Ah, les bons vieux courriers de phishing…

Le vrai danger en informatique, ce ne sont plus les virus qui sont depuis bien longtemps inoffensif, et le bon vieux temps des virus destructeurs comme le CIH est derrière nous.

La nouvelle mode, c’est l’ingéniérie sociale, la tromperie toute bête, qui existe depuis que l’homme est sur la planète. D’ailleurs, un exemple historique connus sous le nom de « Lettres de Jérusalem » a été démontée par un certain… Vidocq 😀

J’ai eu il y a une douzaine d’années un compte free, à l’époque où l’accès libre est apparu en France. Je l’ai toujours conservé, et quotidiennement, j’ai droit à l’arnaque à la « nigériane » classique pour me voler mon identifiant et mon mot de passe.

Mais aujourd’hui, j’y ai eu droit en triple exemplaire…

scam

Outre le fait que je n’ai pas d’accès internet chez ce fournisseur, la lecture des adresses présentées dans le « from » ne laisse aucun doute… Et les trois adresses en question ont été signalés à divers services de luttes contre le phishing…

Bah, si sur 100 courriers, une seule personne se fait avoir, ce doit être suffisamment rentable, non ?

Ah, le phishing…

Les tentatives d’hameçonnage (ou phishing) en se basant sur des courriers détournés de Paypal ou des grandes banques sont devenus depuis des années monnaie courante, parfois même en passe de devenir plus intéressant que les méchants virus. il suffit cependant d’avoir un bon client courrier pour les éviter.

Mozilla Thunderbird propose depuis sa version 1.5 (sortie en 2006) un détecteur de courrier frauduleux, qui fonctionne fort bien. Juste un exemple récent – ok, ma version est anglais, je suis allergique aux logiciels de la Fondation Mozilla quand ils sont traduits en français.

Merci Mozilla Thunderbird 😉

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer