Alors Gnome 40, évolution ou révolution ?

Utilisant de nouveau Gnome depuis le mois de juin 2020 après 5 années passées sous Xfce puis Mate Desktop, je dois dire que j’ai été intrigué par l’arrivée d’une nouvelle présentation générale pour le Gnome Shell.

Au moment où je rédige cet article, le 1er février, la version 40 (ancienne 4.0) est en pleine pré-bêta. En effet, la version alpha a été officialisée le 26 janvier, dixit Phoronix.

J’ai donc pris une EndeavourOS et j’ai fait installer Gnome dessus. Autant me simplifier la tâche au maximum, après tout, c’est le but premier de l’informatique, non ? 🙂

Je vous conseille de faire les opérations de compilation et d’installation en ligne de commande, pour éviter tout désagrément.

L’installation se passe via des paquets AUR. Le premier ? gsettings-desktop-schemas-git, ensuite il faut installer meson. Pour éviter un problème au moment de l’installation de la nouvelle version de mutter, il faut entrer la commande sudo pacman -Rdd gnome-shell

Une fois mutter-40alfa installé, il faut faire compiler libgweather-git, puis enfin gnome-shell-40alfa.

Un redémarrage plus tard, la version alpha du Gnome-Shell de Gnome 40 est disponible.

Ma première impression est que c’est sympa à utiliser. Bon, cela fait penser à une utilisation pour une tablette tactile, mais cela reste supportable pour de l’utilisation à la souris. Rien que la présence du dock en bas permettra d’avoir plus d’icones dans celui-ci qu’avec une utilisation verticale. Cette version risque de signer la mise à mort d’extensions comme dash-to-dock ou dash-to-panel.

Il est fort probable que lorsque Gnome 40 sera officiellement disponible, je l’utilise sans la moindre extension, sauf la météo et le notificateur en haut à droite. Révolution ? Non. Évolution, oui.

20 réflexions sur « Alors Gnome 40, évolution ou révolution ? »

  1. Plutôt sympa mais on est pas dans la révolution non plus.. sur la forme. Plus de l’évolution et de l’amélioration. Maintenant c’est sur le fond qu’il va falloir juger aussi par rapport à ce qu’il y a autour.
    Je m’habitue finalement à gnome3 alors pourquoi pas… Et Wayland par dessus le marché aussi.

  2. Gnome 40, je ne suis ni prêt à ni près de l’inclure dans Slint.

    Par contre je souhaite que sa venue ne soit pas l’occasion de rendre une des nombreuses archive sources que je me procure dans https://ftp.acc.umu.se/pub/GNOME/sources/ dépendante de GTK4, qui d’après ce que j’en entends est encore loin du niveau d’accessibilité de GTK+3.

    Je laisse à mes amis de Fedora et Arch le soin d’essuyer les plâtres, après tout c’est leur mission 🙂

  3. En effet, GNOME 40 n’est pas la révolution que les développeurs voulaient nous faire croire (ce qui n’est pas grave en soi, hein 😉)…
    Pour avoir lu des commentaires inquiets d’habitués de GNOME sur certains sites et dans des issues de leur Gitlab, je crois que l’on peut dire que ce n’était qu’une tempête dans un verre d’eau.

    C’est, grosso modo, GNOME 3.38 tourné sur un angle de -90° (ou 270° si vous préférez):
    – comme le dit Fred dans son article, le dash passe du côté gauche (où il se trouvait depuis les débuts de GNOME 3) au bas de l’écran
    – la vue générale des bureaux virtuels (qui devait disparaître à la base, d’où les inquiétudes de nombre d’utilisateurs) passe du côté droit au haut de l’écran (sous la barre de recherche, qui elle, ne devrait pas bouger a priori).

    Quelques changements mineurs sont aussi appliqués:
    – l’écran au démarrage devrait montrer, non plus la vue de la session comme c’était le cas jusqu’ici, mais la vue globale (celle que l’on voit lorsqu’on clique sur le bouton « Activités » ou qu’on presse la touche Super du clavier)
    – dans la vue globale, les applications ouvertes dans les bureaux virtuels montrent les icônes des applications
    – le défilement dans la grille des applications est désormais horizontal et non plus vertical (idem dans les dossiers contenant les applications)
    – et d’autres subtilités qui ne sont pas encore certaines d’être ajoutées, donc on verra bien.

  4. Vu qu’Ubuntu « force » un dock à gauche, je ne suis pas sûr que ça disparaisse.
    Enfin y’a le temps, Gnome 40 dans Ubuntu, c’est pas prévu avant la 21.10 😉

  5. Salut,
    j’ai suivi tes instructions et installé cette version Alpha en dur pour voir comment elle se comportait.
    Plutôt bien en fait! Je suis assez surpris. Tout est fluide et j’ai l’impression que l’ensemble consomme moins.
    Ça marche moins bien sous Xorg curieusement!

    Pour enregistrer son écran sous Wayland, Green Recorder a été mis à jour et sous cette version alpha, ça marche sans aucun souci…du moins pour moi.
    Merci encore pour tes infos 🙂

  6. Passer directement de 3 a 40 ? Encore et toujours cette compétition dans les chiffres de version …

    C’est tout simplement ridicule. D’ici quelques temps on se retrouvera avec des versions du genre 1 millions 500 milles 357.

    Plutôt que ce marketing de bas étages, un peu de sobriété dans ces choses la ne ferait pas de mal.

    Quand a savoir si oui ou non Gnome 40 est positif, je n’en sais foutrement rien et je m’en contre fiche. Pour le dire très clairement cette histoire de numéro de version m’a simplement écœuré et je passe des aujourd’hui a KDE.

  7. En fait, Gnome 40 n’était pas censé être Gnome 4 au départ, mais Gnome 3.40 (ils se sont contentés de faire sauter le « 3. » comme Sun a fait sauter le « 2. » du numéro de version dans Solaris 7, qui aurait dû être Solaris 2.7).
    Signalons aussi que désormais, c’en est fini de l’alternance des numéros « pair = stable ; impair = bêta de la prochaine stable » : les versions stables seront des numéros entiers qui se suivront (Gnome 41 est donc prévue pour octobre, puis Gnome 42, 43…), et il y aura entre-temps des versions intermédiaires numérotées 40.1, 40.2, etc.

    Maintenant, l’interface elle-même… Lancement sur l’interface Activités par défaut ? Hou, comme ça me rappelle furieusement un certain Windows 8 – qui lui aussi ouvrait la session utilisateur sur l’écran d’accueil et non le Bureau –, ça… Si ça doit mener à la même bronca (parce que, par simple souci de cohérence, je vois pas comment on peut vouer l’un aux gémonies et louer l’autre, si les deux font strictement pareil, bien qu’à huit ans et demi d’écart), je me demande bien ce qui leur est passé par la tête, aux devs de Gnome. Pourra-t-on quand même forcer un lancement directement sur le Bureau, quitte à aller changer un interrupteur dans le module Ajustements ? Bon, je demande juste par curiosité, n’utilisant pas Gnome sur mes Linux.

    1. Nombre de personnes – dont je faisais partie – pensait que l’arrivée de GTK 4.x donnerait une version 4.0 et non 40 🙂

      Je trouve quand même que Gnome 40 est largement plus ergonomique MS-Windows 8 et ses infames tuiles.

      Je pense – à vérifier sur le moment – que l’outil gnome-tweak-tool alias Ajustements proposera de démarrer sur le fond d’écran vide.

      Il reste encore plus d’un mois pour que cete version se dégrossisse. On verra bien. Mais je ne sais pas pourquoi, je sens arriver un fork de Gnome 3 🙂

      1. « Nombre de personnes – dont je faisais partie – pensait que l’arrivée de GTK 4.x donnerait une version 4.0 et non 40 🙂 »
        → Ça aurait en effet été logique, et je pensais aussi que lorsque GTK4 serait prêt, ils nous sortiraient un Gnome 4. Mais avant l’annonce disant que ça passerait de 3.38 à 40, j’ai toujours entendu parler de 3.40, jamais de Gnome 4(.0)…

        « Je trouve quand même que Gnome 40 est largement plus ergonomique Windows 8 et ses infames tuiles. »
        → Infâmes, infâmes… Bon, j’avais mis la tuile Bureau en tout premier, pour pouvoir l’activer d’un simple appui sur Entrée plutôt que d’avoir à la chercher à la souris pour cliquer dessus ; mais certaines avaient une vraie valeur ajoutée en donnant des informations rapides (afficher les titres des derniers e-mails reçus pour Courrier, les RDV pour Calendrier, la météo pour la tuile éponyme, les gros titres pour Actualités…), sans avoir à ouvrir l’application pour accéder à ces infos. Il a toujours résidé là, l’avantage des tuiles sur des icônes n’étant que de simples logos statiques, sans plus.

        Après, il aurait évidemment fallu que MS ne verrouillât pas autant ses API pour la logithèque du Store, et comprenne que l’ergonomie, c’est un métier (comment je ferme l’appli, même si elle est suspendue quand elle est en arrière-plan ? Y a pas de bouton de fermeture, et tu crois que les gens vont intuitivement deviner le geste de les glisser à la souris du haut vers le bas de l’écran, ou intégrer le raccourci Alt-F4 ?).

    2. T’as la touche Windows ou Super c’est selon… 😀
      Gnome40 comme je le comprends ne prend son envole qu’en utilisant massivement les bureaux virtuels. Là, même dans sa version alpha ou surtout dans sa version alpha, Gnome devient intéressant voir impressionnant même sur un ordinateur qui n’est pas une bête de course comme le mien.
      Avec en prime Pop Shell activée c’est plus que prometteur.C’est déjà très fluide, les ressources système ne s’envolent pas, le ventilo reste silencieux.
      C’est plus amusant de s’en servir au Pad qu’à la souris sous Wayland !Sous X11, j’ai un petit problème avec le pad. Rien de très sérieux mais qui gâche un peu l’expérience, notamment à cause de la lenteur du curseur pourtant réglée a son maximum.

      Je suis du même avis que Frédéric, Gnome 40 est intéressant, il bouscule nos habitudes, on va perdre quelques extensions,ça va gueuler maiiiiiiiis…c’est intéressant comme environnement de bureau qui au lancement n’est pas aussi lourdingue qu’on pourrait le craindre!

  8. Perso j ‘ ai hâte d ‘ y toucher , mais en version stable avec la prochaine version LTS Ubuntu , c ‘est bien cette évolution , en vingt ans , je suis passé de KDE à Gnome et j ‘ aime ce dernier ,mème s’il reprend les mécanismes de MacOs X /XI , moins les flonflons .

  9. J’aimais bien le dock à gauche avec le hot corner. J’espère que les réglages me permettront de le conserver.

    La nouvelle mouture ressemble bien plus à un dock classique comme ce bon vieux AWN installé sur mon Ubuntu 14.10. Je ne vois pas trop ce que ça apporte au final.

  10. De mon coté, je gueule, je gueule car j’ai un peu peur de perdre tout cette bonne ergonomie que ce projet avait mit en place–moins bonne cependant qu’Unity–.

    Le truc qui me fait raler c’est la vue des bureaux virtuels qui seront désormais horizontales et non verticales comme actuellement. Ce qui donne bien plus de mouvement de souris que l’actuelle arrangement.

    Apres, il y a aussi cette histoire de dock en bas, c’est juste mauvais, pourquoi sur le coté, c’était une question d’ergonomie, je rappel quand même que la meilleur ergonomie est celle qui fatigue le moins l’utilisateur, unity était un bon exemple avec son dock sur la gauche, les boutons de fentres sur la gauche (fermer, minimisé, maximisé), une petite barre en haut et un menu vers la gauche et en haut… tout ça donnait tres peu de mouvement de souris donc moins de fatigue, donc une bonne expérience…

    Ah , je vais pas raler avant de l’avoir sous la main, je me garde exprès une fedora pour voir ce que ça donne assez rapidement, j’ai aussi une tumbleweed pour voir encore ce que ça va donner,mais je crois bien que ça sera la finpour moi et ce bureau, je retournerai sur xfce et plasma…

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer