N’est-il pas trop tard pour Haïku et d’autres hobbyOS ?

Qu’on ne se méprenne pas. J’ai toujours gardé pour BeOS et sa famille un coup de coeur technique. Je me souviens des heures que j’ai passé sur BeOS 4.5 que j’avais acheté à l’époque et sur lequel je me calmais les nerfs quand le MS-Windows de l’époque, le 98 SE commençait à me faciliter le transit intestinal.

C’est avec cet OS que j’ai commencé ma longue série de billets « Mémoires de Vieux Geek » en août 2012, il y a déjà 6 ans.

J’ai toujours été très intéressé par les différentes préversions d’Haïku. Mais je me dis que la bêta 1 de Haiku R1 qui arrive près de 6 ans après la dernière alpha me donne l’impression d’arriver trois ans trop tard. Non pas que la bêta soit inintéressante, mais BeOS, c’est la fin des années 1990 et le début des années 2000.

Même s’il y a eu la courte aventure Zeta aux alentours de 2005 à 2007, la base Be est depuis longtemps obsolète sur de nombreux plans.

Peut-on imaginer un OS qui en 2018 ne propose pas de multi-utilisateurs ? Qui proposent une version compilée avec gcc 2.7 (?) alors que gcc 8.2.1 est la dernière version en date au moment où je rédige ce billet début octobre 2018.

La dépêche parue sur Linuxfr montre le travail fait depuis la version alpha4 et c’est impressionnant.

J’ai pu testé rapidement l’ensemble dans une machine virtuelle. Résultat des courses : impossible de la faire démarrer dans VMWare, dans Qemu c’est la merde au niveau du réseau. Dans VirtualBox, il a fallu que je prenne une autre carte que celle définie par défaut pour avoir du réseau.

Continuer la lecture de « N’est-il pas trop tard pour Haïku et d’autres hobbyOS ? »

SkyOS 5 : 5 ans plus tard…

Dans le petit monde des « hobby » OS, il y a des grands noms, comme Syllable, MenuetOS ou encore HaikuOS. Mais il y a aussi des noms qui sentent bon le passé, et dans ce domaine, SkyOS est un nom qui embaume une époque révolue.

Développé par Robert Szeleney, cet « hobby » OS a connu 4 versions majeures, la dernière version qui devait être la cinquième s’est arrêté aux alentours de 2009, même si l’auteur déclarait en 2010 vouloir expérimenter avec un nouveau libre comme linux ou NetBSD. Les 4 premières versions étaient open source, seule la version 5 était « closed source ».

Il y a quelques jours, OSNews annonçait la publication pour les curieux de la dernière ISO, proposée en août 2008, à savoir la build 6947.

Je n’avais jamais pu mettre la main sur cet OS 32 bits qui était assez prometteur à l’époque : multitache préemptif, noyau monolithique chargeant les modules à la volée (tiens, ça me dit quelque chose ça, linux 2.0 sorti en 1996, non ?), un système de fichiers ressemblant à celui de BeOS (journalisation, support des métadonnées, compatible POSIX), et des outils comme ceux de recherches qu’on trouve maintenant sur tous les environnement de bureau. Sans oublier un mode graphique dès le départ. Chose que les Unix libres ont encore du mal à faire de nos jours 😀

Dans les commentaires, j’ai pu trouver un lien pour récupérer l’ISO, et j’ai du patienter sur 5 tentatives pour que wget lance la récupération de l’ISO.

fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
–2013-08-14 19:38:25– http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
Résolution de www.skyos.org (www.skyos.org)… 87.106.95.206
Connexion vers www.skyos.org (www.skyos.org)|87.106.95.206|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…ERREUR de lecture (Connexion ré-initialisée par le correspondant) de l’en-tête.
Nouvel essai.

[3 essais entre temps]

–2013-08-14 19:43:06– (essai: 5) http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
Connexion vers www.skyos.org (www.skyos.org)|87.106.95.206|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 460535955 (439M) [application/x-rar-compressed]
Sauvegarde en : «retail_6947.rar»

100%[======================================>] 460 535 955 2,23MB/s ds 3m 36s

2013-08-14 19:57:19 (2,03 MB/s) – «retail_6947.rar» sauvegardé [460535955/460535955]

Et dans le même commentaire, j’ai pu trouver les codes qui permettent d’accéder à la version de développement.

J’ai donc ensuite créer une machine virtuelle VirtualBox pour avoir enfin accès à cet « Hobby » OS que j’ai toujours voulu tester 🙂

Continuer la lecture de « SkyOS 5 : 5 ans plus tard… »

Syllable 0.6.7 : le retour un peu gaché :(

Syllable est un petit mon chouchou dans le domaine des « hobbyOS ». Le dernier article que j’avais rédigé remonte à mai 2009… La liste des modifications apportées est très longue : support OpenGL, support SDL amélioré, cups est présent (mais apparemment déjà présent auparavant ?), ajout de qemu, ajout du langage Rebol 3, d’un client ftp, l’installateur a été amélioré, etc…

J’ai donc récupéré l’image ISO, et je l’ai installé dans une machine VirtualBox.

C’est le même installateur que pour l’article précédent, donc je ne m’étalerais pas dessus. C’est un installateur texte où il faut faire attention. Seule chose à se souvenir : on utilise un clavier qwerty durant toute cette partie. Ce qui est surtout ennuyeux au moment de l’installation de grub. En effet, le « m » du clavier azerty est la touche « , » sur un qwerty…

L’OS démarre très rapidement, on dirait même qu’il est sous stéroïdes. J’ai créé ensuite un compte utilisateur classique, pour utiliser l’ensemble de manière plus « prudente ».

J’en ai profité pour faire une petite vidéo.

Le gros point noir : les logiciels qui date de Mathusalem… Les annotations dans la vidéo font part de ce problème, qui doit être lié à la petitesse de l’équipe derrière l’OS et ses applications.

J’espère que la prochaine version ne mettra pas 3 ans à sortir, et que les logiciels seront un peu plus frais. En tout cas, un OS intéressant à tester en virtuel, en attendant une image LiveCD de cette nouvelle version.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer