, kde4 avec du gris partout sans contraste.

    Du gris et du bleu. Pourquoi pas du sépia comme dans le temps les écrans mono chrome ?

    Pour le moment seul ubuntu me plaît car on a du contraste dans le gui et les icônes c’est pas du bleu et vert qu’on vous partout tout le temps.

  6. Il y a quand-même un truc que je ne parviens pas à comprendre.

    Un thème est un ensemble d’éléments se disant « esthétisant » le graphisme du bureau.

    Les créateurs mettent donc leur idée de l’esthétisme à la libre appréciation du publique. Libre au publique d’en juger le niveau de rafinement et corrélation avec ses attentes personnelles.
    Il est donc, à mon sens, libre à être apprécié ou par quiconque et tout un chacun a le droit ou non de dire ce qu’il en pense.

    Je trouve fou la passion que génère le simple fait de donner son avis. Comme si un interdit planait au dessus des critique qui peuvent être portées sur un simple thème d’icônes.

    Je déplore le fait, que dans le monde du libre informatique que nous, petit groupe d’irréductible, nous n’ayons pas la liberté de dire ce que nous pensons sans se prendre « une volée de ois verts ».

    Et c’est vrai, personnellement, je n’aime pas Numix non plus. Il rend les chose lisse et « àa la mode. Comme les moutons qui suivent le troupeau. Un mouton que je ne suis pas puisque j’ai choisi, de suivre ma propre voie en utilisant Linux. Ou alors, je suis un mouton noir.

  7. Quand tu dis « Je me demande si les créateurs de la dite distribution travaillent avec des lunettes de soleil, mais une couleur chaude sur un fond d’écran, comment l’exprimer sans haine ? »

    Voila c’est ça, tu as mis le doigt dessus. Comment l’exprimer sans haine ? Car c’est justement cette haine que tu exprimes que je trouve dommageable à la qualité de tes articles, et que c’est même hors sujet. Tu es à ce moment là plus dans le test de distribution mais dans l’insulte de ceux qui n’ont pas les mêmes goûts que toi. Puisque tu as décrété que ce thème d’icônes était si moche que tous ceux qui l’utilisent sont des moutons bouffeurs de merde.

    Si tu penses que c’est la bonne façon de nous présenter tes tests alors ne change rien, continue, la haine, les insultes et avec en prime ta scatologie foisonnante.
    Je ne te reproche pas de ne pas aimer les Numix ou autres, je t’invite à respecter un peu ceux qui les apprécient, sans tomber dans l’insulte facile. Cela est autant lassant qu’une répétition de thèmes je t’assure.

    Car je suis tout à fait d’accord avec quand tu dis qu’un peu de variété ne ferais pas de mal mais ce n’est pas du tout mon sujet.

    Pour résumer c’est juste une aide pour te faire prendre conscience de ce que tu partages avec nous et une invitation à élever un peu le débat, si ça te dit bien sûr.

    Alors comme tu as l’air comme moi bien attaché à l’apparence d’une distrib et comme tu disais il y a peu « Pour les fans de distributions où l’apparence est reine, je vous rappelle que la elementaryOS 0.3 beta 2 est disponible. » Et même si tu disais que cette beta 2 n’est que ce qu’aurait du être la beta 1, à quand le test de cette beta 2 de la très attendue Freya ?

    Manjaro Gnome Edition, Shell : par défaut (avec tout de même la très esthétique extension « Gradient top bar », Fenêtre & GTK+ : Elementary, icônes : Faience-Azur et le tout bien sûr change au gré des envies, je suis même passé par les Numix Circles un temps, et oui moi aussi… 😉

    1. Voila c’est ça, tu as mis le doigt dessus. Comment l’exprimer sans haine ? Car c’est justement cette haine que tu exprimes que je trouve dommageable à la qualité de tes articles, et que c’est même hors sujet. Tu es à ce moment là plus dans le test de distribution mais dans l’insulte de ceux qui n’ont pas les mêmes goûts que toi. Puisque tu as décrété que ce thème d’icônes était si moche que tous ceux qui l’utilisent sont des moutons bouffeurs de merde.

      Il faudra me dire où j’ai écrit textuellement la dernière phrase dans mes articles, et que j’ai mise en gras.

      Quant à la haine, c’est un terme excessif. Oser exprimer de manière claire un point de vue, c’est de la haine ? Alors que dire des lynchages qui ont été le quotidien de la population afro-américaine durant des décennies dans les états du sud des Etats-unis ?

      Si tu penses que c’est la bonne façon de nous présenter tes tests alors ne change rien, continue, la haine, les insultes et avec en prime ta scatologie foisonnante.

      Et tu parles d’insultes… La scatologie, il faudra déjà que tu me montres des passages où j’emploie des termes scatologiques, n’ayant pas le talent du Divin Marquis pour les exprimer.

      Je ne te reproche pas de ne pas aimer les Numix ou autres, je t’invite à respecter un peu ceux qui les apprécient, sans tomber dans l’insulte facile. Cela est autant lassant qu’une répétition de thèmes je t’assure.

      La balle est aussi dans le cas des développeurs de distributions. Car sauf erreur de ma part, le thème n’est pas employé par les grosses distributions, du moins, celle du top 10 de Distrowatch, que ce soit Ubuntu, LinuxMint, Fedora, Archlinux, Mageia ou OpenSuSE.

      Pour résumer c’est juste une aide pour te faire prendre conscience de ce que tu partages avec nous et une invitation à élever un peu le débat, si ça te dit bien sûr.

      Avec ou sans verre pilé, l’invitation ? Ca doit dépendre du nouveau de gourmandise, sûrement 🙂

      Alors comme tu as l’air comme moi bien attaché à l’apparence d’une distrib et comme tu disais il y a peu « Pour les fans de distributions où l’apparence est reine, je vous rappelle que la elementaryOS 0.3 beta 2 est disponible. » Et même si tu disais que cette beta 2 n’est que ce qu’aurait du être la beta 1, à quand le test de cette beta 2 de la très attendue Freya ?

      Le problème est que la elementaryOS n’a d’autre intérêt dans l’absolu que son thème d’icone qui est agréable, et peut-être pantheon. Le reste ? Trop en retard pour être utilisable au quotidien.

      Pour finir, il ne faut pas nier le problème du « panurgisme » qui fait que les créateurs de distribution par peur de la différence ne chercheront pas à proposer quelque chose de différents. Au risque d’arriver à provoquer un écoeurement des utilisateurs.

  8. Arrêtons de se prendre la tête pour si peu et agissons! Nous détestons pour beaucoup Numix, qu’à cela ne tienne créons un thème qui « poutrera » cette peste galopante ou, au moins donnons-nous les moyens de le créer. C’est tout de même vachement plus constructif que de se « friter » dans des commentaires.

    Allez, la bise.

  9. ‘LLo,

    Yep, mais c’est un boulôt « monumentesque », un bête thème d’icône « pas flat » qui soit complet mais surtout neutre au premier regard pour les distribs un peu alternatives (comme Bodhi).
    En +, comme dit + haut, ça existe déjà -> nouvegnomegray ou nouveKDEgray.
    Enfin, j’écris ça, j’écris rien…

  10. Au delà de tout cela le problème des thèmes d’icônes est souvent d’avoir un thème d’icônes complet si l’on sort du thème par défaut de la distribution. J’ai arrêté d’utiliser Any Coulour You Like, parce que certaines applications n’affichent pas l’icône ACYL (nicotine par exemple) , sans doute parce qu’il n’y en pas pas, je sais que je pourrais le changer à la main et/ou « fabriquer » les icônes manquantes. Mais bon je n’en ai sans doute pas les compétences et le temps que j’apprenne à le faire ne serait pas passer à utiliser mon ordinateur.
    C’est peut être un peu extrême mais je suis persuadé que sur le principe wmii, ion3, etc… sont dans le vrai : un ordinateur est fait pour être utilisé efficacement, un thème c’est juste une couche de peinture. Et ce n’est pas la peinture de la salle de bain aussi réussie soit elle qui fait fonctionner la douche.
    Attention hein j’ai dit sur le principe, je ne suis pas capable de me passer d’un environnement graphique en permanence.

    1. La couche de peinture est souvent nécessaire pour rendre l’ensemble plus agréable à utiliser. Les environnements minimalistes sont dans le vrai, et même si Gnome est lourd, il reprend certains principes des wmii, ion3 ou autre openbox : un minimum d’élément affiché à l’écran pour laisser le maximum de place utilisable.

  11. Ce serait cool un article expliquant le principe de « tilling », parlant des différents gestionnaires de fenêtres qui sont spécialisés là-dedans, parlant des distro orientées vers ce principe (s’il y en à), je pense que ça peut intéresser du monde, moi entre-autre parce que c’est vrai que ça m’intéresserai d’en savoir +.
    Sinon pololasi, tu nous ferais un article complet sur le sujet (stp) ? 😉

  12. Etant le premier à avoir ouvert la discussion sur ce sujet dans le précédent article, j’étais loin d’imaginer que ça irait aussi « loin » !

    D’ailleurs je te trouve excessif quand tu parles de volée de bois vert, je n’ai fait qu’exprimer un sentiment que j’avais en lisant tes derniers articles. A aucun moment je n’ai voulu être agressif ou autre. Et contrairement à Frédéric un peu plus haut, je ne mes sens pas insulté quand tu donnes ton avis sur tel ou tel thème graphique, c’est juste que de mon point de vue c’est un aspect tellement insignifiant par rapport au reste de l’article (traduction en fr, version des logiciels, etc), et pourtant tu le même niveau que les autres arguments.

    Maintenant quand tu expliques que c’est le même thème qui est repris partout je comprends mieux pourquoi ça te tient à cœur, je n’avais pas réalisé que ce thème était si récurrent. Surtout si aucun thème alternatif n’est disponible en natif. Que le thème soit bon ou pas n’a aucune importance dans ces circonstances. En fait ce qui aurait été intéressant c’est d’expliquer en deux mots pourquoi tu ne supportes plus ce thème, au lieu de juste conclure par « Le gros point noir de cette version de la Bodhi sont les icones mochissimes. »

    Cordialement 🙂

  13. C’est le soucis quand quelque chose est à la mode, tout le monde veut faire pareil. C’est un peu comme toutes ces distributions qui modifient les thèmes de base des environnements pour en faire du Windows-like ou du MacOS-like (j’ai lu un de tes articles qui en montrait des exemples avec Xfce d’ailleurs), au final tout se ressemble. Faut bien attirer le client avec quelque chose qui lui parle…

    Pour ma part, j’aime bien Moka que je trouve simple et assez complet, on peut même faire des demandes pour les applications manquantes. Après chacun ses goûts.

    Pour l’instant, la mode est au thème Numix, ça passera à autre chose par la suite. Mais bon, tant qu’on n’a pas droit à des tuiles à la Windows 8 partout, ça reste supportable ^^.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer