Les jeux rétro-ludique, supérieurs sur bien des points aux jeux vidéo modernes ?

Je sais ici que certaines personnes vont froncer les sourcils en se demandant si je n’ai pas abusé de substances plus ou moins illicites. En quoi des jeux sortis dans les années 1980-1990 ou beaucoup plus récemment comme le port de « Sonic the Hedgehog » – version Sega Master System – sur Commodore 64 avec une extension mémoire de 256 Ko, ou encore l’excellent clone de Zelda (avec des combats à la Final Fantasy), j’ai nommé « Briley Witch Chronicles » (transférable sur le format Easy Flash 3) sont supérieurs à un jeu sorti sur les dernières consoles à la mode ou le dernier PC de la mort qui tue ?

Je pourrais aussi citer les scènes Atari 8 bits avec le port de « Prince Of Persia », Amstrad CPC avec un port réussi de Puzzle Bobble.

Il est vrai que je cite le haut du panier et que toutes les productions ne sont pas aussi avancées. Ce genre de jeux ont un avantage : fonctionner soit sur un émulateur, soit sur le vrai matériel modulo quelques extensions par moment. Pour les jeux tournant sous MS-DOS, rien ne vaut – si on a pas un vieux PC sous la main – l’excellent Dosbox-X dont la version 0.83.22 qui sera – ou aura été – celle de février 2022 apporte le support du Pentium 3 !

La preuve en image.

Même si le temps de chargement est parfois long, on a directement le jeu complet. Car comparé aux jeux modernes aux graphismes photoréalistes qui demandent parfois des cartes graphiques dernier cri, et qui sont sans aucun doute plus avancé sur le plan technique, on évite pas mal d’écueils. Principalement :

  1. Des jeux complets dès le départ, pas en kit style Ikea avec des DLCs qui s’accumulent.
  2. Pas de menottes numériques alias DRMs.
  3. Pas besoin d’avoir un serveur actif en face, surtout si le jeu se déroule en mode solo uniquement. Cf les mésaventures de l’ultime Sim City injouable à cause de serveurs pris d’assaut. Cf cet article de 2013 de Nextinpact.
  4. Pas besoin d’utiliser des anti-triches quand on joue en réseau, spécialement quand on est les uns à côté des autres, tout en respectant les règles sanitaires bien entendu !

En ce qui concerne les menottes numériques, il est vrai que GOG n’a pas fait de leur absence sa principale force. Je cite un extrait de leur page « FAQ » :

Possédez vraiment ce que vous achetez

Nous ne souhaitons pas contrôler vos jeux ni vous-même. Ici, nous ne bloquerons pas vos jeux ni ne vous demanderons sans cesse de prouver que vous le possédez vraiment – c’est la liberté de jouer sans DRM.

Pour autant, la situation à l’époque n’était pas idéale non plus. Entre les protections qui finissaient par sauter – et qui ont permis de conserver le patrimoine vidéoludique accessible – ou encore celles basées sur la documentation voire des roues en papier qu’il fallait triturer – je vous renvoie à cette vidéo de LGR publiée en 2012 ou 2013 – on avait des emmerdes.

Des emmerdes, oui. Mais largement moindre à celle qui font que le jeu vidéo moderne ne trouve pas grâce à mes yeux.

Je sens que cette remarque vous brûle les remarques : « sale vieux con, va ! ». Dans ce cas, j’aime être un vieux con. Au moins, je ne dépense pas 60€ pour un jeu fini à l’urine frelatée comme pour le cas d’école Cyberpunk 2077.

Après, chaque personne voit midi à sa porte. Mais des deux maux, je choisirai le moindre, histoire de moins souffrir 🙂

3 réflexions sur « Les jeux rétro-ludique, supérieurs sur bien des points aux jeux vidéo modernes ? »

  1. Les jeux les plus simples* sont toujours les meilleurs.
    *au sens légers mais pas faciles.
    Tetris, PacMan, Arkanoïd, Pérestroïka, etc. des heures de jeux en mode challenge pour battre ou améliorer un score, une jouabilité infinie… Des graphismes simple et efficaces et toujours cultes 30 ans après quels jeux modernes peut se vanter de rester autant dans la mémoire collective à part peut-être Half Life ou la série Call Of Duty ?

  2. Essayes un Skyrim, un Oblivion, un mass effect, un Halo, ou encore moins récent que tout ça un bon zelda ocarina of time ou bien un goldeneyes de la N64… Je suis un grand fan d’émulation, je joue à des jeux d’atari 1200 (je crois, celle en bois), je suis fan de CPC… J’ai souvent dis que mes meilleurs moment étaient devant le CPC, l’atari ou le commodore, quoique je dois aussi dire la NES m’a aussi fait vibrer…

    Les jeux de maintenant sont d’une beauté, d’une complexité, d’un réalisme, c’est vraiment top, le soucis c’est qu’il n’y a plus d’âme. C’est ce que je pense, c’est du commerce maintenant…

    Allez bon jeux.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer