Vieux Geek, épisode 258 : Ah, les Game & Watch de Nintendo…

J’ai connu les premières générations de jeu vidéo portables. Je ne parle pas de la mythique GameBoy – que je n’ai jamais eu – mais d’un autre projet développé par Nintendo, les « Game & Watch ». C’était des mini-consoles avec un seul jeu à deux variantes qui donnait aussi l’heure.

Le concept est né au Japon et est rapidement arrivé en Europe, vers 1981-1982. Je n’ai eu qu’une seule Game & Watch, celle avec « Popeye ». Je vous renvoie à cette vidéo sur Youtube pour vous donner un ordre d’idée de la console en question :

En 2020, Nintendo a sorti une console hommage à cet énorme succès des années 1980, mis à part que c’est Super Mario Bros et que c’est en couleur. Deus Ex Silicium a fait une excellente vidéo à laquelle je vous renvoie.

Mais revenons aux productions des années 1980. Je me souviens qu’elle coutaît dans les 80 francs dans les années 1983, ce qui ajusté avec l’inflation nous donne quelque chose comme 25 € en 2020. Loin des 50 ou 60€ de l’édition hommage sortie en 2020 🙂

C’était des petits jeux avec un écran qui fait penser à un LCD avec une série de sprites en noir et blanc qui s’affiche pour donner une semblant d’animation. Pas terrible, mais pour une mini-console de cette taille, c’était déjà plus qu’honorable.

Si j’ai envie d’en parler, c’est à cause de la sortie d’un jeu hommage à cette période, dénommé « Parachute » et qui est disponible pour MS-DOS et Dosbox. Publié par FriedPixels, sur itch.io, cela donne un aperçu des jeux qui étaient disponibles, et cela donne surtout un énorme coup de matraque aux personnes natives des années 1970 qui ont connu les game & watch en question !

Vous avez pu le voir, on est dans un jeu qui est apparemment simple, mais dont la difficulté rapidement croissante va vous donner des envies de balancer la console par la fenêtre… Pour aller la chercher ensuite. Mais c’était tellement bon au final 🙂

15 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 258 : Ah, les Game & Watch de Nintendo… »

  1. Aaahhh ! le coup de vieux ! Mon frère est moi avons eu ce type de jeu pour un Noël (83 ?), l’année d’après j’avais eu un zx81. Mon frère avait eu le Game & watch Fire de Nintendo et moi j’avais eu le Game & Time Space Shuttle de Matsushima.

  2. J’ai oil panic a la cave a deux écrans et un autre avec trois écrans. Ces jeux étaient d’une simplicités redoutable résultat une addiction mémorable!

  3. Je me souviens que fin des années 80 on y jouait encore beaucoup : normal la gameboy n’était pas encore sortie ! 😀 (je précise que je suis un peu plus jeune que toi Fred)

  4. Il y en avait quelques une dans ma cour de récré. Mais c’était clairement un jouet de luxe. On jouait plutôt aux billes, aux cartes ou aux osselets. La seule à laquelle j’ai joué avait deux écrans placés horizontalement. Mario Bros peut-être ?

  5. « …qui donnait aussi l’heure. » et faisait office de réveil aussi !
    Souvenir, souvenir effectivement ! J’ai aussi eu le Game & Time Space Shuttle.
    A cette époque la micro informatique familiale arrivait timidement dans les foyers.
    Ceux qui l’invitait, avaient l’âme de pionnier… C’était des gars qui n’en voulaient !
    Toute une époque ! Attention, je ne verse pas dans le « c’était mieux avant » ou dans la « nostalgie chronique ». Mais je trouve que maintenant c’est devenu un produit de consommation courant.
    En tout cas, bravo Frédric pour votre blog orienté « rétro ».
    Continuez, merci

  6. popeve! j’ai taté ce jeu un enfer jouissif.

    Je ne sais pas si a cette époque on parlait stratégie d’addiction « mentale » est autre méthode pour rendre les gents captif a la facebook et autre app pour mobile mais?

    « arrête avec ce jeu électroniques tu va finir par t’abrutir. » idem pour la TV. Lorsque je vois les ravage d’une mauvaise utilisation des smartphones sur les adultes?

  7. Wouaw, j’avais oublié ces petit jeu. Le best (enfin dans ma cour de récréation) était le Donkey Kong II, deux écrans et … en couleur! Bon, moi, j’avais juste le Parachute. 😉

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer