Un aperçu rapide de la SimplyMEPIS 8.5 beta 4.

Il y a une dizaine de jours environ, la 4ième béta de la SimplyMepis 8.5 est sortie. A l’origine basée sur Ubuntu, cette distribution est désormais basée sur la debian stable avec des logiciels assez récent : comme le noyau linux 2.6.32 ou encore KDE SC 4.3.4.

J’ai récupéré l’image iso en utilisant l’outil wget :

fred ~/download $ wget -c ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
–2010-01-17 09:07:59– ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
=> «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso»
Résolution de ftp.nluug.nl… 192.87.102.42, 192.87.102.43, 2001:610:1:80aa:192:87:102:43, …
Connexion vers ftp.nluug.nl|192.87.102.42|:21…connecté.
Ouverture de session en anonymous…Session établie!
==> SYST … complété. ==> PWD … complété.
==> TYPE I … complété. ==> CWD (1) /pub/metalab/distributions/mepis/released … complété.
==> SIZE SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … 728080384
==> PASV … complété. ==> RETR SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … complété.
Longueur: 728080384 (694M) (non certifiée)

100%[======================================>] 728 080 384 484K/s ds 17m 1s

2010-01-17 09:25:01 (697 KB/s) – «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso» sauvegardé [728080384]

J’ai ensuite utilisé une machine virtuelle qemu équipée avec 32 GiO de disque virtuel.


fred ~/download $ qemu-img create -f qcow2 mep.img 32G
Formatting 'mep.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
fred ~/download $ kvm -hda mep.img -cdrom SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso -boot d &

kvm est l’alias suivant dans mon .bashrc :

alias kvm='qemu --enable-kvm --soundhw es1370 -localtime -k fr -m 1536'

Mepis 8.5 beta 4 – 64 bits

En lançant l’outil d’installation, la première opération à faire est de partitionner le disque. Dans le cas de cette installation, j’ai fait créer deux partitions, une de 30 GiO en ext3, et les 2 GiO restants en swap.

Ensuite, il faut demander l’installation sur des partitions existantes.

Il suffit ensuite d’attendre que la copie des fichiers soit finie.

On passe ensuite à l’installation du chargeur de démarrage :

On gère ensuite les services à lancer au démarrage, puis la localisation (clavier entre autre chose).

On passe ensuite à la création de l’utilisateur, et à l’ajout d’un mot de passe pour root.

L’installation terminé, on redémarre :

Une fois le redémarrage effectué, j’ai lancé synaptic, puis demandé l’installation des mises à jour :

Après le redémarrage lié à l’installation d’un nouveau noyau, j’ai voulu passer le KDE fourni en français. Manque de chance, les seules traductions disponibles pour KDE sont celle de la version 3.5.10 🙁

La SimplyMepis est selon moi une excellente distribution, qui rend KDE 4.x moins « bling bling », et même mieux intégré que dans une kubuntu, qui m’avait presque dégouté à une certaine époque de KDE.

Dommage pour le moment que les traductions soient incomplètes. Cela sera surement corrigé pour la version finale de la SimplyMepis 8.5 qui rend l’utilisation de la debian encore plus conviviale que dans sa version dévoy…ubuntuesque 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer