Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 31 : Le navigateur web Arachne.

S’il existe bien deux douzaines de navigateurs web en mode graphique (Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera, Vivaldi, Brave, Gnome Web, Konqueror, Falcon, Microsoft Edge, Safari, etc.), le monde des navigateurs web en ligne de commande est assez réduit. En gros – et en simplifiant largement – c’est le duo links / elinks qui mène la danse.

Cependant, ce serait oublier un autre navigateur, dédié à MS-DOS (et son clone libre FreeDOS), c’est Arachne Web Browser.

La version 1.99 est sorti fin 2021, uniquement pour MS-DOS, les versions plus anciennes étant disponibles pour le monde linuxien.

À l’image des navigateurs web modernes, il propose un système d’extensions avec des entrées plus ou moins variées.

Cependant, le mieux, c’est de le montrer en action. J’ai donc installé un FreeDOS 1.3 dans VirtualBox et j’ai rajouté avec fdimples le navigateur web Arachne. J’ai ensuite lancer le script setup.bat pour le configurer avant de faire l’enregistrement de la vidéo.

Vous l’avez vu, le navigateur souffre de pas mal de limitations (pas de support https natif, ni de javascript), mais pour les vieux sites statiques, ça peut toujours donner quelques résultats intéressants. Quoiqu’il faut vraiment le vouloir pour naviguer sur internet depuis un MS-DOS ou un FreeDOS.

Tous les goûts sont dans la nature, non ? 🙂

4 réflexions sur « Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 31 : Le navigateur web Arachne. »

  1. Salut,

    en plus de links et elinks il y a aussi lynx, w3m (set aussi de pager) emacs peut aussi $eytre utilisé comme navigateur:
    https://www.gnu.org/software/emacs/manual/html_node/eww/index.html
    enfin il y a edbrowse: https://edbrowse.org/ dont j’avoue que je n’ai jamais réussi à m’en servir, trop de raccourcis clavier à apprendre. Dommage, c’est le seul navigateur pour console supportant le javascript. Il est sur GitHub, chez Chris Brannon avec un wiki: https://github.com/CMB/edbrowse/wiki

      1. Lynx (comme l’animal) est quand même assez populaire de par son maintien de la prise en charge du vénérable protocole Gopher (qui est pourtant plus récent que HTTP, mais passons). Mais bon, je préfère encore les visiter avec Lagrange (ou, à défaut, le proxy Web de Floodgap).
        Et à la question « mais qui utilise encore Gopher ? », la réponse est : pas mal de gens (dans les 400 serveurs actifs à l’heure actuelle), et parfois depuis très peu de temps (grâce au mouvement du « smolnet », il connaît un renouveau de popularité depuis la fin des années 2010), mais il y a toujours une activité quotidienne dans ces contrées (injustement ?) oubliées du Net.

  2. Je me souviens d’Arachne. Ce n’était pas financé par la publicité au début ? Je confonds avec Opera peut-être ?

    Il m’avait semblé avoir utilisé NCSA Mosaic sous DOS. Mais d’après quelques recherches, il n’y aurait pas eu de version DOS de ce navigateur ? Je l’ai utilisé sous OpenVMS aussi. Sinon c’était Lynx sous Redhat sur un terminal DEC VT320.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer