En vrac’ rapide et culturel.

Pour animer un peu ce mois d’août décidément léthargique, un petit en vrac’ rapide et culturel.

Voila, c’est tout pour aujourd’hui !

Le retour en force du vintage : le vinyle CD.

Derrière ce titre un peu énigmatique, je ne parle pas d’une galette hybride de la taille d’un vynile qui serait aussi lisible sur un lecteur CD. Non, juste d’une tendance croissante sur le plan de l’apparence des galettes plastifiées qui fête cette année leur 31e anniversaire. Il faut dire que le premier CD jadis produit au Japon était une réédition d’un album de… Billy Joel !

Cette apparence est celle de la face d’un vinyle avec ses microsillons. Pour les personnes n’ayant pas connu l’époque glorieuse des 33 et 45 tours, mais uniquement le CD, imaginer que l’on devait acheter des bouts de plastique de 30 cm de diamètre contenant 25 à 30 minutes par face, c’est comme revenir au temps des cavernes 🙂

Bref, pour une raison qui sera dévoilée dans un prochain article à venir, j’ai remarqué que les CD imitation vinyle était une tendance qui commençait à apparaître. Dans la photo ci-dessous, les 4 CDs imitations vinyle de ma collection qui contient environ… 550 références 🙂 Oui, je sais, moins d’un petit pourcent ce n’est rien, et pourtant… Pour prendre un parallèle douteux, les utilisateurs de GNU/Linux pour les ordinateurs domestiques ne représentent aussi qu’un petit pourcent 🙂

CDs imitation vynile

De gauche à droite et de haut en bas : Epilogues avec leur premier EP éponyme, « When Stars Fall E​.​P » des The Dark Flowers, « D.I.Y #1 » de Big Bang Factory et l’album « Denmaaahhrk » du supergroupe Aaahhhrchestra.

J’avoue que le côté vintage de la présentation des galettes plastifiées est sympathique et permet un délire nostalgique. En tout cas, ça change du CD fourni avec sa notice torchée sur ce qui ressemble à du papier hygiénique recyclé.

These Animals : un quatuor de pop-rock new-yorkais qui veut concrétiser son rêve, leur premier LP.

These Animals, c’est un groupe que j’ai connu via le netlabel Aaahh Records qui à faire connaitre aussi des artistes comme Julia Kotowski alias Entertainment For The Braindead, Bryyn ou encore Uniform Motion.

These Animals est un groupe de New York, constitué de Greg Baldwin, Brian Crimmins, Jon Rick et Will Whatley. Ils se sont connus alors qu’ils étudiaient dans la même école des arts.

Leur premier EP, intitulé « These Animals » est sorti en 2011 sur Aaahh Records. On peut le télécharger gratuitement ou contre un don en mp3 320, ogg 320 et Flac.

Leur premier EP a permis de définir un univers musical qui fait penser à celui de la pop de la fin des années 1960, début des années 1970. Mais c’est plus compliqué car leur musique a d’autres influences, comme des morceaux comme « Side By Side » le prouve.

On a des mélodies plus orientées « balades », comme avec « Miles », voire vraiment orientée rock comme l’introduction de « Pocket ».

Des mélodies qu’on aurait pu entendre dans les années 1970, mais avec un son plus récent, plus net et plus travaillé.

J’avoue que j’aime bien les groupes des années 1970, donc pour moi, ça a été un coup de coeur. Et récemment, Aaah Records via leur fil twitter a passé l’information comme quoi le groupe voulait financer via kickstarter leur premier album. Album du nom de « Pages ».

J’ai fait un don car ayant aimé le premier EP du groupe, j’ai voulu aidé pour que l’album soit concrétisé. Au moment où je rédige cet article, il reste 27 jours, et 819$ ont été récoltés sur les 6500$ demandés. Autant dire que c’est largement faisable. Si le financement est couronné de succès, l’album sera disponible courant juillet 2013.

Je fais donc passer le message par mon blog, car ce serait bien d’aider ce groupe a concretisé leur premier album.

Maintenant, à vous de voir 😉

Mardi musical, partie 2 : « Braaahhhlitz » d’Aaahhh Records

Aaahhh Records est un netlabel indépendant spécialisé dans la musique libre. C’est via ce netlabel que j’ai découvert Bryyn ou encore Julia Kotowski alias entertainment for the braindead .

L’année dernière, le netlabel avait sortie une première compilation, Denmaaahhhrk. Le supergroupe aaahhchestra s’est reformé de nouveau.

Cette année le netlabel récidive avec braaahhlitz. C’est un album de 8 titres qui mélangent toutes les influences, allant de morceaux inspirés folk à des morceaux plus pop-rock, voire hip-hop comme sur le dernier titre. Il dure moins d’une demi-heure.

L’ensemble est téléchargeable gratuitement, mais l’on peut faire un don. J’ai aimé le côté improvisé de l’ensemble, qui ne se prend pas la tête, et qui veut juste faire passer un bon moment à l’auditeur.

L’album est disponible sous licence CC-BY-NC. Laissez vous tenter, c’est un album qui ne cherche pas à révolutionner le monde, mais juste à vous faire passer du bon temps !

Bryyn : In Shapes, le livret en attendant le CD.

Bryyn est un artiste suisse d’origine américaine. Il a fait ses premières entre autre sur le netlabel Aaahh Records sous le pseudonyme de Pinkle.

En mai dernier, via la plateforme de financement collectif Pledge Music, il a pu lancer le financement de son premier album officiel, In Shapes. A l’époque, j’ai fait un don pour avoir le livret d’une trentaine de pages environ avec des photos et les paroles de l’album.

Après la publication de l’album en août dernier, j’ai attendu avec impatience la livraison du livret photo, que j’ai eu ce matin.

Livret Bryyn de face

Livret Bryyn de dos

D’ailleurs, depuis le 16 octobre, la version physique de l’album est disponible. J’ai commandé un exemplaire que j’espère avoir d’ici la fin de la semaine prochaine.

C’est un artiste qui mélange la pop, la folk, avec un peu de mélodies électroniques. Difficile à décrire, le plus simple, c’est de l’écouter pour se faire une idée plus précise 🙂

Bonne écoute. En tout cas, je vais me le remettre, tiens 🙂

Merci Aaahh Records pour la compilation « Denmaaahhrk » :)

Aaahh Records, c’est un netlabel allemand. L’année dernière, ils ont invités leurs principaux artistes durant une semaine au Danemark pour une semaine d’improvisation. En est sorti un album de 15 titres, tirés à 100 exemplaires en CD.

Pour la description des pistes, je vous renvoie à l’excellent article du site @diffuser.net ; je dois rajouter à ses choix l’excellent : « Chase Ballad » ou encore « Zombie Dreams », sans oublier « Too Cynical ». Et j’ai eu la chance de recevoir un coffret, le 56/100.

Parmi les artistes, je ne saurais trop vous conseiller Entertainment For The Braindead et son projet uniquement instrumental, « The Smallest Bones« , ou encore les « The Wind Whistles » dont j’avais déjà parlé dans un article en décembre 2010.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer